AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bah Babuhm, tailleuse de cailloux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ba Babuhm
Troll
Troll
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Peuple: Trolle
Métier: Tailleuse de cailloux
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Bah Babuhm, tailleuse de cailloux   Dim 9 Déc - 13:59

VOTRE FAEREEN

- nom : Ba Babuhm

- Peuple : Troll

- Age : 252 ans

- Jour, Mois et lieu de naissance : Un Bouleau frimaire au pied du glacier d"éterneiges

- Situation familiale : célibataire et orpheline

- Lieu de résidence : une grotte confortable à proximité des mines de Pierre de Lune

- Métier :

tailleuse de cailloux plus ou moins précieux (si vous posez la question alors que la température est négative) ou casseuse (si vous posez la question quand la température es positive)

- Historique :

Bah Babuhm est, pour ses frères trolls complètement malchanceuse, et son histoire se chuchote le soir dans les cavernes quand il s'agit d'apprendre les difficultés de la vie aux plus jeunes.

Déjà, pour commencer, Bah Babuhm est mal née, comprenez qu'elle et sa sœur, Da Daduhm, sont nés beaucoup trop haut dans la montagne. Ce qui fait que leur cerveau ne fonctionne de manière satisfaisante que s'il fait extrêmement froid. Autrement dit, elles ne peuvent entretenir de conversation philosophique évoluée qu'assises au milieu d'un glacier. Mais descendez les un peu dans la vallée, et elles savent à peine articuler leurs nom, une vraie pitié.

De plus, Ba Babuhm et Da Daduhm sont orphelines, ce qui est assez rare en soi pour être montré du doigt. Leurs deux parents, marchands aventureux, ont trouvé la mort alors que les pauvres petites n'avaient pas vingt ans, en essayant de passer le Bout des Monts. On ne les a jamais revus, on suppose qu'ils sont passés par dessus bord avec leur chargement et qu'ils se sont brisés en mille morceaux dans les profondeurs insondables. Quelle idée aussi d'être marchants ? Ils ne pouvaient pas être ramasseurs de truffes, ou mineurs, comme tout le monde ?

Ba Babuhm et sa sœur ont donc été recueilli par la famille de la sœur de son père, qui n'habitait pas très loin, et qui avait déjà deux trollinets assez âgés pour être autonomes. N'allez pas croire qu'elles ont été mal traitées, oh non, au contraire. Les deux nouveaux parents étaient ravis d'avoir des enfants à materner, et les deux enfants plus âgés n'en revenaient pas du plaisir d'avoir deux sœurs supplémentaires. Surtout qu'eux étaient deux garçons, alors, comme ils l'expliquaient à qui voulait l'entendre "ça équilibre la famille". Pourtant, les choses n'étaient pas toujours simples. Quand on avait une question de plus de trois mots à poser aux filles, il valait mieux les emmener en altitude, ou leur donner un pain de glace à se mettre sur la tête. Et puis elles avaient des tempéraments rigoureusement opposés. Si Da Daduhm courrait partout en jouant aux renards et aux faucons avec ses camarades tout au long de la journée, BaBabuhm étaient, elle, extrêmement silencieuse et contemplative, même par grands froids. Souvent, sa famille la retrouvait assise devant une pierre ou un éboulis, absolument immobile, comme si elle s'était figée elle-même. Et quand on lui posait des questions pour savoir ce qu'elle faisait là, elle répondait "je parle aux pierres". La rumeur ne tarda pas à courir que Ba Babuhm était aussi tordue que ses parents.

Et plus elles grandissaient, plus les jeunes sœurs prenaient des chemins opposés. Oh, elles continuaient à s'aimer tendrement, mais elles ne se comprenaient plus. Da Daduhm était un beau brin de trolle, qui plaisait follement aux garçons. Elle étai d'ailleurs déjà amoureuse et attendait avec impatience la nuit des lumières pour pouvoir être majeure et aller ensuite à la cueillette aux champignons avec l'élu de son cœur.

Ba Babuhm, elle, n'était pas pressée de quitter le nid familial. A vrai dire, à part les pierres, il n'y avait pas grand chose qui l'intéressait. Cependant, elle se sentait parfois étouffer dans l'entourage de sa sœur, qui faisait de son mieux pour prendre toute la place dans la maison. Ses deux grands frères ayant déjà quitté la maison, elle se sentait assez isolée devant les gesticulations de sa sœur. Dans ces moments là, elle disparaissait pendant quelques temps. Ses parents adoptifs ne pouvaient s'empêcher de se ronger les mains d'inquiétude, même si la trollesse finissait toujours par revenir, en général avec de jolis cailloux brillants qu'elle avait trouvés au cours de ses pérégrinations.

Quand la nuit des lumières vint, Ba Babuhm et Da Daduhm se plièrent à la coutume sans cris ni pleurs. La séparation entre elle avait déjà la profondeur d'un gouffre. Au matin, elles revinrent à la maison. Da Daduhm accompagnée de l'élu de son cœur pour le présenter à ses parents, Da Daduhm avec deux pierres de lunes trouvées en chemin pour leur faire ses adieux. Sans plus d'explications, elle partit dans les montagnes pour connaître davantage les pierres.

Elle y resta fort longtemps, se nourrissant des cailloux qu'elle trouvait en chemin. Ce faisant, elle donnait des formes spéciales aux pierres qu'elle trouvait jolies, les taillant pour qu'elles ressemblent à des animaux, ou qu'elles aient plein de facettes miroitantes. Ba Babuhm aimait bien le silence des pierres, et le froid des montagnes lui permettait de beaucoup réfléchir à elle même, à sa vie, et surtout à son avenir. Elle finit par s'apercevoir que, même si elle n'arrivait pas toujours à leur répondre, elle aimait bien voir des gens autres que les pierres. Et aussi, à sa grande surprise, qu'elle avait envie de voir d'autres choses que les montagnes. Enveloppant ses pierres dans une peau de renard grossièrement tannée, Ba Babuhm entreprit alors de retourner à la civilisation.

Une fois arrivée à Halterocs, elle se rendit très vite compte que ses pierres chéries avaient une certaine valeur marchande. Les gnomes appréciaient les pierres toutes rondes pour en faire des mécanismes, les fées adoraient les pierres brillantes qu'elles portaient en bijoux, et beaucoup de monde leur trouvait bien des fonctions dont Ba Babuhm ne se serait jamais douté. Elle décida donc de continuer son chemin, taillant les pierres qu'elle rencontrait en route, et selon les demandes, les attachant à des lanières de cuir ou d'argent.

- Caractère :

Le mot qui résume le plus Ba Babuhm est : contemplative. Même quand elle a la capacité de comprendre, elle parle peu et préfère regarder. Elle est cependant tiraillée, car elle aime bien rencontrer d'autres membres du petit peuple et ne dit jamais non quand il s'agit de goûter une nouvelle sorte de silice ou de champignon. Mais le monde des faerens est très rapide pour elle, et elle a souvent du mal à suivre ce dont il est question. Enfin, ce n'est pas le monde qui es rapide, avouons que c'est elle qui est un peu lente.

Ba Babuhm aime bien les bonnes blagues, même s'il lui faut quelques minutes pour les comprendre. Elle est cependant facilement mélancolique, car un rien peut lui faire penser à ses parents et à ses frères, et elle est alors prise d'une énorme envie de les revoir. Bizarrement, cette nostalgie ne fonctionne pas avec sa sœur, Ba Babuhm étant intimement persuadée que si quelque chose arrivait à sa sœur, elle le sentirait, quelle que soit la distance. De plus, cette dernière nage dans le bonheur avec ses enfants et son mari, alors vraiment, inutile de s'en faire pour elle.

Dès que la température descend suffisamment, le cerveau de Ba Babuhm se remet à fonctionner correctement, et elle montre alors un véritable attrait pour l'histoire, la philosophie et les questions métaphysiques. Mais comme elle prend beaucoup de temps pour y réfléchir, on ne voit pas une très grande différence par rapport à d'habitude.


- Aspirations :

Ba Babuhm aimerait bien apprendre à parler aux arbres, car ces géants de bois la fascinent. Mais elle se sent vieillir, et elle aimerait bien aussi rencontrer un troll avec qui faire sa vie. Cependant, comme il faudrait que ce soit un troll qui aime voyager, elle se dit que l'espoir est assez mince.

- Relations sociales :

Pas grand monde. Ba Babuhm envoie régulièrement des pierres à ses parents adoptifs pour leur dire qu'elle va bien et qu'elle voyage, mais elle ne les a pas vue depuis bien longtemps, de même que ses frères et sa sœur.

- Description physique :

Ba Babuhm est plutôt disgracieuse, même pour une trolle. Sa peau est dure comme du roc, et en a la couleur grise. Elle a un nez ridiculement petit, par rapport aux normes en vigueur dans la société trolle, et elle a la mauvaise habitude de s'habiller avec des peaux de renard grossièrement tannées et taillées, qu'elle recouvre d'un tablier en cuir pour travailler les pierres. De plus, elle se promène toujours avec un grand panier en osier sur le dos, où sont stockées ses pierres et tailler et ses pierres à manger.

- Autres éléments :

Ba Babuhm parle aux pierres, quel que soit le sens qu'elle donne à cette phrase. Remarquez ça n'a rien de gênant qu'elle leur raconte sa vie, ce serait vraiment inquiétant si elle disait que les pierres lui répondent.

-----------------------------------------------


VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Gwen

- Année de naissance : 1984

- Comment avez-vous connu Fairywoods : en aidant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Bah Babuhm, tailleuse de cailloux   Dim 9 Déc - 16:09

Uh uh uh, génial. Fiche acceptée ! Il va falloir trouver un bel avatar qui convienne bien à notre petite trolle !

Pour tous les nouveaux Faereens, le début du jeu est actuellement à Nissering pour le Festival de la Scultpture sur glace. Le sujet qui y est déja en cours est bien chargé. Je te conseille d'en ouvrir un nouveau !

... Sois la bienvenue dans nos sous bois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bah Babuhm, tailleuse de cailloux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petits cailloux d'amour
» Le plan des trois petits cailloux. [PW - Dogma - Dagan]
» Décors Moria et Autres.
» caillou dans pare-brise
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Trolls :: Fiches acceptées-
Sauter vers: