AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cailloux à côté de la noisette de glace

Aller en bas 
AuteurMessage
Ba Babuhm
Troll
Troll
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Trolle
Métier: Tailleuse de cailloux
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Cailloux à côté de la noisette de glace   Dim 9 Déc - 17:35

Ba Babuhm avait déposé devant elle une de ses peaux de renard les mieux tannées, et avait disposé dessus le contenu de sa hotte. On trouvait, plus ou moins bien rangés, des pierres de lunes taillées en formes de petits animaux, des pierres arrondies pour former des pilons ou des rouleaux, de petits peignes en pierre, ainsi qu'une foulle d'autres pierres taillées à l'utilité sans doute flagrante pour qui en avait besoin, mais absolument obscure pour le commun du petit peuple.

Devant l'étal était disposé un petit panonceau en bois que Ba Babuhm avait façonné un jour de grand froid. Dessus était inscrit en jolies lettres déliées :

"Cailloux divers et variés"

Comme il faisait un joli temps froid, Ba Babuhm en profitait pour admirer les sculptures de glace qui parsemaient la rue où elle était installée. Elle avait d'ailleurs choisi de s'installer juste à côté d'une jolie noisette de glace dans laquelle la lumière des bougies dansaient de manière très poétique. Et comme il faisait décidément bien froid, tout en contemplant ces beautés, ba Babuhm était capable de tresse une fihe chaîne de pierre qu'elle venait de réaliser pour y sertir une jolie pierre noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bollow Mollow
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Trouvère, acrobate et jongleur
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Dim 9 Déc - 21:57

Alors retentit les notes nasillardes mais enjouées d'un bignou. Il était passé entre les statues de glaces des concurants assez prés pour les faire frémir de peur que leur oeuvre ne soit percutée et brisée, puis avait éclaboussé de neige le jury en un élégant dérapage sur ses sabot luisants puis de peur d'en avoir déjà trop fait s'était éloigné avant que quiconque ne puisse réagir. C'était là un de ses atouts, ne jamais rester en place. qualité exaspérente pour tout un chacun. Déjà lorsque l'on voulait tenir une onversation avec lui, mais surtout lorsque l'on voulait lui tordre le cou après une de ses si fine plisanteries. Ce n'était pas sa faute si les gens n'avaient pas le même sens de l'humour que lui...
Il était entré dans le bois de conifères et en ressortant était tombé sur la Trollesse et son étalage. il n'eut pas le temps de se demander queltour pendable il allait lui jouer, la vue de son artisanat lui donna l'humeur musicale et il entreprit de sonner une gigue endiablé en l'honneur des pierres de lune e particulier dont le noms seul fascinait Bollow Mollow. Il ne pouvait décemment pas se contenter de jouer une si jolie danse, il se devait de l'exécuter aussi. Et de frapper du sabot et tournaoyer tel une fest noz à lui tout seul.
Cela n'alla pas sans éclabousser l'étalage improvisé mais je vous jure ce n'était pas exprès...
Lorsqu'il eut dansé tout son soul, il s'arrêta brusquement, un genous en terre, les bras écartés tenant encore son instrument, face à la Trolesse, un grand sourire aux lèvre et partit d'un sonore...

"TADAAAAA!"

A son avis nul ne pouvait faire autre que l'applaudir. Son action admirative ne pouvait que susciter l'admiration...
Il s'inclina

"Bollow Mollow! Pour adoucir vos sombres heures...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Lun 10 Déc - 22:34

Nox Dementia avait décidé la veille au soir de se rendre à Nissering pour le concours de sculpture sur glace. Elle désirait voir les artistes et pourquoi pas s'essayer, elle aussi à ce nouveau matériau froid et cristallin.
Depuis les premières lueurs du jour elle avait survolé les bois touffus de Chante-Brindille traçant droit vers l'ouest. Chacun de ses battements d'ailes sombres la rapprochait des hauteurs éclatantes des Monts d'argent. Elle commençait à sentir l'air froid dans ses poumons vibrant, le recrachant dans une gerbe de brume grise.
Elle regarda le paysage défiler sous elle et vit enfin ce qui devait être le village de Nissering. Elle n'avait encore jamais foulé la capitale Gnome mais savait d'instinct que c'etait ici. Doucement, Nox Dementia entama son atterissage. Elle déscendit du ciel, effleurant la cime des sapins.
Au lointain, elle entendit une petite mélodie. Rongée par la curiosité elle se laissa guider par l'air guilleret qui slalomer entre les conifères. Dans un brissement d'ailes elle se posa dérrière un épais tronc d'arbre et dans un nuage de brouillard reprit sa forme initiale pour observer la scène.
Un Korrigan à l'air malicieux venait de finir une danse endiablée et était en train de faire une révérence devant une trolesse qui tenait un stand de cailloux détrempés.
A cet instant, le visage de Nox Dementia se fendit d'un grand sourire et elle se mit à battre énergiquement des mains à l'attention du petit numéro effectué par le Korrigan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrios
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Cueilleur d’herbes
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 1:08

[Et c'est partit!]

Première étape d'un long voyage : la capitale gnome! Après tout, tant qu'à voir du pays, autant se rendre dans les endroits intéressants où se déroulaient des fêtes ou concours. Fête rimait avec boisson, musique, frivolité, jolies filles... Il n'en fallait pas plus pour attirer un jeune satyre! Depuis son départ de bacchus, il en avait parcouru des lieues et à un rythme plutôt lent qui plus est. Ben oui, cela penait du temps de voyager quand on s'arrêtait toutes les 10 minutes pour observer une feuille, un caillou, un animal, récupérer des herbes sur le passage, surtout pour sa pipe...

Tiens d'ailleurs, en parlant de pipe! Il s'arrêta et farfouilla dans son sac pour la récupérer. Il prit également un petit sachet, dévoila des herbes brûnatres et sèches et les fourra dans la pipe, y mettant esuite le feu et la portant à ses lèvres. Une longue bouffée plus tard, il se fendait d'un grand sourire et d'un air béat et reprenait sa route en sifflotant.

Il pénétra dans la ville et s'émerveilla devant plusieurs sculptures. Certaines étaient très réussies, d'autres moins. Son regard fut attiré par une satyre de glace, tout à fait charmante. Chapeau l'artiste! Il n'était là que pour regarder, n'ayant aucun talent pour tailler la glace et en sortir quelque chose de beau. Un petit bonhomme à la limite... Et encore.

Une joyeuse musique pénétra le brouahaha environnant et parvint jusqu'à ses oreilles. Intrigué et charmé, il se dirigea vers l'origine du bruit et découvrit bientôt un joyeux korrigan qui faisait le pitre près d'un étalage apparteant à une trolle. Il s'arrêta alors et les applaudissements d'une banshee résonnèrent. Le satyre sourit joyeusement et se joignit à la jeune femme, avant de porter deux doigts à sa bouche en un sifflement strident. Le korrigan s'était présenté pour clore son show.

- "Et pour réchauffer l'atmosphère glaciale..."

La voix grave et mélodieuse du satyre, propre à ceux de son espèce venait de s'élever dans l'air cristallin. Il jeta un coup d'oeil à la trolle et reprit :

- "Ingénieux ce petit spectacle. Il semblerait que cela appate le client."

Il s'approcha de la trolle et regarda ses sculptures, se grattant le menton, comme s'il était perplexe. A quoi cela servait hormis faire joli?

- "Dites, je vais sans doute passer pour un ignare, mais à quoi cela sert-il?"

Voilà, c'était dit, pas de complexes, on ne pouvait pas tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 1:49

Nox Dementia vit se joindre à ses applaudissements un satyre. Elle en fut étonnée et à la fois émerveillée. Elle connaissait leur existence biensûr, elle avait lu beaucoup de choses sur ce peuple faeren mais jamais elle n'en avait vu un en chair et en os. Elle fut d'abord stupéfaite par la taille impressionnante de cet être aux pieds fourchus. Jamais elle n'aurait pensé d'après les gravures de ses ouvrages que ces faerens étaient si grands...
Mais cette surprise s'estompa bien vite, pour laisser place à une bizarre sentation de béatitudee llorsque résonna la voix puissante et grave du Satyre. Tandis que ce dernier se dirigeait vers le stand de la trolesse, elle secoua la tête s'apercevant qu'elle ne pouvait décrocher son attention du jeune satyre.


Bon sang, c'est donc vrai, les satyres ont une voix aux étranges propriétés enchantresses...

Pensa la Banshee tentant, tant bien que mal de rationnalisé cette impression bizarre qui la forçait à garder son regard fixer sur le nouvel arrivant.
Lorsqu'il fut devant le stand, regardant les cailloux, Nox Dementia, ne pu s'empêcher de s'approcher de lui, poussée tant par sa curiosité que par le timbre son voix charismatique.
Elle observa de plus près les cailloux, certains étaient bruts mais la grande majorité était finiment ciselés.

Et bien j'imagine que certain sont de simples décorations...d'autres peuvent faire de bonnes amulettes...cela dépend des croyances et des besoins.

Elle fut vraiment étonnée de voir à quelle vitesse la barrière de sa timidité avait été vaincue par le pouvoir du satyre. Elle prit une Hématite sculpté en forme de feuille de houx

Par exemple, je pense pouvoir dire sans me tromper que cette pièce est censée procurer le bonheur à la nouvelle année. Cette autre, une tourmaline, en forme de cerise est supposée apporter la fertilité...Et cet oiseau sculpté dans une pierre de lune est parfois mis au cou des morts pour aider leurs âmes à trouver le chemin...Par contre ceci est parfaitement inutile tout comme ceci et ceci

Dit-elle en montrant de son long index bleuâtre plusieurs pierres grossièrement travaillées.


Dernière édition par le Mar 11 Déc - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ba Babuhm
Troll
Troll
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Trolle
Métier: Tailleuse de cailloux
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 2:19

Ba babuhm était restée silencieuse pendant un long moment. Pourtant, elle avait entendu la musique, l'avait appréciée à sa juste valeur, avait noté l'arrivée de deux nouveaux curieux, ainsi que leurs paroles.

Seulement voilà. Le cerveau de Ba babuhm n'était pas encore à sa température optimale de fonctionnement, et trois choses en même temps, c'était dur. Aussi posa-t-elle délicatement sa chaîne presque terminée sur le sol, et observa-t-elle un moment de silence pour bien s'imprégner de tout ce qui venait de se passer. Enfin, lentement, elle souleva ses mains et les rabatit avec force bruit sur ses cuisses. Chez les trolls, cela équivalait à un applaudissement des plus chaleureux. Ensuite, elle ajouta de sa voix rocailleuse.

- Musique jolie. Ba Babuhm contente. Cailloux aussi.

Puis, ramenant son esprit vers son étalage, elle désigna d'un geste pesant les cailloux venant d'être désignés comme inutiles par la jeune banshee. Ba Babuhm avait vécu suffisament longtemps pour savoir que tout était utile, à un moment ou à un autre. Le moment dépendait juste de la personne. Oh, elle aurait pu se vexer, bien sûr, mais les cailloux ne se vexent pas des erreurs faites à l'empore pièce, alors Ba babuhm n'avait pa s à les défendre pour une parole qu'ils ne considéraient pas comme une offense.

- Ca utile. Pierre garde chaleur. Réchauffe lits gnomes et lutins en hiver. Bon.

Puis le doigt glissa sur une autre pierre, qui avait une forme d'anneau plus ou moins régulier.

- Ca anneau pour tresser cordes. Beaucoup marins aiment. Mais beaucoup autre monde aussi. Grimpeurs, éleveurs. Corde beaucoup utiles. Pratique pouvoir en faire toutes les tailles.

Enfin, le doigt massif s'arrêta sur une pierre conique et assez longue. lentement, le sourire de la Trolle grandit tandis qu'elle expliquait laborieusement.

- Ca classique ici. Très très prisé. Repose chapeau gnome. Garde le forme...

Son doigt fit ressortir la forme spéciéle du cailloux, pendant que la voix lente rajoutait

- Pas utile pour autres faerens, mais gnomes adorer.

Finalement, un doig épais attrapa une petite pierre tanslucide qui éclairait l'étal d'une douce lueur mordorée, et le tendit vers Bollow le satyre.

-Pour heures sombres. Musique jolie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 2:40

La Banshee écouta avec attention les lents et laborieux commentaires de la Trolesse. Son visage valétudinaire se teinta d'une légère nuance violacée qui trahissait sa gêne. Elle craignait dans un premier temps avoir vexé l'artisante trolle, de plus elle se trouvait prise en faute sur les connaissances.
Une fois que la troll eut fini ses explications, Nox Dementia lui fit un petit sourire timide et lui dit comme pour s'excuser.

Effectivement...tout dépend des gens et des besoins. Jamais je n'aurais pensé que la forme conique des chapeaux gnomes restait aussi parfaite grâce à ses astucieuses petites pierres.

Et effectivement, la Banshee mise en contact avec des 'individus du petit peuple autre que ses semblables venait de s'apercevoir d'une chose. Les vivants avait des considérations différentes des siennes. Elle n'avait vu dans ses pierres que l'usage spirituel qu'elle pouvait en faire sans penser un seul instant aux utilisations pratiques de la vie quotidienne.
A cette pensée, elle fronça les sourcils imperceptiblement et reprit à l'adresse de la trolesse.

En tous les cas, c'est un joli travail que vous faites là sur vos cailloux. Je me suis mise moi aussi à la taille de petit objet pour me détendre

Sur ces mots elle sortit de sa besace une petite statuette en gré représentant une petite chouette aux ailes déployées et la lui tendit pour la montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bollow Mollow
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Trouvère, acrobate et jongleur
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 14:52

HRP
Oulah! Ca s'embale ici^^

RP
Il était aux anges! Tous ce monde pour l'applaudir alors que ce n'était pas prévu! Pour un cabot comme lui, s'était inespéré. Un sourire radieux illuminait sa face encore juvénile. Et oui à 88 ans on est encore un jeune Korrigan... Et si même la Trollesse se mettait à apprécier sa musique, que demzander de plus? Oui bien sur, la présence d'une Banshee n'avais jamais rien de prime abord de très réjouissant, et il eut bien une déglutition de salive difficile les premières secondes mais le fond de l'air était déjà frais et la présence de la créature macabre n'y ajoutait rien et les premiers instants passé, comme il était toujours vivant, il reprit bien virte sa bonne humeur que tout le reste ne pouvait qu'encourager.
A chaquze compliment et appaudissement il ne se lassait pas de saluer son public comme un artiste à chaque rappel et se demandantr même s'il n'alait pas en pousserr une petite autre pour donner entière satisfaction à ces personnes de goût qui l'entoutaient. Cependant, l'interet que manifestait la banshee pour les pierres de Ba Babuhm le ramana à la raison première de ses galipettes et de sa présence devant elles...
Mais il devait rêver! A croire que le monde s'était retourné! Il était le seul avec la Trollesse à s'être présenter et les autres, comme si tout le monde était sensés les reconnaitre qui entrait dans le vif de la conversation sans décliner leur identité...
Il y avait de quoi s'offusquer non?
Et puis d'abord, les pierres, il était hors de question que quelqu'un les lui souffle, même si elle semblait avoir plus de connaissance que lui en la matière...
Il n'allait pas en perdre son entrain poure autant...
Il se planta résoluement face à Ba Babuhm entre la Banshee et l'étal.

"Vous êtes une artiste dans votre genre et ne vous laissez pas impressionner par les inconnus qui veulent étaler leurs science. Je suis particulièrement interessé par mes pierres de lune. Je ne sais vraiment pas pourquoi mais elles me fascinent.
Sans doute à cause de mon frère... Oui il faurt que je vous dise que mon père, que le Grand Korri est pitié de son esprit, en avait trouvé une et que bien sur elle echoua à mon frère. Pourquoi lui? Enfin bref, depuis ce jour je n'ai jamais eu de ce genre de pierre et que j'en ai toujours eu envie. Alors je me dissais qu'entre artiste... Enfin vous voyez bien... Si c'était un effet de votre bonté et du goût exquis qui est le votre... Oui vous foites vraiment honneur à votre peuple. Un ouvrage si raffiné. Et comme il n'y a personne d'autre que moi nous pouvons peut être discuté affaire..."


Il aurairt pu continuer ainsi un bon moment, mais il ne devait pas risquer d'embrouiller la marchande par de trop longs discours, celui-ci avait bien assez duré... Si vous pensez que Bollow Mollow était bavard, vous êtes lin du compte et en plus on avait l'impression qu'il cultivait ce défaut. en effet vous venez d'assister à une de ses plus brèves tirades. Bien souvent il faut lui couper la parole pour mettre fin au flot de parole qu'il est capable de déverser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrios
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Cueilleur d’herbes
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mar 11 Déc - 23:59

[J'arrive!]

Le satyre n'était pas si naïf que cela, puisqu'il avait déjà eu l'occasion de croiser des représentants des autres races. S'il était émerveillé par la ville, il n'avait pas l'air ahuri par la population et avait même réussit à ne pas prêter plus attention que cela à ce frisson désagréable qui avait couru le long de son échine en présence de la Banshee. Ce n'était quand même pas de chance que ce peuple fasse si mauvaise impression sur les autres qui étaient si joyeux. Les Banshees étaient un mystère pour le satyre, avec leur peau pâle, leurs yeux sombres, leur air éploré... Il remarqua l'air stupéfait de la Banshee alors qu'elle le détaillait des sabots à la tête et lui lança une oeillade joyeuse, tout en lui faisant une petite grimace. Juste pour le plaisir de la faire rougir. Elle n'était pas mal dans le style dépressive et triste, mais ça, ce n'était pas sa faute. Quoiqu'elle était un peu trop osseusse pour notre jeune ami.

Finalement, la Banshee vint à sa auteur et se mit à lui donner son point de vue sur les pierres, tout naturellement. Il dépassait largement tous les protagonistes de cette scène avec sa haute taille, mais ne les écrasait pourtant pas de sa présence. Le satyre lui fit un sourire charmeur, tout à fait typique, jusqu'à ce que la voix de la trolle ne détourne son attention.

Elle était restée muette jusqu'ici, mais sembla se réveiller et apprécier la musique. Les cailloux étaient contents aussi? Et avec une lenteur et un phrasé un peu pénibles la trolle se mit à leur expliquer que tout était utile, que c'était une question de point de vue. Heureusement qu'aucun gnome ne traînait dans les parages où il se serait moqué de la lenteur de la femme. Demetrios avait assez vécu avec son maître pour avoir entendu toutes leurs plaisanteries cruelles sur les trolls.

La Banshee prit un air géné. Elle n'avait pas vexé a trolle, mais s'était montrée étroite d'esprit sur ce coup là. Cela fit sourire le satyre qui n'en ratait pas une.

- "Belle leçon de sagesse, n'est-ce pas?"

Il approuva cependant la Banshee quand elle loua le travail de la trolle. Elle montra alors son propre travail.

- "Mais tout le monde est sculpteur ici ma parole!"

Puis, il se tapa le front du plat de la main et reprit :

- "Ah mais oui, c'est la fête de la sculpture, je me disais aussi."

A ce moment là, le korrigan revint sur le devant de la scène par une longue tirage faite de babillage. Tout cela amusait follement le satyre, surtout son allusion à la Banshee et son érudition. Ou bien en se prétextant le seul acheteur intéressé.

- "Personne d'autre que vous? Si jeune et déjà une mauvaise vue..."

Il secoua lentement la tête de gauche à droite, comme désolé, puis se fendit d'un grand sourire.

- "Cher ami, ne soyez pas si exclusif avec notre trollesse, vous risqueriez de faire du tort à son commerce après avoir si bien attiré l'attention sur lui. En plus d'être une artiste, elle nous a dispensé son érudition et sa sagesse. Et je ne me lasse pas d'apprendre. Ceci dit, votre histoire est tellement émouvante que je me ferais l'effet d'un monstre si je vous empêchais d'accéder à votre désir."

Il tendit une main vers l'étal, effleurant les petites pièces du bout des doigts, songeur. Puis, il regarda la marchande :

- "Et que prisent les satyres?"

Soudain, il sembla se rappeler quelque chose et se fendit d'une sorte de révérence :

- "Je manque à tous mes devoirs : je m'appelle Demetrios."


Dernière édition par le Mer 12 Déc - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 12 Déc - 0:30

La gêne de la Banshee redoubla avec les réflexions du satyre et du korrigan qu'elle jugea bien acerbes. Elle sentait poindre dans ses remarques la méfiance et l'inamitié des autres peuples pour ses semblables. Aussi, légérement peinée et véxée, elle remit dans sa besace sa petite sculpture. L'envoûtement de la voix du satyre se dissipa, même quand celui-ci se presenta dans une gracieuse révérence, Nox Dementia sentit ses phrases se figer dans sa gorge et les larmes montées à ses yeux. Trop de monde autour d'elle, ce petit Korrigan trop remuant parlait trop et bien fort pour sa taille.
Dans un mal être, abasourdie, elle décida de passer son chemin. Elle baissa la tête et tourna les talons de la petite scène.

C'est bien dommage j'aurais tant voulu continuer à parler avec cette trollesse experte dans le travail de la pierre...

Pensa-t-elle dans un long soupir.

Elle fit quelques pas et s'arrêta d'un coup sec devant une statue de glace representant une fée de glace perchée sur une branche. Le personnage cristallin était plus vrai que nature, la Banshee en avait le souffle coupé. La beauté et la pureté de cette pièce lui mirent un peu de baume au coeur. Le visage souriant de la fée la regardait avec bonté et compréhension et cela lui fit du bien même si cette amie inanimée et silencieuse disparaitrait aux premiers soleils de printemps.

Après être rester en admiration devant la sculpture, elle trouva non loin de là un petit banc de bois sur lequel elle prit place, face a un bloc de glace vierge. Elle farfouilla dans sa besace et en sortit ses outils de sculpture et commença à ciseler le gros cube translucide et froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bollow Mollow
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Trouvère, acrobate et jongleur
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 12 Déc - 10:31

Faire du tort? Faire du Tort? Voilà bien qui était bien le dernier souci de notre Korrigan. Taquiner, plaisanter, titiller, moquer, se gosser, mais faire du tort... Ce n'était pas dans ses intentions et si c'était le cas, en l'occurence il venait de faire coup double et bon, pour tout admettre il ne s'en sentait pas très fier. même si sa réaction lui avait semblé toute logique, sur lemoment, les conséquences de son attitude dépassaient celles qu'il avait imaginées, sauf pour le Satyre qui semblait avoir plus le sens de l'humour. Serait-ce une qualité inégalement répartie entre les gens ou les peuples de Faery? Il jeta un regard malicieux à Démetrios (puisqu'il avait enfin consenti à se présenter) pour lui indiquer qu'il avait compris et que ses plaisanteries avaient été reçues comme telle, mais resta quelques seconde penaud les oreille pendantes et l'instrument bêtement pendu au bout de ses bras balants le long du corps
Le silence et surtout le départ de la Banshee le mettaient mal à l'aise Cela ne pouvait être que de so fait et pour tout dire c'était bien dommage... Non qu'il soit très prévenant d'ordinaire mais ses paroles avaient fait mouche trop facilement et devaient avoir touché des points sensibles et puis que ferait un trouvère sans public? Cette idée s'imposa bien vite dans son esprit. Son public! Autant son arrivée avait été inattendue autant il aurait été dommage de le voir se disperser à peine arrivé...
Sa tête se redressa, un sourire malicieux revint sur sa fine bouche. Il fallait faire quelque chose.
Il se tourna vers le satyre et la Trollesse.

"Restez bien sage ici, je reviens"

Assez présomptueux, il ne doutait pas un seul instant que son injonction serait mise e application par les deux autres compagnons du moment, sinon il aurait pu craindre comme le berger qui court après ses brebis de devoir courir longtemps lui aussi.
Il remit son biniou en bouche et se diriga d'un pas, si on peut appeler pas son allure sautillante rythmée de claquement de sabot la façon qu'il eut de se diriger vers l'atelier improvisé de la Banshee, un air enjoué l'accompagnant. Arrivé à proximité, son air se mua en une sorte de comlainte. Puis casant sa musique il se mit à chanter pour l'apprentie sculptrice

"Comme des larmes d'or qui de mon coeur s'égouttent,
Feuilles de mes bonheurs, vous tombez toutes, toutes.

Vous tombez au jardin de rêve où je m'en vais,
Où je vais, les cheveux au vent des jours mauvais.

Vous tombez de l'intime arbre blanc, abattues
Ça et là, n'importe où, dans l'allée aux statues.

Couleurs des jours anciens, de mes jeux d'enfant,
Quand les grands vents d'automne ont sonné l'olifant.

Et vous tombez toujours, mêlant vos agonies,
Vous tombez, mariant pâles, vos harmonies.

Vous avez chu dans l'aube au sillon des chemins;
Vous pleurez de mes yeux, vous tombez de mes mains.

Comme des larmes d'or qui de mon coeur s'égouttent,
Dans ma jeunesse déserte vous tombez toutes, toutes."


( D'après Émile Nelligan (1879-1941)

Il espérait que cet air plus en harmonie avec l'humeur naturelle des Banshees la sorte de sa solitude et commence à le faire pardonner son attitude cavalière de tout à l'heure. Si cela confinait au role de composition car cela ne faisait pour le coup pas partie de son répertoire de prédilection, il y mit tout de même tout son coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ba Babuhm
Troll
Troll
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Trolle
Métier: Tailleuse de cailloux
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 12 Déc - 14:05

Lentement, les mains de Ba Buhm bougèrent de nouveau. Elles isolèrent sur le devant de l'étal un petit nombre de pierres de lune, taillées ou non, que le satyre qui venait de filer (en un clin d'oeil, en ce qui concernait le temps de réaction de la trollesse) pourrait admirer quand il reviendrai.

De son autre main, elle attrapa d'autres pierres, qu'elle tendit vers Demetrios. Une fois sa main libre de l'arrangement des pierres de lune, elle pointa calmement chaque pierre pour indiquer leur fonction, tout en déroulant du mieux possible ce qu'l fallait bien qualifier d'argumentaire de vente.

- Satyres aimer bien confort, et être beaux. Alors aiment pierres brillante comme pierres de lune. Comme satyre qui partir. Sinon, très appréciée, ponce-sabot, rend lisse et brillant et bruyant.

La main de la trolesse désignait une jolie pierre brune taillée de façon à être facilement prise en main d'un côté, et légèrement incurvée de l'autre pour épouser toutes les courbes des sabots.

-Sinon, peigne de pierre très utile pour poils, rendre doux.

La trolesse esquissa encore un sourire avant d'ajouter en s'arrêtant sur le dernier objet, un cailloux taillé en longueur dont une extrémité était faite pour être prise en main, l'autre se terminait en pointe. Cependant, le bout avait été soigneusement émoussé de manière à ne pas piquer.

-Cure pipe. Fond pas abimé avec ça. Korrigans et satyres adorer. Permet tasser tabac, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrios
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Cueilleur d’herbes
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 12 Déc - 21:55

[Arf, vous postez trop vite pour moi mdr]

L'expression joyeuse du satyre s'altéra alors que la Banshee rangeait son ouvrage et tournait les talons, sans doute peinée par leurs paroles. Perplexe, il la regarda s'éloigner, se demandant ce qu'il avait bien pu dire pour la vexer ainsi. Rien de plus ou de moins que d'habitude. Les Banshees étaient elles dépourvues de sens de l'humour? Il se rassura en voyant que le korrigan, lui, avait bien saisit la plaisanterie et son sourire revint alors que son petit cousin éloigné leur demandait d'être sage et allait consoler la Banshee par quelques vers amitieux. Le satyre écouta d'une oreille distraite, tantdis que la trollesse répondait à sa question.

Elle bougea ses petites pierres, semblant les classer, avant de reprendre la parole et de lui vanter les propriétés de certaines d'entre elles. Il se mit à rire quand elle lui confia que les satyres aimaient être beaux. Ah vanité quand tu nous tiens! Elle n'avait pas tort, du moins en ce qui concernait le satyre qui lui faisait face! Elle lui présenta aussi une pierre utile pour poncer ses sabots. Ah oui, ingénieux... Il ne soupçonnait pas ces propriétés. Il y avait aussi un peigne, bien utile mine de rien, surtout quand on avait le poil laineux.

Mais ce qui lui plut par dessus tout, ce fut la pierre qui servait à tasser le tabac! Quelle aubaine!

- "Eh bien que d'objets utiles! Moi qui ne voyais que de la fantaisie, me voilà joliment détrompé."

Il jeta un regard au korrigan et la Banshee pour voir où ils en étaient, avant de demander à la trollesse :

- "Quel est votre prix pour la curette à tabac et le peigne?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Ven 14 Déc - 0:36

[vi c'est vrai ça carbure]


Nox Dementia, quelques larmes coulant sur ces joues creuses se mit au travail. Elle posa le ciseau qu'elle tenait solidement de la main gauche et de la main droite assena de lourds coups de massette.
La tête baissée sur son ouvrage, elle ne vit pas tout de suite que le Korrigan, l'air ennuyé se dirigeait vers elle. De même, toute absorbée par son travail elle n'entendit pas tout de suite le son du biniou qui se rapproché d'elle.
Ce ne fut que lorsque le malicieux Korrigan se trouvait à quelques pas d'elle qu'lle prit conscience de sa présence. Elle releva doucement ces yeux encore humides et regarda timidement le korrigan, qui cessa de jouer de son instrument pour entonner avec passion un chant issue du folklore Banshee.
Touchée par cette attention, Nox Dementia, se figea dans un pâle sourire et écouta de toute son attention la chant. Captivée, l'air pensive le ciseau glissa même de sa main et tomba à ses pieds. Elle finit même d'une voix tenue mais pourtant mélodieuse les derniers vers en coeur avec le Korrigan.

"Vous avez chu dans l'aube au sillon des chemins;
Vous pleurez de mes yeux, vous tombez de mes mains.

Comme des larmes d'or qui de mon coeur s'égouttent,
Dans ma jeunesse déserte vous tombez toutes, toutes."


Au fil de la chanson, les larmes de la Banshee s'assechèrent et son visage s'illumina. Elle savait combien il en coutait à un Korrigan d'entonner un chant Banshee. Elle savait qu'il prenait sur lui pour la consoler, lui faire oublier le chagrin qu'il avait pu lui causer.


Merci, Sieur Korrigan, Mille merci pour cette chanson...Cela faisait des années que je n'avais plus entendu cet air. De la d'où je viens, c'est une berçeuse que les mères, attentionnées chantent à leur enfant... J'en avais d'ailleurs presqu'oublié les paroles. Mon nom est Nox Dementia

Finit elle par dire en tendant au Korrigan une main frêle et laiteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bollow Mollow
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Trouvère, acrobate et jongleur
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Ven 14 Déc - 20:47

Au risque de briser la frèle main, Bollow Mollow s'en saisit vigoureusement et la secoua pour montrer son impatience à se faire pardonner et sui sait à poursuivre la prise de contact même si elle avait bien mal démarré et s'il se doutait que les Banshees ne devaient pas être très liantes.
Comment des personnes qui frayaient de si près avec la mort pouvait avoir assez de chaleur pour s'investire dans les relations interpersonnelle. Par le Grand Kor comme il pensait bien tout à coup, presque de quoi écrire un traité de philisophie Korrigane...
Il finit cependant par lacher la main blême et fixa son atentio sur la statuette naissante. On ne voyait pas encore bien quelle allait être le résultat mais on pouvait voir la finesse du geste et du travail de la Banshee? Elle faisait cela avec sensibilité et délicatesse et cel n'allait pas laisser Bollow de glace.

"Bollow Mollow, Korrigan errant, trouvère de son état. Je chante, jongle, fais l'acrobate, enfin bref amuse la galerie. Quant à vous, je devine que vous avez une âme d'artiste. Ce qui couerait le bec à beaucoup et leurs préjugés. Pourquoi uen Banshee aussi liée à la morte soit elle ne pourrait pas être un artiste? Je dois dire que je ne suis ni expert en sculpture ni en Banshee. en fait vous êtes la première que je rencontre et je ferai sans doute preuve de beaucoup de naïvetré à votre égard. Je vais sans doute vous faire l'effet d'un rustre et d'un ignorant mais avouez que si vous fuyez comme tantôt, je vais avoir du mal à me faire une opinion sur vous et votre peuple.
Qu'êtes vous en train de sculpter?... "


La première mésaventure n'avait pas calmé le Korigan dans son ardeur volubile mais que voulez vous on ne se refait pas et même, il poursuivit...

"Berceuse Banshee avez-vous dit? Je pensais qu'il s'agissait d'une complainte de sylve amoureuse... Ma foi, je la chanerai et l'écouterai d'une toute autre oreille à l'avenir... Si je puis me permettre, vos mères n'ont pas de berceuse très sereine... "

Il se mordit aussitot la lèvre avec une mimique d'enfant pris en faute...

"J'espère que vous parodonnerez ce jugeent tout Bollowesque..."

La dessus il se dit qu'il était temps qu'il la boucle avant de faire une autre bévue de ce style. Cependant sa curiosité l'emporta sur la sagesse.

"A qui ai-je l'honeur?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox Dementia
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2007
Localisation : Dans les sombres brumes de Grottenuit

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Sam 15 Déc - 0:25

Le Korrigan etreint energiquement la fine main de Nox Dementia et la secoua energiquement faisant trembler la frêle silhouette brune. Lorsque ce dernier lui lacha la main pour se présenter, la Banshee le regarda avec une sorte de tendresse au fond de ses yeux mouillés. Tandis qu'il lui confessait ne pas savoir grand chose de son peuple, Nox Dementia comprit alors la rudesse de ses propos et sa propre incompréhension. Elle hocha la tête doucement et souria au Korrigan en lui répondant.

Finalement bien peu de gens connaissent notre peuple, beaucoup nous pensent dure et insensible car nous avons la mort pour compagne et confidente mais c'est tout le contraire. Notre coeur, nos yeux sont emoussés par les deuils successifs, comme rongés par le chagrin des familles

Bollow Mollow, tout en discutant regardait avec intêret le pain de glace encore informe sur lequel travaillait la banshee et ne pu se retenir de demander ce qu'elle etait en train de sculpter. Ce à quoi, la pâle demoiselle répondit.
Je suis en trrain de faire un cheval, c'est une créature mythique du grand monde.

Sur ce, elle sortit de sa besace un parchemin qu'elle déroula et montra au Korrigan. L'etrange manuscrit montrait une étude anatomique d'un étrange animal, jamais vu dans les contrées de Faerywood.

Au gré d'un macabre voyage dans ce continent etrange, la famille du défunt m'a offert ce parchemin en gage de remerciement pour l'accompagnement de l'âme de leur jeune fils...il était passionné par ses animaux, vous devriez voir ça, ce sont des bêtes gigantesques, les lièvres les plus hauts sur pattes sont ridicules à côté.

Elle rangea son parchemin tandis que Bollow Mollow la questionnait sur la chanson. Elle fronça un instant les sourcils en entendant les derniers mots...

"Si je puis me permettre, vos mères n'ont pas de berceuse très sereine... "

Mais elle n'eut pas le temps d'en faire plus car presque instantanement, Bollow Mollow se confondit en excuses l'air un brin mortifié. Cela eu pour effet de désamorcer l'étincelle de vexation qui commençait à tordre le coeur de Nox Dementia et la Banshee ne pu retenir un léger rire devant l'expression contrite du Korrigan.



Vous êtes tout excusé! Il est vrai que mon peuple de par son statut a des moeurs étrangères et différentes de la plupart des habitants de Faerywood... Nous sommes certes respectés lorsque les familles ont besoin de nos services pour guider les leurs vers le repos éternel mais le reste du temps, les gens nous fuient et ne cherchent pas à nous connaître...On dirait qu'ils pensent que moins ils en saurons sur nous, moins ils auront de chance de mourir mais il se trompe...la mort n'épargne personne, le sage comme l'ignorant...

Puis se rendant compte combien ses propos pesants n'etaient pas adequats pour nouer une connaissance elle se tut un instant, gênée, ne sachant plus quoi dire...
Heureusement le Korrigan qui n'avait pas sa langue ni sa curiosité dans la poche réengagea la conversation, en lui demandant de plus ample renseignement sur elle.

Comme je vous l'ai dit, mon nom est Nox Dementia, je suis originaire de Tornépine mais j'habite aujourd'hui à Grottenuit. Je suis fossoyeuse et j'ai récemment ouvert une échoppe dans un large tronc à l'orée des bois de Chante-Brindille. On peut m'y trouver pour mes funestes services mais aussi pour mes statuettes. C'est d'ailleurs pour apprendre plus au contact es sculpeur que j'ai souhaité faire le déplacement jusqu'ici.

Lui dit elle dans un sourire.

Et puis venir ici était une occasion de rencontrer d'autres gens, à Grottenuit, il y a surtout des Banshee et je suis curieuse de connaître les autres peuples de faerywoods aux coutumes bigarrées. Et vous? j'imagine que vous êtes venus ici pour faire connaître vos numéros et vos chansons au plus grand nombre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ba Babuhm
Troll
Troll
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Trolle
Métier: Tailleuse de cailloux
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 19 Déc - 13:04

On aurait pu croire de Ba Babuhm s'était endormie, mais non. Par un effort de réflexion presque impossible pour elle à cette température, elle essayait de trouver une réponse à la question du satyre. Un prix ? Pour ces objets ? Cette question était si étrange que c'en était presque de la philosophie. Le front de Ba babuhm se plissa sous l'effort, faisant apparaître un réseau de crevasses ralliant une tempe à l'autre.

Enfin, alors que les faerens devaient avoir perdu tout espoir de voir sa bouche s'ouvrir de nouveau, les crevasses disparurent, et Ba Babuhm sourit au jeune Satyres. Tout cela dans une certaine lenteur. Si Demetrios avai eu des notions de géologies, il aurai pu comparer le changement d'expressions de la trollesse à la dérive des continents du grand monde.

- Dépend. Dit enfin Ba babuhm. Donne peigne contre joli caillou, joli morceau de fruit ou jolie musique. Curette aussi. Alors deux contre deux, c'est a-di-tion.

La voix de Ba Babuhm s'étouffa un petit peu sur le dernière phrase. Elle n'était pas douée pour manier des concepts abstraits. Du moins tant qu'il ne gelait pas à pierre fendre. Elle espérait que le satyre avait compris l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrios
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Cueilleur d’herbes
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Mer 19 Déc - 13:24

Le satyre essayait désespérément de faire taire les commentaires sarcastiques issus de son imagination et surtout de plusieurs années avec son maître gnome. Cela dit, il n'y arrivait pas complêtement et toujours, il revoyait la face grotesque de son maître alors que sa langue agile et coupante s'en prenait aux pauvres trolls ralentis qui ne savaient trop comment répondre à cet adversaire un peu trop malin pour eux. pourtant, cette brave marchande n'était pas stupide et sa façon de parler des perres, son domaine de prédilection, montrait un grand savoir et même une certaine sagesse. Aussi le satyre attendit-il patiemment que la marchande cogite sa question et réponde.

En attendant, il jetait des coups d'oeil au korrigan qui esayait de se rabibocher avec la banshee. Apparemment, il y parvint puisque la dame se dérida et parla longuement. Le satyre eut un petit sourire et en revint à la marchande trolle, prêt à lui rappeler sa question si elle ne répondait pas dans la minute qui suivait. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, la voix lente et laborieuse de la trolle perça l'air. Il acquiesça quand elle lui répondit que c'était un objet contre un autre, deux contre deux. Logique. Mais qu'allait-il pouvoir troquer?

- "Très bien Dame Trolle, je vais essayer de voux payez grâce à ma musique et je m'excuse d'avance si je ne peux égaler notre petit compagnon là bas."'

Il indiqua du menton Bollow Mallow un peu plus loin. Il sortit sa flute (de pan bien sûr!) et la porta à ses lèvres. Demetrios adorait jouer parce que dans ces moments-là, il n'avait plus aucune pensée, rien, le néant, juste la musique. Les premières notes fendirent l'air, claires et pures et entonnèrent un air enjoué, fidèle à l'humeur du satyre. D'ailleurs celui-ci se laissa emporter par sa propre musique et se mit à danser, ses sabots martelant le sol en rythme. L'air était agréable, festif. Demetrios n'en avait pas fait son métier, mais il se débrouillait pas mal. Au bout de quelques minutes, les notes ralentirent et s'achevèrent. Le satyre souriait, un peu essouflé par sa gigue et revint à la trolle.

- "Le marché vous parait-il correct Dame?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bollow Mollow
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Trouvère, acrobate et jongleur
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   Lun 31 Déc - 14:55

HRP
Me voici de retour. J'espère qe je ne vous ai pas fait trop attendre...
Joyeuse fête à tous!!

Bollow Mollow sourit en montrant toutes ses dents. Le changement d'humeur de mademoiselle Nox Dementia avait été soudain mais ne pouvait que le mettre de bonne huemeu d'autant plus qu'elle semblait aussi volubille qu'un satyre en fête après trois tonneau de nectar. Il écarquilla les yeux à l'évocation de la bête nommée cheval... Cela ne li était pas inconnu. Mais oui! La bête qui avait fait changer définitivement d'humeur son bon père... Il ne pouvait pas oublier cet épisode familial si souvent raconté à la cité pat tous ceux qu'il rencontrait. Cela pouvait même devenir lassant...
Mais en l'occurance, cela lui fit briller les yeux il pouvait enfin voir à peu près à quoi ressemblait ces animaux. Il s'approcha encore de la statue presqu' à en être indiscret pour l'examiner plus à son aise tout en écoutant les paroles de la Banshee...
A vrai dire au fur et à mesure, il n'en revenait pas de la volubilité de cette personne. Elle était toute différente de ce qu'elle imaginait...
S'il venait ici pour faire commerce des ses talents? Hum... Il releva la tête pour répondre, encore tout absorbé par ses nouvelles découvertes...

"Oui enfin non. Enfin... Oui et non. Je vais partout et nulle part et suis arrivé ici un peu par hasard je ne connaissait ni cet endroit au paravant ni la fête qui s'y déroule. Cela ne signifie pas que j'e sois marri bien au contraire. C'est fabuleux ce qu'on arrive à faire avec de la glace... Et vous même vous débrouilez fort bien. Je n'ai jamais vu de cheval de mes yeux mais la vie qui émane de votre euvre encore inachevée me force à penser que vous êtes une maitresse dans votre art. Quant à ma musique, je sais faire d'autre choses encore, les gesn se lassent si facilement qu'il faut souvent varier les plaisir. Histoire contes jonglage, acrobaties sont aussi de mes compétences, même s'il marrive de m'emméler les sabots et de.. Enfin vous voyez... "

Le Korrigan i n'était pas peu fier de son métier était d'autant plus honteux à l'évocation de chutes et autre râtés qu'il avait eu dans le passé e pleine représentation. Mais bon, il était encore un jeune Korrigan et mettait tout son courage à travailler ses tours. si tant est qu'il soit très appliqué ce qui restait à prouver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cailloux à côté de la noisette de glace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cailloux à côté de la noisette de glace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petits cailloux d'amour
» "Aaaah, les cailloux, mes mortels ennemis !"
» Décors Moria et Autres.
» caillou dans pare-brise
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Les Terres de Faery :: Les Monts d'Argent :: Nissering-
Sauter vers: