AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Demetrios, cueilleur d'herbes

Aller en bas 
AuteurMessage
Demetrios
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Cueilleur d’herbes
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Demetrios, cueilleur d'herbes   Lun 10 Déc - 23:45

VOTRE FAEREEN

- nom : Demetrios

- Peuple : Satyre

- Age : 172 ans

- Jour, Mois et lieu de naissance : Raisin, Vendémiaire, à Haut-pins

- Situation familiale : Lutineur et heureux de l’être ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien que Demetrios n’a pas la moindre envie de se faire mettre la corde au cou et qu’il préfère faire du charme aux jolies demoiselles que de se retrouver prisonnier des liens du mariage. Encore jeune (surtout dans sa tête), il n’est pas prêt à s’engager.
Son père, Memnos est abreuveur et possède une vigne dont il est fier. Il semble en vouloir à son fils de ne pas avoir suivi sa voie, mais Demetrios a toujours été une tête de mule, volontiers rebelle et contrariant.
Sa mère, Vilna, est également abreuveuse, afin d’aider son époux. Elle soutient son fils dans ses choix et le gâte outrageusement au grand désespoir du chef de famille.
Enfin, il y a sa sœur, Euphrosyne pour qui il conçoit un amour inconditionnel, même s’il adore la faire enrager.

- Lieu de résidence : Pour le moment, nulle part, c’est l’aventure ! Les auberges donc.

- Métier : Cueilleur d’herbe itinérant

- Historique :
Pff, raconter l’histoire d’un type aussi ordinaire que Demetrios n’est pas chose aisée. En effet, point de roman, tout juste une nouvelle pour narrer les aventures de notre jeune ami.
Demetrios est né par une journée pluvieuse de Vendémiaire dans une famille tout juste constituée de son père et de sa mère, qui s’étant rencontré sur la place de Bacchus par le plus pur des hasards. En effet, monsieur était déjà un satyre bien avancé en âge et il était descendu dans la capitale pour vendre son vin. Une auberge en avait fait acquisition et il avait livré son précieux nectar en personne, accueilli par une jolie satyre, fille de l’aubergiste. Un beau brin de satyre cette fille, avec ses cheveux roux et ses yeux verts. Elle avait enflammé le cœur du satyre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Le coup de foudre ! Cela fait encore rire Demetrios quand ils lui racontent leur rencontre. Le coup de foudre ! Ben voyons ! Il ne pouvait pas s’imaginer son père tomber amoureux comme ça, ni être romantique. Mais passons.

Les deux jeunes gens se plurent et ne se quittèrent plus. Ils se marièrent, et elle renonça à l’auberge pour suivre Memnos à Haut-pins. Elle décida de l’aider dans son commerce, au grand dam de ses parents qui auraient bien aimé la voir reprendre l’auberge. Mais l’amour a ses raisons que la raison ignore n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, ils s’installèrent ensemble et peu de temps après, leur union était scellée par l’apparition de Demetrios et Euphrosyne, deux ravissants bambins qui firent la joie et la fierté de leurs parents…

Jusqu’à ce que Demetrios ne grandisse et révèle un comportement espiègle (ça encore ça allait), mais surtout un caractère rebelle qui n’était pas du coup de son père. Memnos était un honnête travailleur et il se désespérait de voir son fils passer ses journées à rêvasser, courir dans les bois ou jouer de la flûte. Euphrosyne était moins décevante, bien qu’elle accompagna souvent son frère pour l’écouter jouer. Le frère et la sœur nouèrent des liens indestructibles, chacun étant la moitié de l’âme de l’autre.

Vint le moment de devenir adulte, la séparation lors de cette nuit fatidique qui marquerait la fin de l’enfance. La Nuit des Lumières. Demetrios s’enfonça, seul, dans la forêt, pour une introspection à laquelle il n’était pas habitué. Qu’était-il ? Qui était-il ? Que valait-il ? Pas grand chose, c’était un profiteur, un joyeux drille, un fainéant. Mais cela lui convenait, cette petite vie tranquille. Seulement… Il avait envie d’allier son amour de la nature et de la liberté, avec une envie indicible de bouger….
Et au petit matin, alors que les lucioles s’envolaient, le jeune satyre avait prit sa décision : il deviendrait cueilleur d’herbes. La pilule passa mal du côté du paternel, mais sa mère le soutint et réussit à adoucir Memnos, qui se fit une raison : ce fils ne ferait jamais rien de ce qu’il aurait prévu.

Avec sa mère, il se mit en quête d’un maître pour apprendre son métier et finalement, il le trouva à Bacchus, auprès d’un gnome assez vénérable, mais totalement loufoque. Le maître et l’élève s’entendirent comme larron en foire et le gnome refila son addiction aux herbes à son jeune élève. Sans être très assidu ou acharné de boulot, Demetrios se montra intéressé et assez doué, surtout grâce à une mémoire impressionnante, mal exploitée jusque là. Ces années d’apprentissage furent les meilleures de sa vie.

Mais il n’avait pas renoncé à son envie de voler de ses propres ailes et il dut quitter son maître pour voir un peu du pays… Qui sait, cela l’aidera peut-être à grandir enfin ?

- Caractère :
Enfantin. Demetrios est encore un grand gamin, qui glousse des blagues les plus puériles et adore jouer des tours. Il n’a pas vraiment évolué mentalement à ce niveau-là. Vif, espiègle, il prend la vie comme elle vient et en jouit largement. Plutôt doux, il n’est pas du genre à se prendre la tête pour rien. Malgré ses enfantillages, il est assez diplomate, se laissant rarement aller à la colère. Il est finalement assez posé quand la situation l’exige. Il n’aime rien tant que de se promener dans les bois et cueillir les herbes nécessaires à quelques décoctions, tout cela en rêvassant, à son rythme, sans contrainte. Ah oui, le jeune satyre a un petit problème avec l’autorité et déteste qu’on lui donne des ordres. Cela a le don de l’énerver et il fera alors tout pour vous casser les pieds en se rebellant et faisant le contraire de ce qu’on lui demande. C’est un doux digue, qui part quelques fois dans des délires dont il est le seul participant…
C’est un charmeur, comme beaucoup de satyres me direz-vous. Il adore compter fleurette aux jeunes filles et les abreuve de bons mots, les séduisant avec son esprit vif et sa langue dorée. Oh il ne promettra pas la lune, mais juste un bon moment en la compagnie d’un fougueux satyre… Ah oui, il est très modeste, je ne vous l’avais pas dit ?

- Aspirations :
Continuer à vivre libre et sans contraintes… Ce n’est pas trop demander quand même ?

- Relations sociales :
Excellentes avec tout le monde. Demetrios a le verbe facile et n’a aucune difficulté à se lier avec les autres, qu’ils soient satyres ou non. Pas sauvage pour deux sous, il adore discuter.

- Description physique :
Ah la question la plus intéressante ! A quoi ressemble Demetrios ? Simple… Il est magnifique, les mots manquent pour le décrire tant il tend vers la perfection ! (c’est lui qui le dit, quand je vous disais qu’il était modeste ce petit).
Assez grand, il a une silhouette musclée sans être très massive, où les muscles roulent au gré de ses mouvements. Ce n’est pas le satyre le plus musclé de l’année, il est plutôt fin d’ailleurs, mais ses muscles secs et nerveux n’en sont pas moins puissants et quand il frappe, il fait mal ! Une fine ligne de poils noirs remonte le long de son torse pour dessiner un V sur les pectoraux. Il n’est pas très velu, mais cela lui convient.
Ses doigts sont souvent tâchés par de la sève et de la terre, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de très belles mains habiles à dispenser des caresses (mesdemoiselles, c’est pour vous).
Son visage est également tâché de temps à autre par une petite trace de terre. Il est bon de noter qu’il n’arbore ni barbe, ni bouc, laissant son visage imberbe. Un visage aux traits fins, agréable à regarder de l’avis général. Deux yeux très verts, couleur d’émeraude éclairent son visage expressif et rieur. Des cheveux noirs, courts derrière, plus longs devant et aux mèches désordonnées complètent le tableau. Des mèches vicieuses qui prennent un malin plaisir à balayer son visage d’ailleurs.
Des cornes émergent naturellement de ses cheveux de jais, pas encore aussi développées qu’elles devraient l’être, mais cela viendra, il est encore jeune. Enfin, une belle fourrure noire recouvre le bas de son corps, admirablement assortie à la couleur de ses cheveux.

- Autres éléments :
Demetrios ne se contente pas de cueillir l’herbe… Il la fume aussi, alors ne vous étonnez pas de le trouver un peu trop cool quelques fois… Ah et il aime aussi jouer de la flûte, adossé contre un arbre, sans penser à rien.

-----------------------------------------------


VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Stéph

- Année de naissance : 84

- Comment avez-vous connu Fairywoods : Par une pub sur Lévicorpus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Demetrios, cueilleur d'herbes   Lun 10 Déc - 23:58

Parfait Smile Fiche acceptée, jeune satyre... en te souhaitant de nombreuses conquêtes...

Pour tous les nouveaux Faereens, le début du jeu est actuellement à Nissering pour le Festival de la Scultpture sur glace. Le sujet "Des tartelettes aux fruits près de l'écureuil de glace !" est déja bien rempli de monde. Tu peux prendre part à celui intitulé "Cailloux à côté de la noisette de glace" (même s'il se remplit bien lui aussi !) ou ouvrir un nouveau sujet.

Sois le bienvenu dans nos sous-bois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Demetrios, cueilleur d'herbes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assise dans les herbes piquantes
» Mauvaises Herbes. (Terminée)
» Un magasin d'herbes illicites? [Libre]
» Pour des herbes ... [Rang C solo]
» A mort les mauvaises herbes ! (mission Rang D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Satyres :: Fiches acceptées-
Sauter vers: