AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Terres de Faery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Les Terres de Faery   Dim 4 Nov - 2:45

Les Terres de Faery

Avec 35 Km de long dans sa diagonale la plus large, le monde-continent de Faery pourrait vous sembler minuscule. Minuscule ? Que voilà un terme relatif ! Pour des êtres allant d'un demi pouce à un mètre de haut, ces étendues terrestres s'étendent à perte de vue !

Baignées dans les Eaux, les côtes de Faery se perdent dans les Brumes avant de sombrer dans les mers. Dans ces régions où la lumière pène à pénétrer, les limites du continent se mèlent à celles du Grand Monde, et les rencontres les plus étonnantes peuvent avoir lieu. Rares sont les Faereens à avoir osé s'approcher des géants que l'on y croise. Les Banshees sont les seuls à risquer le voyage, et arpportent parfois quelques trophées. Une immense chassure, une grande cuillère d'argent, une feuille de papier pliée sont autant de trophées pouvant être échangés.

Dans des Temps anciens, les Sages ont nommé les différentes régions de Faery. Cette nomenclature est encore bien présente dans le langage courant des Faereens, et permet de dresser une cartographie des Terres du Petit Peuple. Les plus hauts lieux en sont incontestablement les capitales de chaque peuple.



La carte de Faery a été créée avec Fractal Terrains.


Dernière édition par le Sam 1 Déc - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Lun 12 Nov - 16:19

Les capitales

- Rök, capitale des Trolls. Creusée à même la roche au pied des Monts d'Argents, cette cité est la plus septentrionale de Faery. Ses grandes portes de rochers bruts se trouvent dans une région sombre et boisée de pins, à la frontière des Brumes du Nord. Au coeur de la montagne, s'étendent six niveaux de galeries creusées d'habitations, de boutiques, de places et de venelles transversales. Fort sale et éclairée par des torches nauséabondes, Rök est pourtant fréquentée par bon nombre de commerçants et de voyageurs en provenance du Bois de Chante-Brindille.

- Nissering, capitale des Gnomes. Perchée dans les forêts de conifères des Monts d'Argent, la cité de Nissering ressemble à un village scandinave à l'approche de Noël. Les fenêtres de ses petites maisons de bois, soigneusement entretenues par des mains gnomes, distillent une lumière brillante et dorée miroitant à la surface de petites étoiles de paille et de fil rouge. Creusées entre les racines des hauts arbres, les habitations gnomes sont pimpantes et leurs boutiques avenantes. Des sentiers sont déblayés au milieu des aiguilles de pin sêches, et mènent presque tous au Marché de Litenjord, réputé pour son artisanat raffiné.

- Sylvebrise, capitale des Fées. Etendue sur plusieurs niveaux de branchages, à la cime des hauts arbres des Forêts Cristallines, la Cité de Sylvebrise est un entrelac de ponts suspendus, de chemins de ronde accrochés à l'écorce des arbres et de plateformes. Les maisons sont faites d'herbes tressées et possèdent des portes rondes. Au milieu des feuillages, mille lampions scintillent et abritent les plus réputés des commerces de Faery. La Cour d'Obéron et de Titania siège au plus haut de la ville et est le coeur de la vie du Petit Peuple.

- Noisepin, capitale des Lutins. Nichée au coeur du Bois de Chante-Brindilles, au bord du Lac des Amandiers, Noisepin s'étend en un réseau complexe de sentiers et de maisonnettes accrochées à des champignons géants. Réputée pour son marché et la qualité de ses commerces de bouche, Noisepin est une ville animée et joyeuse où les fêtes s'enchaînent tout au long de l'année.

- Morridwen, capitale des Korrigans. Creusée dans les sables de Dunevents, La capitale du monde korrigan est battu par les vents marins. Ses petites maisons trogldytes donnent à l'extérieur sur des allées de silice blonde ponctuée d'herbes sêches. Réputée pour son marché à la criée, Morridwen s'anime en été et connaît mille danses autour des feux allumés sur les plages toutes proches.

- Hoggle Gobble, capitale des Gobelins. Située au beau milieu des Marais de la Pestilence, Hoggle Gobble dresse ses tours crasseuses faites d'un mélange de glaise, d'herbes et de cailloux. Dans ses nombreuses galeries puantes, s'entassent des boutiques et habitations gobelines, offrant parfois un séjour mouvementé aux voyageurs de passage. Un joyeux désordre y régne, tant dans l'ambiance que dans l'entassement d'objets de toutes sortes en tous lieux.

- Bacchus, capitale des Satyres. Etendant ses ramifications dans la vaste clairière d'Achaia, au milieu de la Forêt des Mirages, Bacchus est une ville-campement. Des tentes s'y dressent par milliers, certaines possédant même des étages faits de bois. Les allées, étroites et éclairées de lanternes, sont également couvertes de peaux translucides. L'ensemble sent la viande fumée, le cuir tanné et le vin. On y commerce et on y festoie, au son du rire puissant des hommes-boucs.

- Brumenuit, capitale des Banshees. Perdue dans une forêt de sapins noirs, au coeur des Brumes des Terres d'Ombre, Brumenuit est plongée dans une obscurité perpétuelle. Ses galeries sont nombreuses, creusées à même la pierre noire et humide. Ses torches vives parviennent à éclairer les nombreux cristaux violacés qui parsèment la voûte des corridors. L'air y est froid et dense, même au coeur des quartiers des tisserands.


Dernière édition par le Ven 16 Nov - 20:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Lun 12 Nov - 16:35

Les Brumes du Nord

Perdues dans les Brumes, à l'orée du Monde de Faery, ces Terres sont celles des Banshees et des rares Faereens à oser s'y aventurer. L'air y est opaque, la marche difficile et les apparitions étranges. Nous sommes ici à la frontière des Mondes Jumeaux, là où les Terres de Faery croisent celles des Hommes.



1 - Le Nord du Nord
Le plus au Nord que l’on puisse avancer, se trouve une immense falaise. On entend l’eau frapper la roche avec fureur, mais on ne la voit jamais. Ici, la brume est si épaisse qu’on ne voit pas ses mains devant soi. Elle est si froide que l’on dit que même les trolls frissonnent quand, d’aventure, ils sont obligés de passer par là. Et parfois, entre les volutes, on aperçoit un autre monde, qui miroite dans les airs avant de disparaître comme il était venu.

2 - Les Forêts Noires
La brume se presse sans cesse entre les arbres, empêchant le soleil de passer. Même sans lumière, les arbres sont massifs, et griffent la brume de leurs branches étendues. On entend peu de choses, dans les bois, le brouillard étouffe même les sons. Parfois, on entend pourtant des bruits, mais ils ne viennent pas de ce monde. Beaucoup de banshees vivent dans ces bois austères, sous les ronces noires, et protègent le Petit Peuple de ceux qui pourrait en trouver le chemin.

3 - Les Falaises des embruines
Les falaises des embruines se découpent fièrement au dessus de la mer de nuages où elles sont enfermées. Parfois, un rayon de soleil parvient à pénétrer la brume et fait miroiter les rocs blancs de milles éclats, mais la brume ne s’en va jamais complètement, et les rochers sont sans cesse humides de pluie. Grâce à cela, quelques buissons épineux et tordus par le vent ont fini par pousser sur les falaises. Ils donnent des baies noires et acides, peu prisées par les êtres du Petit Peuple mais adorées des oiseaux.

4 - Belladorn
Belladorn est ce qui se rapproche le plus d’un village de Banshee. Il s’agit à l’origine d’un tertre recouvert de ronces noires, mais la personne qui y fut un jour enterrée est partie depuis longtemps... Les Banshees ont creusé des galeries dans le tertre, et ont installé des nids parmi les ronces. Leurs épines égratignent la brume et l’empêchent d’être trop dense. Cependant, on aperçoit parfois des images du Grand Peuple, surtout le matin, quand le brouillard se rassemble.

5 - La plaine des sans-pieds
La brume a plus d’un tour dans son sac quand il s’agit de prendre les gens par surprise. Dans la plaine des Sans-pieds, au lieu de flotter, elle rampe au ras du sol, masquant les difficultés du chemin au voyageur égaré. Et malheur à ceux qui trébuchent, car s’ils y disparaissent, on dit qu’ils seront perdus à jamais.

6 - Les Trous-d'eaux
La rivière serpente entre les arbres de la forêt. Elle peut paraître calme, malgré la brume qui suit son lit, mais il ne faut pas s’y tromper. Sous ses airs de cours d’eau peu profond, la rivière dissimule des trous d’eau. Le sol se dérobe sous les pas du voyageur, même le plus aguerri, et le voilà flottant au dessus d’un gouffre peut-être plus profond que la mer elle-même. Certains disent que les Trous d’eaux sont des portes vers un autre monde, encore moins accueillant que celui de derrière la Brume.

7 - Brouilledune
On dit que le voyageur qui passe par la grève de Brouilledune ne verra jamais deux fois le même paysage. La faute à la brume, bien sûr, qui essaie de s’imposer malgré le vent incessant, mais aussi aux dunes de sables, que le souffle charrie ici et là. D’heure en heure, on voit les dunes s’ériger et de faire implacablement éroder, comme autant de rêves de puissance du grand Peuple.

8 - Roncebois
Au cœur de la forêt, les arbres sont si denses qu’on ne voit plus le ciel. Partout entre les troncs et sur les rochers serpentent les ronces noires. La brume y stagne, comme retenue prisonnière par autant d’épines plantées en elle. C’est là que les Banshees se rencontrent quand une décision doit être prise, ou quand le temps vient d’agir sur la Brume.

9 - Tornépines
A Tornépine, où vivent de nombreux Banshee, les ronces ont même étouffé les arbres. Seuls quelques géants immobiles se dressent encore face au ciel. Le sol, lui, est occupé par une masse impénétrable de ronces noires et griffues. Elles sont si serrées et touffues que les gens du Petit Peuple se déplacent à l’intérieur comme dans une suite de cavernes.

10 - La coulée des Roches
La montagne meurt dans la Coulée des Roches. En une longue cascade à jamais figée, elle coule à travers la forêt la forêt pour s’enfoncer profondément dans le sol. A cet endroit, les pierres de la Montagne sont noires et luisantes, si bien que, la brume aidant, on a l’impression de voir un cours d’eau jaillir de la Montagne.

11 - Les Rives de la Perregrine
Même si ses rives sont rocheuses et escarpées, la Perregrine n’est pas un cours d’eau dangereux. De loin en loin, les gens du Petit peuple ont construit des appontements pour leurs petites embarcations d’écorce, et les ragondins qui vivent le long de la rive veillent à ce que personne ne tombe à l’eau accidentellement. Ceux du Petit peuple qui ne savent pas voler utilisent la Peregrine quand ils doivent se rendre sur les terres des Banshee.

12 - L'Estuaire de la Peregrine
En arrivant au terme de son chemin, la Perregrine s’élargit pour rejoindre la mer avec pompe et majesté. Les eaux bleues de la rivière disparaissent alors pour se fondre dans les eaux noires de la mer. De part et d’autre de l’embouchure, des rochers escarpés semblent garder la rivière. Ce paysage mélancolique, souvent ourlé de brume, est très apprécié des Banshee, qui viennent y admirer le lever du soleil au dessus de la mer.





Dernière édition par le Mer 14 Nov - 19:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:18

Les Monts d'Argent

Avec leurs flancs escarpés et leurs neiges éternelles, les Monts d'Argent sont uniques en Faery. La lueur du matin y fait scintiller les cristaux de glace et les edelweiss y poussent avec vigueur. Aux plus faibles altitudes, la neige laisse place à la terre glacée et aux forêts de conifères. Ce sont les terres des Gnomes, des Trolls et de quelques autres courageux Faereens.



1 - Les Mines de Pierre-de-Lune
Situées au nord des Sources de la Fileclaire et exploitées par les Trolls, ces mines sont encore riches en Pierre-de-Lune qui approvisionne les joaillers et artisans de tout Faery. Eclairées par plusieurs puits de lumière, leurs galeries brillent comme de la nâcre et glissent sous le pied. Leur emplacement est tenu secret, mais il arrive que des voyageurs croisent l'une ou l'autre de leurs entrées. Gare à celui qui voudrait utiliser sa pioche personnelle ! Les Trolls veillent au grain !

2 - Les Sources de la Fileclaire
Dans les hauteurs du Sud-est des Monts, jaillissent les eaux limpides de la Fileclaire au milieu des roches glacées. Le ruisseau enfle pour devenir rivière et descend en cascades joyeuses le long des flancs rocheux. Les berges quittent peu à peu leur manteau neigeux et se parent d'herbes brillantes. L'endroit est paisible et lumineux, et certains Faereens endurcis ont choisi de s'établir dans cette région glacée mais magnifique, loin de la frénésie des capitales.

3 - La Désolation
Au Sud de Nissering et de la luxuriance fragile des rives de la Fileclaire, s'étant une région aux terres stériles et aux roches nues. Quelques herbes grasses y poussent avec courage, bravant les température relativement basses et le manque d'eau. Ce sont des chemins ingrats que ceux qui traversent la Désolation, mais bien des voyageurs sont contraints d'y passer pour gagner Nissering.

4 - L'Orée
Au pied des Monts, La zone de L'Orée s'étend des lisières des Forêts Crystallines à l'Est à celle du Bois des Murmures, à l'Ouest. Des terres glacées, émergent peu à peu de frêles herbes, des arbustes et quelques buissons épineux. En quelques centaines de mètres, la forêt s'installe et prend les droits qui sont les siens. Soudain, en descendant encore, la température se réchauffe de façon presque palpable et les fougères envahissent le regard du voyageur.

5 - Les Hauts de Nivelles
Nivelles est le dernier sanctuaire féérique, au nord des Forêts Crystallines. Les Fées qui y vivent sont habituées aux faibles températures qui y régnent déja et aiment virevoleter entre les premiers flocons. Elles sont les seules à récolter le miel gelé de Nivelles qui est une des friandises les plus prisées de Faery.

6 - Le Glacier d'Eterneige
Bien loin au dessus de la vallée, au-delà du bout des Monts, et largement au dessus des cavernes des trolls se trouve le Glacier d’Eterneige. De mémoire de petit peuple, on n’a jamais vu la pierre en dessous de la glace étincelante. La légende veut que le Glacier soit la résidence du plus âgé des Trolls, qui s’est retiré dans le Froid pour découvrir le sens de la vie.

7 - Les Grottes des Echos
Elles traversent la montagne d’un bout à l’autre, et forment une route commode pour tout voyageur n’aimant pas les intempéries. Des haltes ont été aménagées dans les anfractuosités pour que le voyageur épuisé puisse se nourrir et se reposer. Mais en général, on ne dort pas dans les grottes des échos, et le marcheur avisé évite de trop parler. Car chaque son se répercute à l’infini sur les parois de pierre, et les rires des voyageurs des temps anciens accompagnent les jeunes aventuriers dans leur traversée.

8 - Halterocs
La dernière halte civilisée avant d’arriver dans les étendues glacées. Beaucoup de monde passe par là. On trouve des Trolls, des Satyres, des Banshee, plus rarement des fées. Même des Korrigans, c’est dire ! Et tout ce petit monde a quelque chose à vendre. Car Halteroc est avant tout un formidable marché, contrôlé par les Gobelins, et tout voyageur doté d’un tant soit peu de bon sens s’y équipe avant de repartir. Autrement dit, tout le monde sauf les Trolls.

9 - Le Bout des Monts
Personne ne s’aventure de gaité de cœur vers le Bout des Monts. Même les oiseaux y réfléchissent à deux fois avant d’y passer. C’est que, déjà, on n’y voit rien à un bonnet de distance. Les nuages campent là haut. Impossible de deviner où s’arrête la terre et où commence le ciel. Et quand parfois, à la faveur d’une lanterne, on peut voir ce qu’il y a devant soi, on se découvre au bord d’un précipice abrupt dont on ne voit pas le fond.

10 - La Passe des Flocons
En hiver comme en été, la passe des Flocons mérite son nom. Quand le sol gèle à pierre fendre et que le ciel devient d’un bleu de glace, il y a toujours un nuage pour recouvrir la passe d’une épaisse couche de neige. Quand le printemps revient, que les ruisseaux recommencent à courir, ce sont les pétales de cerisier qui recouvrent le sol, tel un manteau blanc, et ce, jusqu’à ce que l’automne arrive. Quel que soit le moment de l’année où on passe, il neige toujours d’une manière ou d’une autre…

11 - Venblizzard
Bien abrité du vent de la montage, au cœur du bosquet de sapins se niche le village gnome de Venblizzard. De discrètes portes entre deux racines, ou sur un talus indiquent incontestablement la présence d’habitations gnomes. Mais les gnomes passent rarement leur journée à la maison, sauf quand il fait froid. Ils se mettent généralement sur le pas de leur porte pour tisser, sculpter le bois, ou juste pour discuter, et ne manquent jamais de saluer les gens en portant la main à leurs célèbres bonnets.

12 - Frägvik
Il faut gravir une pente escarpée pour atteindre Frägvik. Et le village en lui-même n’est pas très accueillant. Il est constitué d’une série de petites cavernes, donnant sur l’air libre, dans lesquelles les trolls dorment. On ne voit au village que les Trolls âgés et les jeunes enfants, les autres partent dès le lever du soleil dans les mines, et n’en reviennent qu’à la nuit tombée.

13 - Mille-Cailloux
Il y a bien longtemps, il y avait un lac sur la montagne. Mais le temps a passé, l’eau s’est écoulée, les plantes sont mortes, et il ne reste plus que les pierres. A perte de vue, une étendue de petites pierres rondes, polies par l’eau puis par le vent, avec seulement le ciel au dessus d’eux. Rien ne pousse à Mille-Cailloux, rien ne vit. D’après les Trolls, même les galets sont morts depuis longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:19

Le Bois des Murmures

Logé entre les Brumes au Nord Ouest, les Monts au Nord Est et le Marais des Pestilences au Sud, le Bois des Murmures est enclavé et rarement balayé par les vents. L'air y est lourd et déja nauséabond, la végétation noire et dense, essentiellement faite de faux tordus et de ronces vivaces. Quelques chemins traversent cette contrée obscure, et certains Faereens courageux y mènent leurs bottes au cours de leurs voyages. Rares sont ceux qui plantent cependant la tente, car on raconte que des voix distantes et tristes se font entendre la nuit.



1 - Les Eboulis Malodorants
Dernière halte avant le bois de Murmures, les Eboulis sont une étendue de caillasse fourbe, n’attendant que l’occasion de briser des chevilles inattentives entre deux cailloux irréguliers. Les Marais tous proches étendent leur odeur pestilentielle de décomposition jusque là. Plus on s’avance vers le bois, plus l’odeur s’atténue, remplacée par celle de tourbe et de moisissures qu’exhalent les bois. Pas sûr que le voyageur y gagne au change.

2 - Troncs Tordus
Aucun vent ne souffle ici, et pourtant les arbres sont penchés comme si une tempête leur avait tordu le tronc et les branches. Au fond de cette cuvette humide, les arbres se contorsionnent tant et plus, semblant s’agripper les uns aux autres. L’odeur de moisissure y est plus forte qu’ailleurs, et, même en plein jour, d’étranges échos rebondissent sur les troncs. Les Faereens sensés ne passent jamais par Troncs Tordus. Mais les Faereens avec deux sous de bon sens ne vont pas dans le Bois des Murmures, pour commencer.

3 - Les liserons
La lumière de la lune passe parfois au travers des Bois, et frappe le sol. Il y est un lieu, près des brumes, particulièrement exposé à ce phénomène. Là où les rayons de Lune ont touché la terre, des étendues de liserons d’un blanc irréel sont apparus. D’ordinaire, les Faereens n’ont pas peur des liserons, mais ces parasites là étouffent l’herbe en dessous d’eux et semblent vouloir s’étendre indéfiniment. A chaque pleine lune, ils se mettent à luire d’une bien étrange manière.

4 - Clairière des Messes-basses
Au cœur de la forêt, la Clairière des Messes-basses est sans cesse parcourue de chuchotements venus d’on ne sait où. A la nuit tombée les murmures se font plus forts, et en tendant l’oreille, on peut entendre les complaintes d’êtres depuis longtemps disparus. Gare à celui qui y prêterait trop longtemps l’oreille, car il disparaitrait lui aussi pour rejoindre ces sinistres voix.

5 - Bois-gelés
Aux limites de la Montagne, les Bois Gelés brillent d’un éclat cristallin. L’odeur de mousse s’y fait moins forte, car peu de choses arrivent encore à y pousser. Sur ces terres sableuses se dressent des troncs morts et des buissons cassants, depuis longtemps blanchis par le temps. La proximité des terres froides se fait sentir, et de fines pellicules de glace recouvrent, été comme hiver, ces bois figés.

6 - L'Obscurité
La forêt est si dense qu’aucune lumière ne passe au travers de ses feuillages. Sous le couvert des arbres on est protégé du Froid, de la pluie et de la neige, mais l’humidité est grande, et l’odeur de mousse se fait suffocante. L’obscurité elle-même semble avoir une consistance propre, épaisse et sucrée. Si on fait attention, on peut entendre comme un léger souffle s’en échapper.

7 - Sources-noires
Il y a quand même de l’eau dans le Bois des Murmures, mais personne de sensé ne s’y abreuverait. Les sources sont à l’image du bois : en apparence presque solides, les eaux s’extirpent du sol avec difficulté, et y disparaissent de nouveau quelques pas plus loin. La surface est sombre et charrie quantité de dépôts qui n’arrivent pas à couler. Une tenace odeur de souffre plane au dessus d’elle. Il n’est pas rare de voir une bulle éclater dans un bruit sourd, sans qu’aucun animal ne soit à proximité.

8 - Louverocs
Les arbres et les herbes ont recouvert la surface, mais on peut toujours voir que Louverocs était, à l’origine, un défilé de pierres. Ce lieu doit nom à une étrangeté géologique : le vent, en soufflant au travers du passage dans les cavités des rocs émet un son comparable au hurlement d’une meute de loups. Enfin… les Faereens qui s’égarent dans les parages s’accrochent à cette idée, même s’il n’y a pas la moindre brise ce jour là.

9 - Le Gouffre de Mauvaiseau
Quand on approche de l’orée des Bois, le sol se sépare brutalement en deux berges, laissant voir une plaie béante dans la terre. Quand on se penche au dessus du gouffre, l’odeur de mousse se fait plus forte que jamais, et, même si l’on ne voit rien, on entend l’eau clapoter lourdement loin en dessous. Les Faereens érudits pensent que c’est ce lac souterrain qui donne naissance aux sources noires, mais personne ne s’est encore risqué à vérifier.

10 - Le Sous-bois Gluant
Le Sous-bois Gluant est une zone instable où se rencontrent le Bois des Murmures et le Marais des Pestilences. Si les arbres ont réussi à pousse haut, le sol est gorgé d’eau, et les pieds s’enfoncent profondément dans la sphaigne qui prolifère ici. Chaque pied arraché au bourbier l’est au prix d’un combat et fait jaillir des éclaboussures de boues. Quand il pleut, la zone devient proprement impraticable, et si l’on est en chemin, il vaut mieux se réfugier dans les arbres en attendant que le soleil revienne.




Dernière édition par le Mer 14 Nov - 22:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:19

Le Marais des Pestilences

S'étendant sur près de 10 km de large et presque autant de haut, les Marais de la Pestilence sont la plaie des Faereens au nez fin. Les eaux claires descendant des Monts d'Argent, au Nord, se chargent en souffre et en matière végétale en décomposition au fil de leur descente et dégagent une odeur de plus en plus épouvantable à mesure que l'on se rapproche de Hoggle Gobble, la capitale Gobeline. Les eaux des marais sont riches en petites créatures bizarres, auxquelles les Faereens n'ont pas toujours donné de nom. A l'Ouest, d'épais rideaux de sphaignes filtrent les eaux croupies, qui fileront jusqu'à la mer au fil de la Peregrine.



1 - Les Eaux Pures
Les mauvaises langues disent que tout empeste dans les marais, mais c’est faux. L’eau qui descend des Monts d’Argent est pure, à l’origine, et tombe en jolies cascades avant de traverser les terres puantes de Souffreglaise. Les Eaux pures sont le seul point d’eau potable de tout le marais. Quelle dommage que ce ne soit que pour si peu de temps…

2 - Souffreglaise
C’est en traversant Souffreglaises que les Eaux Pures deviennent puantes. Un entêtant parfum d’œuf pourri et de décomposition plane au dessus de ces terres. Le minéral jaune s’est inextricablement mêlé à la bourbe gluante du marais, la rendant d’autant plus collante et dangereuse. Quelques grands arbres y survivent tant bien que mal, enfonçant profondément leurs racines dans la terre en quête de quelques goûtes d’eau non viciées.

3 - Les Sables-mouvants
Les sables mouvants ressemblent à première vue à un havre de paix, plats, sans plantes susceptibles d’agripper les chevilles, sans racines traitres dissimulées par une eau stagnante, sans essaims d’insectes piqueurs… Mais dès qu’on pose un pied sur la surface apparemment calme, on sent ses petits pieds irrémédiablement aspirés vers les profondeurs. Personne ne peut tenter de traverser les Sables mouvants sans y laisser ses bottes ou sa vie.

4 - Les Eaux Fétides
Après une tempête il y a bien longtemps, de grandes quantités d’eau se retrouvèrent bloquées dans un bassin naturel au cœur du marais. Elles stagnèrent ensuite pendant des années, incapables de trouver une échappatoire, et se chargèrent en boue, en souffre et en déchets de toute sortes tombés des arbres. Leur couleur devint au fil du temps d’un marron-vert de mauvais augure, tandis que leur odeur atteignait un degré de puanteur inimaginable.

5 - Le Cratère aux Parfums
Ironiquement appelé le Cratère aux Parfums, cet îlot rocheux perdu dans les entrailles du marécage est tenu pour responsable de l’odeur pestilentielle du lieu. Le creux entre les rochers au centre de l’îlot permet aux vapeurs de souffre et aux gaz créés par la décomposition des plantes aquatiques de remonter à la surface. Il vaut mieux ne pas en approcher le nez... pourtant des Gobelins vivent là ! L’îlot étant composé de silex de très bonne qualité, il arrive que la friction entre deux cailloux, quand le gaz s’échappe, fasse apparaître de grandes flammes bleutées.

6 - Pointe des Renoncules
La pointe des renoncules a beau être le lieu le plus en hauteur du marécage on y a quand même les pieds dans l’eau (ou la barbe, tout dépend du Faereen, bien sûr). Mais le vrai danger est constitué par les renoncules qui poussent partout sous la surface, et dont on ne peut voir que les fleurs jaunes crever la surface. Les racines des renoncules, invisibles, sont autant de croche-pieds potentiels. Un village crasseux de Gobelin est perdu entre ces plantes étranges. Encore faut-il arriver jusqu'à lui !

7 - Bourbejoncs
Les joncs qui ont poussé sur cette étendue tourbeuse l’empêchent de devenir davantage liquide. En été, ils fleurissent, et l’étendue de Bourbejonc se pare de milles couleurs. En automne et en hiver, ils se flétrissent, et on ne voit plus qu’une étendue grise et marron dans laquelle les tiges sèches finissent par disparaître. Au gré des pluies, des lacs éphémères apparaissent le long de Bourbejonc et rendent son petit village central difficile d’accès.

8 - Mille-Lianes
Le marais a plus d’un tour dans son sac pour gêner le passage des inconscients qui s’y risqueraient. Non seulement le sol disparaît constamment sous une couche d’eau, mais en plus de longues lianes pendent des arbres et entravent le passage. Elles sont innombrables, certaines larges comme des bras de fées, d’autres aussi épaisses qu’un crâne de Troll. Elles tissent d’étranges motifs au dessus du sol, et disparaissent ensuite dans l’eau. Elles sont vivaces et difficiles à trancher. D’un autre côté, il est aussi très difficile de les contourner sans perdre tous ses repères.

9 - Les Marais qui pêtent
Au cœur des marais, il n’y a même plus d’arbres, mais une étendue de boue mouvante et bruyante, d’un marron sombre. Des gaz sulfurins présents dans le sol traversent cette masse visqueuse et crèvent la surface en d’énormes bulles malodorantes. Quelques pierres permettent au malheureux piégé dans les marais de ne pas couler tout de suite. L’une d’elles, d’ailleurs, recouverte d’une vilaine mousse verte, est connu de tous les Faereens. Sa forme évoque grossièrement cette d’un Faereen, mais la pierre est plus grande qu’un troll ! Du coup, ils l’ont appelée l’Ogre des Marais qui pêtent.

10 - Pue-Mouche
On aurait tord de penser qu’il n’y a pas de vie dans les Marais. Outre les Gobelins, les serpents et autres anguilles très à leur aise dans l’eau peu profonde, les mouches ont choisi d’y élire domicile. Elles sont principalement présentes au dessus de cette étendue d’eau stagnante. Après chaque pluie, des torrents éphémères y amènent des cadavres de rats et de serpents. Les Mouches y trouvent donc leur compte en nourriture, et s’offusquent peu de l’intenable odeur de croupi et de décomposition.

11 - L'Orée de la Peregrine
On croirait arriver sur une simple clairière bordant la Peregrine, hélas, le voyageur insouciant se retrouve vite à patauger, voire, selon les endroits à nager. Car cette si belle étendue verte, trait d’union entre les derniers arbres et le cours d’eau, est entièrement composée de sphaigne, grâce à laquelle l’eau, filtrée, s’écoule claire et riante dans la Peregrine. Autant dire que trois bains ne suffiraient pas à laver le malheureux qui essaierait de traverser l’étendue de mousse.

12 - Merzebizz
Merzebizz est une halte pour voyageur égaré. Bien sûr personne n’y vit, mais des Faereens prudents y ont entassé des pierres au dessus du niveau de l’eau, amassé du bois sec, et tressé des abris de joncs. Les inconscients ayant survécu aux premiers dangers du marécage peuvent s’y arrêter, panser leurs plaies et consulter leurs cartes pour trouver la sortie la plus proche.





Dernière édition par le Ven 16 Nov - 17:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:19

Les Forêts Cristallines

Sous les immenses arbres feuillus, entre les fougères, sur les mousses des rochers, tout respire ici la présence toute proche des Fées. La Cour d'Obéron et de Titania, dans la belle cité de Sylvebrise, au coeur de ces bois. D'étranges cristaux de sel parsèment cette forêt ancienne et vénérable, parfois ponctuée par les quelques lampions d'une fête féérique.



1 - Le Cercle des Fées
Au plus profond de la forêt, là où se dressent les arbres sages et centenaires, les êtres du Petit Peuple ont apporté bon nombre de pierres blanches et lisses. Elles sont disposées en cercle, près d’un petit ruisseau. Juste devant l’eau, une pierre plus haute, grossièrement taillée en rectangle, domine l’assemblée minérale. Ici, nul bruit ne vient troubler les délibérations. Dans ce lieu de sagesse, même les animaux se font discrets. C’est là que le petit peuple se réunit quand Justice doit être rendue.

2 - L'Autel de l'Automne
Dans les sous-bois du sud de Sylvebrise, là où l’herbe et les fougères sont rousses, quatre pierres grossièrement assemblées forment une sorte d’Autel. En ce lieu, les Faereens viennent célébrer leurs unions devant la Forêt. Le maître de cérémonie est Erem, la plus vielle dryade de ces bois. Les futurs mariés et leurs familles n’oublient jamais de lui laisser quelques noisettes et des cristaux de sel, en remerciement.

3 - La Clairière des Campanules
Avant que les bois ne deviennent étouffants, la Clairière des Campanules offre une halte à qui veut profiter des rayons du soleil ou de la lune. Le sol est couvert de campanules mauves qui se balancent au gré de la brise. A l’aube, la rosée se dépose sur leurs pétales, attendant que les fées bravent le froid du matin pour venir la récolter. Cette Clairière est un lieu de rencontre pour tous les jeunes Faereen amoureux, qui jouent à cache-cache entre les tiges des fleurs.

4 - Finemousse
Juste à côté d’un petit ruisseau qui suinte entre les pierres, les fées ont établit leur village. Sur le sol et les branches basses des arbres, on trouve les commerces et les lieux d’accueil des visiteurs. Pour le reste, c’est un joyeux désordre, car toutes les fées choisissent l’endroit qui leur correspond le mieux pour dormir. On peut donc dire que le village s’étend horizontalement sur quelques pieds. Mais verticalement parlant, il monte jusqu’à la cime des arbres, où dorment les fées du vent, et il descend en dessous de la surface de la terre, dans les nids que les dryades creuses entre les racines.

5 - Cristesel
Il y a de nombreuses clairières mystérieuses dans les Forêts Cristallines. Dans celle-ci, située près des sous-bois de la Montagne, les cristaux de sel poussent à l’état sauvage. On raconte que des pierres contenant du sel ont été enfouies il y a bien longtemps ici, et que depuis, les cristaux ne cessent d’apparaître entre les brins d’herbe, se développant en étranges fleurs minérales que les fées récoltent.

6 - Les Landes aux Bruyères
Ici, le vent souffle continuellement, mené depuis la mer par-dessus les Monts. Les bruyères pourpres se couchent docilement, et aucun arbre ne pousse sur ces terres battues par les intempéries. Seules les bruyères se développent encore et toujours, et recouvrent pierres et herbes médicinales. Peu de gens s’y aventurent, mis à par les Banshee. On prétend que le temps a été brisé au milieu de ces landes, à cause du grand Peuple, et qu’on y voit parfois des pans de passé ou d’avenir dériver au gré du vent.

7 - Baie-des-Eaux
Baie des Eaux est un lieu dit, niché au bord du Lac des Amandiers. Ici et là, des rochers cassent la symétrie du paysage et fragmentent la baie en bassins. On ignore d’où ils viennent, mais les Ondines les ont trouvées à leur goût et elles dorment sur l’eau protégée par ces géants de pierre. Peut-être à cause de ces rochers, le vent semble toujours charrier des pleurs, quand il souffle au dessus de la Baie.

8 - Gorges de la Fileclaire
Les gorges de Fileclaire sont un paradis pour tout ce qui a des ailes dans la forêt. Situées dans les contreforts des Montagnes, elles sont escarpées bien comme il faut. Toutes les jeunes fées souhaitant prouver leur maîtrise du vol viennent traverser les Gorges, et c’est à qui fera le plus beau looping en évitant un promontoire rocheux soudain apparu, ou une corneille inconsciente du danger. Les Faereens plus âgés préfèrent passer par le fleuve qui coule entre les Gorges, et laissent leurs enfants s’amuser dans les hauteurs.

9 - Chutes de Vivebrises
S’élançant du haut de la falaise, l’eau tombe vers la plaine en un fracas vertigineux. Elle est freinée en chemin par de nombreux rocs qui la font rebondir. La Chute se mue alors en une multitude de Cascades, qui sautent elles aussi de pierres en pierres, produisant un son comparable à un millier de grelots. Les fées aiment bien s’asseoir sur les rochers de la falaise pour regarder les arcs-en-ciel naître dans la Chute et s’élancer dans la forêt.

10 - Feuillerousses
Dans les sous-bois du Nord, beaucoup de Dryades ont élu domicile. Entre les racines d’un chêne millénaire, elles ont creusé des trous confortables, ou se sont installées sur les mousses confortables qui recouvrent la base de l’Arbre. Cependant les Dryades ne sont pas sectaires. Si c’est ici qu’elles se sentent bien, elles n’empêchent pas les autres fées de s’installer plus haut dans les branches de l’Arbre. Elles aiment beaucoup le chêne qu’elles ont baptisé « Feuillerousses », à cause de la superbe couleur que prennent ses feuilles chaque Automne.

11 - Grottes des Lucioles
Le jour, quand elles se protègent des rayons du soleil, les lucioles se réfugient dans la grotte où coule la rivière souterraine. Les fées aiment bien les rejoindre et danser avec elles au dessus de l’eau noire, en attendant que les ténèbres s’étendent à l’extérieur. C’est ici que se réfugient bon nombre des fées de Lune, qui sont aussi sensibles que les lucioles aux feux du soleil.

12 - Chaos d'Emerlise
Un jour, il y a très longtemps, une partie de la Falaise s’est effondrée sur la forêt. Les pierres se sont écrasées sur le sol et les arbres, chassant du même coup le Petit Peuple. Même si au fil du temps, certains buissons et mousses intrépides sont partis à l’assaut des rochers, les fées préfèrent éviter de passer par là. A la frontière Ouest des Forêts Crystalline, la Chaos est déja l'annonce des obscurs Bois des Murmures, où le voyageur préfèrera marcher plutôt que de planter la tente...





Dernière édition par le Mer 14 Nov - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:19

Le Bois de Chante-Brindilles

A l'ouest des Forêts Cristallines, s'étend le Bois de Chante-Brindilles, territoire prospère des Lutins. Ces sous-bois sont d'une richesse toute particulière en arbres donnant des fruits secs : noisetiers, noyers, amandiers, mais aussi en conifères qui fournissent au peuple lutin les pignons dont ils sont friands. Ce sont des terres clémentes, au climat doux et aux vents paisibles. De nombreuses routes y passent et mènent les voyageurs de villages en villages.



1 - Bois des Falaises
Le Bois des Falaises marque l’entrée nord du pays des Lutins. En signe de bienvenue, ces Faereens ont creusé la route autour de tous les arbres du bois donnant des choses bonnes à manger. Alors oui, c’est peut-être un petit peu long de rejoindre le village le plus proche, mais personne ne regrette le voyage. Et pour les fatigués, il y a des lits de mousse et de feuilles sèches dans les anfractuosités des branches et des racines.

2 - Le Delta de la Frangipane
Quand elle arrive dans la plaine du Pain de Sucre, la Frangipane se divise en une multitude de bras, transformant cette étendue plate en Delta. Elle isole ainsi une multitude de petites îles entre lesquelles les Lutins construisent patiemment des ponts de brindilles. Car ces morceaux de terre sont les seuls endroits de tout Faery où poussent les Painperdiers, étranges arbres aux fruits oblongs dont les lutins sont très friands.

3 - Les Rives de la Frangipane
Les rives de la Frangipane sont herbues et légèrement inclinées vers l’eau. Les Lutins aiment bien venir y pécher le poissanton. Enfin… Ils jettent une ficelle dans l’eau et saluent ces poissons colorés quand ils les voient passer. Les Lutins ne pourraient jamais manger un être vivant aussi joli. Les Poissantons le savent bien et ne manquent jamais de saluer quand ils voient un bonnet pointu sur la rive.

4 - Bois-aux-noix
Délice parmi les délices, le Bois aux noix n’est appelé ainsi que par commodité. En réalité, il regorge tout autant de noyers que de noisetiers, d’amandiers et de buissons de baies goulues. A toute heure du jour, on peut voir les lutins s’affairer pour collecter les fruits, tout en s’interpelant joyeusement pour échanger des recettes et des nouvelles.

5 - L'Orée des Brouillards
Le chemin qui passe par l’Orée des Brouillards est bien entretenu, comme tous ceux du pays des lutins. Néanmoins, l’atmosphère qui règne sur ce plateau bas est plus sérieuse qu’habituellement sur les Terres des Lutins. C’est que des lambeaux de Brume musardent sur ces hauteurs, dévoilant des reflets et des rumeurs d’un autre monde.

6 - Le Lac des Amandiers
Le lac des amandiers est autant connu pour ses arbres élégants et porteurs de nombreux fruits que pour ses courses annuelles de Coquilles de Noix. Il s’agit d’un concours d’embarcations constituées entièrement de coques de fruits que les jeunes Lutins apprécient particulièrement. Le premier à boucler un tour de lac sans couler gagne une graine d’amandier à planter où bon lui semble.

7 - Roches-aux-noisettes
Les noisetiers ont tendance à pousser sur les terrains escarpés. Ils se sont développés sur le lieu d’un éboulement, ce qui rend les précieuses noisettes particulièrement difficiles d’accès pour les pauvres lutins. Heureusement, certains petits malins ont élaboré un système de poulies et de barges saupoudrées de poussière de fée pour que les gourmands puissent escalader les roches sans risques et récolter les fruits.

8 - Le bout des Brindilles
Passé ce point, il n’y a plus de forêt. Quelques buissons essaient encore d’occuper la place, mais après, plus un seul arbre. Une halte pour les voyageurs a été construite sous le premier couvert, afin qu’ils puissent se reposer quand le soleil cogne. Les lutins pratiquant la menuiserie viennent souvent dans les parages, à la recherches de brindilles suffisamment souples, ou de jolis morceaux d’écorce.

9 - Frais-Pignons
Dans l’ombre d’une Combe, les pins et sapins se trouvent à leur aise, et s’étendent de toute leur envergure. Les lutins aiment bien ramasser les pommes de pin pour en extraire les pignons, et les aiguilles pour en faire de la teinture. La liqueur de Pin de Frais-Pignon est célèbre dans tout Faery, et se déguste généralement accompagnée d’une bonne noisette bien mûre.

10 - Le marché aux oeufs
Pour ainsi dire au carrefour de toutes les routes de Chante-Brindille se tient le marché aux œufs, à quelques distances de Noisepin. Ouvert toute l’année, ce marché, originellement destiné à la vente des œufs accueille aussi des marchands de cosses, de fruits, et même de lait. Seule la vente de bêtes n’est pas admises, pour la bonne raison que ces dernières ne sont pas d’accord, non mais !

11 - Figue-Lune
Sur les berges du Lac des Amandiers, le village de Figue-Lune héberge un rocher éponyme qui est le lieu de rendez-vous de tous les lutins amoureux. Bien installé sur la pierre blanche, ils peuvent admirer le reflet de la lune dans l’eau à la nuit tombée. Une étrange altération de l’eau à l’endroit où tombent les rayons de la lune pare le reflet de l’astre d’une superbe couleur violette.

12 - Nougatine
Nougatine est la seule mine exploitée dans tous le bois de Chante-Brindille, et ses alentours sont construits de nombreuses maisons lutines. On suppose que cette portion de terrain était autrefois reliée à la plaine du Pain de Sucre, car on en extrait aujourd’hui des pépites de nougatines et des pains de mélasse. Il semblerait qu’une transformation du terrain ait compressé le sucre du sol, qui est alors devenu mélasse, et que la cristallisation de cette mélasse des ères durant l’ait transformée en Nougatine. Les Lutins se fichent de ces détails techniques, mais adorent consommer tout ce qui sort de Nougatine.





Dernière édition par le Mer 14 Nov - 23:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

Les Terres d'Ombre

Situées à l'extrême Nord-Est de Faery, les Terres d'Ombre sont éternellement plongées dans la Brume et la Nuit. Le Soleil n'y perce jamais, et chaque village, chaque cité, est éternellement allumée de torche et de lampions. C'est la seule région brumeuse de Faery encore fréquentée par les voyageurs et les commerçant, car les rencontres et les visions y sont moins nombreuses que dans les Brumes du Nord et du Grand Sud. Seules les Terres de Vision sont réellement craintes par les Faereens. Ces terres sont les plus clémentes pour les Banshees, et nombre d'entre eux se sont établis dans ces contrées nordiques.



1 - La Pointe Bellanocte
La Pointe Bellanocte est le point le plus nordique de Faery. Elle est faite de pierre noire et rugueuse, et abrite plusieurs villages Banshees. Les Brumes y sont assez éparses et les températures fraiches mais agréables pour le peuple des ombres. La nuit y est toujours profonde, comme dans le reste de la région, et les lampions banshees sont toujours allumés. Entre les villages troglodytes, s'étend une lande dense.

2 - Les Landes aux Grillons
Dans ce recoin de la lande, des milliers de grillons ont élu domicile. Aucune habitation ne peut s'établir là, car le niveau sonore est bien trop élevé pour pouvoir fermer l'oeil ! De nombreux Faereens viennent ici pour adopter un grillon, laissant ceux qui le désirent venir avec eux. Les grillons font de bons animaux domestiques et ont la réputation de porter bonheur, si on leur apprend bien à ne pas chanter aux heures de sommeil.

3 - Grottenuit
Grottenuit est une petite ville Banshee d'assez grande population. Les habitations sont nombreuses à l'intérieur du réseau de galeries qui constitue la ville . Ici, les Banshees ont appris à tailler la pierre, donnant à leur ville un aspect intéressant et prisé des voyageurs. Les lampes sont toujours allumées dans l'obscurité et les Tavernes toujours ouvertes.

4 - Brumes-éparses
A cet endroit des Terres d'Ombre, la Brume s'étiole pour disparaître presque complètement. Nul ne sait à quoi est du cet étrange phénomène, et certains Banshees ont même peur de s'en approcher. En plein milieu de cette clairière au milieu du brouillard, cependant, poussent de petites fleurs jaunes entre lesquelles sont installées quelques maisons lutines. Aucun autre village Lutin n'existe dans cette contrée.

5 - Terres-de-vision
Terre-de-vision est le seul endroit des Terres d'Ombre où la Brume est aussi dense que dans les Brumes du Nord. On y voit pas à un pas devant soi, et les rencontres de géants y sont fréquentes. Certains les ont déja vus rouler dans des machines effrayantes de fer, mais se sont enfuis très vite. Aucun Faereen digne de raison ne mettra les pieds en ce lieu à moins d'y être obligé.

6 - La Crique-aux-Lampions
La Crique-aux-Lamipons a incontestablement quelque chose d'une ville pirate comme on en lit dans les légendes. Ce village Banshee est le seul de Faery à être fabriqué en bois, ce peuple préférant en général les abris rocheux. On dit que cette ville fut construite par les Gnomes, en des temps reculés, et que les Banshees y ont élu domicile. Dans la nuit profonde qui règne en permanence, les mers se perdent dans les Brumes éparses. Les différents niveaux et pontonts de la ville résonnent lorsque vient l'ouverture des tavernes, et de nombreuses lampent éclairent le bois humide des coursives.

7 - Fogrocks
Fogrocks est un village commerçant Banshee, extrêmement réputé pour son marché à la vannerie. On dit que les Banshees qui y vivient ont les mains plus fines que les autres et les gens viennent de loin pour troquer leurs marchandises contres des fruits secs ou de menus objets. Fogrocks possède aussi quelques bon établissements où se reposer.

8 - Le Promontoir
Le Promontoir est un gros rocher qui domine le village de Fogrocks. Sa tête est au dessus des Brumes et l'on peut y grimper pour contempler le paysage nocture des Terres d'Ombre. La ballade vaut le détour. C'est vivifiant, et ça grimpe !

9 - Le Marché aux Etoffes
En plein milieu des bois, affleure une rivière souterraine. Là, sous la colline, le long de son cours, d'innombrables Banshees tisserands ont installé leurs étalages, leurs rouleaux, leurs bobines, et vendent des étoffes de lin et de coton à ceux qui ont quelques amandes ou quelques petits cailloux en poche.

10 - Hurlesonge
Le bosquet de Hurlesonge est un lieu un peu effrayant. Les Banshees y viennent pour relacher leurs nerfs mis à l'épreuve par la nuit éternelle et par leur proximité avec le Grand Monde. Dans ce bois sombre, à peine éclairé par la lumière blafarde de quelques lampes à huile, les Banshees y viennent crier sans relâche et en repartent appaisés.

11 - Bois Nocturnes
Les Bois Nocturnes occupent la majorité du territoire des Terres d'Ombre. Ce sont des bois noirs et denses, toujours plongés dans l'obscurités, et dans lesquels plane une brume légère. De nombreux petits animaux parviennent à y vivre et se satisfont de la nuit éternelle qui y règne. Des sentiers serpentent entre les troncs et relient les villages de cette contrée.

12 - Le Pas des Ombres
A l'Est du bois de Chante-Brindilles, la forêt se fait plus obscure, et finit par être plongée dans une nuit sans fin. Lorsque les dernière lueurs du jour disparaisse, le voyageur sait qu'il est entré dans les Terres d'Ombre et qu'il ne reverra pas le soleil avant d'en avoir quitté les sentiers. De nombreux marchands ambulants de lampes à huile sont installés au Pas des Ombres et fournissent le voyageur en éclairage.





Dernière édition par le Ven 16 Nov - 20:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

Les Déserts de Perles

Sur les rivages du Sud de Faery, s'étendent des étendues de perles et de roches couvertes de nâcre. On dit que des créatures marines en sont à l'origine, mais les Faereens aiment conserver le mystère qui entoure ces paysages délicats. Des villages se sont construits ici et accueillent tous les peuples. C'est une destination de repos, où il est facile de trouver la paix.



1 - Le Cap Perle des Brumes
Faisant face aux Brumes lointaines du Grand Sud, le Cap Perle de Brume est un endroit magnifique. Sur les pierres blanches et nacrée, sur le sable brillant, sur les étendues du perles, la lumière se reflète et miroite. Les eaux y sont toujours calmes et les vents cléments. De nombreuses familles de Korrigans se sont installés en ce lieu et n'en partiraient pour rien au monde.

2 - Les Hauts de nâcre
Plus haut dans les collines, en direction des Montagnes Blanche, poussent des bouleaux blancs sur le sol de nâcre. Des herbes claires poussent à leur pied, ainsi que de toutes petites fleurs blanches. C'est un lieu où les Lutins et les Gnomes ont aménagé des maisons et des terriers, et de nombreuses fées nichent également dans les branches.

3 - La Lande Blanche
La Lande de cette région est claire et délicate. Des Korrigans la parcourent nuit et jour et racontent de nombreuses légendes dans la lumière du soir. Quelques trous d'eau sont peuplés de tétards et de petits poissons, et quelques graminées font la joie du promeneurs.

4 - Billedeverre
Billedeverre est un village marchand, peuplé par tous les peuples. Dans les zones les plus basses, on trouve même quelques grottes brillantes peuplées de Banshees et de Trolls. Ici, on peut trouver des coquillages et de bons morceaux de chair de crustacés, mais aussi des joyaux de nâcre à foison, et pour une demie noisette seulement.

5 - La presque-île Diaphane
Au milieu des eaux, s'avancent les terres blanches de la presque-île Diaphane. Ses rochers sont blancs et recouverts d'une fine couche de nâcre. Tous les trous du coin sont bien sur habités, et bon nombre des Faereens locaux se sont spécialisés dans la préparation d'un hydromel aussi clair que les eaux toutes proches.

6 - Plage des Perles Silencieuses
Aussi loin que se perde le regard, la Plage des Perles Silencieuse est faite d'un sable de minuscules perles blanches et dorées. Leur bruit est doux sous le pas et fait aisément oublier la vue des Brumes du Grand Sud, de l'autre côté de la Crique. La nuit, de grands feux sont allumés, on danse, on raconte, on chante. Au matin, l'aurore offre également un spéctacle incomparable.

7 - Le Lac iridescent
Dans les terres, au Nord de la Région, se trouve un lac d'eau cristalline dont le fond est couvert de perles bleues et énormes. Les Faereens de passage s'arrêtent au bord pour casser la graine et s'y baignent même, lorsque l'eau n'est pas trop froide. On dit que boire de cette eau rallonge l'existence ! C'est sûrement vrai !

8 - Vent de Billes
Les Collines de Vent de Billes sont toujours battues par des bises mordantes, soulevant les perles qui fouettent le visage. Y aller sans se protéger d'un épais manteau et d'un bon chapeau est déconseillé, surtout si on a la peau sensible.

9 - Tintesources
En remontant vers le Nord, on croise les résurgences de Tintesources. L'eau de la rivière souterraine éponyme remonte glisser sur les roches claires en de nombreux endroits, et offre un raffraîchissement au coyageur fatigué. De très nombreuses libellules blanches nichent en cet endroit, et certains Faereens essayent parfois de les apprivoiser.

10 - Rocheperles
Rocheperle est un petit chaos rocheux, fait de pierre blanches et rondes. Situé à la limite de la Région du Chaos, il y régne déja un certain désordre en terme de gravité. Les pierres se mélangent, ici, s'envolent parfois de quelques centimètres, et retombent avec un bruit qui ne manquera pas de faire se retourner le visiteur.




Dernière édition par le Ven 16 Nov - 15:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

Le Chaos

Etrange est la région du Chaos, en Faery. Il y a fort longtemps, une immense rivière coula ici en chariant des milliers de rochers ronds. Un chaos rocheux coule depuis l'orée des Terres d'Ombre jusqu'à la mer, et pourrait sembler commun si quelque chose d'extraordinaire n'était pas intervenu. La région du Chaos connaît en effet une étrange inversion de la gravité, qui n'est pas homogène en tous lieu et fait parfois s'envoler un caillou, une colline, une motte de terre recouverte d'un arbre ou tout un village. Il faut s'habituer à devoir sauter pour pousuivre sa route, à éviter un roc volant à hauteur de tête ou à grimper une échelle de corde pour rejoindre le village. Le Chaos est l'un des endroits les plus étonnants de Faery.



1 - Les Rives du Chaos
Les rives du chaos sont de belles plages, située au bord des Eaux à l'extrême Sud de la région. La lumière y est belle et le sable est fin. Et pourtant, on ne peut y rester bien longtemps, car les coquillages et des nuages de sable se soulèvent régulièrement, défiant la gravité, et se laissent porter par les vents. Le voyageur protège alors ses yeux, et tente de se mettre à couvert...

2 - Dessus-Dessous
Dessus-dessous est un village Faereen où vivent des gens de tous Peuples. Lévitant à dix bons mètres au dessus du chaos de rochers moussus, la petite ville a tout simplement la tête en bas. On y accède en montant une échelle de corde fabriquée par les Banshees des terres des Ombres, et on s'habitue tout naturellement à cette inversion de l'ordre des choses.

3 - Roches-au-Ciel
Dans cette partie du Chaos, le sol est couvert de gravillons très fins. Les rochers, eux, lévitent en permanence à un mètre ou deux, et les Faereens les plus grands doivent parfois se baisser pour ne pas hériter de quelques bosses. Des chemins y serpentent et déservent les villages alentours.

4 - La Forêt volante
La Forêt volante porte bien son nom. Ici, rien n'a de sens : Les arbres sont perchés sur des monticules de terre volant paisiblement au dessus du sol, les rochers se dispersent au gré du vent, les insctes marchent la tête en bas. Difficile de ramasser les noisettes lorsqu'il faut les saisir au vol, mais avec de l'entrainement, certains le font !

5 - La cité des nuages
La cité des nuages est une ville lutine, construite il y a fort longtemps par des maîtres inventeurs. On dit qu'elle est à la pointe de la technologie lutine, et qu'elle aurait été un haut lieu de leur culture si elle n'avait pas été si difficile d'accès. En effet, le terrain sur lequel elle fut bâtie s'est détaché du sol en des temps dont personne ne se souvient, et plane à présent bien haut. Dans les nuages ? C'est une façon de parler ! On peut s'y rendre en convenant de quelques arrangement avec les oiseaux de passage...

6 - Mèleroches
Mèleroches donne une bonne idée de ce à quoi pouvait ressembler le Chaos avant que la gravité n'en fasse qu'à sa tête. Ici, les roches sont encore à terre et bien rangées. Mais pour combien de temps ?

7 - Les Franges du Chaos
Les Franges sont l'entrée Ouest du Chaos et marquent la frontière du Bois de Chante-Brindilles. C'est en cette bordure que la gravité commence à délirer et que les premières pommes de pins s'envollent sans qu'on ait pu en prendre les pignons.

8 - L'Inversion
On prétend que l'origine de l'inversion de gravité que connaît la région provient du gros cristal qui est sorti de terre en des temps reculés au milieu de la forêt. Brillant d'une jolie lumière, il demeure au milieu des bois. Il est très difficile de s'en approcher, tant se mouvoir est compliqué en l'absence de pesanteur.




Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

Le Bout du Monde

A l'extrême Sud-Est de Faery, se trouve une région encaissée entre le Chaos et les Terres d'Ombre. On la nomme tout naturellement le Bout du Monde, d'abord parce que c'est la vérité, mais aussi parce qu'il est vraiment difficile d'y accéder. On y trouve pourtant de bons coins, à l'est des régions désertiques... que seuls quelques ermites habitent véritablement.



1 - La Pointe du Bout du Monde
Une étroite falaise s’élance à l’assaut de la mer depuis l’extrémité Sud du continent. Rien ne pousse dessus, mis à part un unique buisson de baies rouges et amères accroché juste à l’a pic de la bande rocheuse. Un énorme aigle noir a l’habitude de survoler cette langue de terre désolée, mais nul ne sait ce qu’il chasse. Gardez l'oeil ouvert, vous n'êtes pas plus gros qu'un rat.

2 - Duneblonde
Entre les rochers et la mer, un nid de sable s’est formé. Le sable de Duneblonde est d’un jaune à nul autre pareil, chatoyant, lumineux, un jaune qui réchauffe le cœur. On dit que de voir cette étendue miroitante réchauffe pour toujours le cœur de celui qui la contemple. De courageux aventuriers bravent tous les dangers pour aller collecter un peu de ce sable et ensuite en faire des amulettes-du-bonheur.

3 - Les Marnes brunes
Aux franges de Duneblonde, les Marnes brunes sont un sombre contrepoint au sable brillant. Ces étendues d’eau profondes et silencieuses se caractérisent par leur couleur d’un brun malsain, ce qui a pu faire penser à ceux qui les ont observées que l’eau provenait peut-être des Marais par quelque mystère souterrain. Personne n’ose s’aventurer à leur surface, de peur qu’elles ne referment quelque autre secret plus mortel.

4 - Les Dernières Neiges
Cernée par la forêt, une montage s’élève au Bout du Monde. A son sommet étincellent les Dernières neiges, dont l’éclat bleuté est visible jusqu’à Noisepin. Même le plus endurci des ermites réfléchirait à deux fois avant de braver ces étendues glacées. « Froid comme les dernières neiges » est une expression Faeren désignant les personnes peu liantes.

5 - Le Front de mer
Comme son nom l’indique, le Front de mer est un champ de bataille entre la terre et l’océan. Les vagues déferlent sans cesse sur les rochers, essayant d’arracher des portions de rivage. Le vent souffle en rafale, essayant lui aussi de faire tomber les éperons rocheux. De nombreux oiseaux marins ont élu domicile dans les anfractuosités des rochers, et on peut les voir exécuter de savants balais aériens au dessus du Front de Mer.

6 - La Forêt humide
Beaucoup trop proches des Terres brumeuses pour être normale, la Forêt humide s’étend jusqu’au pied de la montagne des Dernières Neiges. Touffue à l’extrême, elle ne laisse pas passer les rayons du soleil. Une fine brume flotte en permanence autour des arbres et des herbes, trempant jusqu’à la moelle toute personne assez folle pour y pénétrer.

7 - Les Ossements
La terre des ossements est sèche et noire. Les os immaculés se détachent d’autant plus. Que ce soient les rampants, les volants ou les marchants, tous les animaux du Bout du Monde viennent mourir ici, et leurs squelettes craquants blanchissent au fil des âges. On dit que même les arbres viennent y mourir, car beaucoup de troncs desséchés et cassants jonchent le sol.

8 - Le Dernier Refuge
Le dernier refuge est le seul point du Bout du Monde où l’on n’a pas à craindre une mort aussi brutale que violente. Cette petite vallée abritée du vent est jonchée de de fleurs et d’arbres fruitier. Plusieurs bassins d’eau ont été aménagés il y a déjà bien longtemps, et les petits animaux des bois aiment bien venir s’y désaltérer. On peut donc croiser au Dernier Refuge des rats, des renards, des mésanges et bien d’autres encore.




Dernière édition par le Sam 17 Nov - 0:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

Dunevents

Sur la côte Ouest de Faery, se trouve une terre de sable, de landes, de mer et de vent. C'est le pays des Korrigans par excellence, et ils y vivent au milieu des contes des des chansons. Dunevents est une terre clémente pour qui sait un peu pêcher et chercher sa nourriture près des eaux. Les trous dans les dunes fournissent un habitat confortable, et le chant des mouettes ponctue chaque heure de la journée.



1 - La Porte des Dunes
Village de sable, il est le lieu de halte pour les voyageurs venant des Brumes du Nord ou remontant la Peregrine. La Porte des Dunes est, par la même occasion, une vitrine pour les korrigans qui y exposent des produits de leur facture (colliers de coquillages, sculpture de sable ou de nacre,…) et les échangent contre des marchandises venues du nord et du sud. On retrouve aussi, à proximité, les marais salants qui fourniront une grande partie du sel utilisé sur Faery.

2 - La Tour de Silice
La Tour de Silice fut construite il y a fort longtemps, tirant son nom du sable utilisé comme principale matériau. Immense édifice à la base plus large que le sommet, son utilisation première a été oubliée. Elle sert aujourd’hui de lieu de réunion pour les anciens, mais aussi, une fois l’an, à un grand concours de contes attirant des conteurs de tout Faery.

3 - Villesable
Villesable s’est agrandie autour de ce qui était à l’origine un petit village de pêcheurs. Aujourd’hui cet agglomération, faite de sable et de bois, est devenue un véritable port avec le développement des embarcations et de la pêche en mer. Un vent léger et salé bas continuellement la côte permettant aux bateaux de naviguer sans soucis.

4 - La Criée
Réputée dans tout Faery, La Criée est le plus grand marché aux poissons de ces terres. Sous les dunes, les pêcheurs se rassemblent dans une immense salle aux odeurs de fruits de mer pour y brailler le nom de leurs marchandises. On y retrouve des représentants de tous les peuples de Faery qui viennent y chercher les fruits de mer qu’ils conserveront dans du sel. Ces ventes donne lieu, le soir, à de grandes fêtes où les korrigans entraînent les voyageurs dans de folles rondes autour de grands feux.

5 - Le bois de Kadvael
Ce bois est celui qui, plusieurs fois par an, accueille les pèlerins montant au Mont Maodannez. Le sentier qui le traverse est jalonné de pierres dressées gravées de formes et de volutes. Tout au long du chemin il existe des lieux de halte et des auberges sous les racines des grands arbres.

6 - Le Mont Maodannez
Au sommet de ce mont surplombant tout Dunevents, se trouve des mégalithes anciennes où les korrigans en pèlerinage se rassemblent à l’occasion de fêtes et de cérémonies extraordinaires. De grands feux sont alors allumés pour réchauffés les faereens qui danseront, chanteront et conteront toute la nuit.

7 - La Plage des Bigorneaux
Vivant au fil des marées, la plage des Bigorneaux n’est qu’une longue bande de sable lorsque la mer est haute. En revanche, à marée basse, l’eau découvre les rochers et nombreux trous d’eau regorgeant des ressources essentielles à la vie des korrigans. Ainsi les faereens viennent y chercher moules, crevettes, crabes, bigorneaux et autres coquillages.

8 - Crique-aux-Vents
Comme son nom l’indique cette grande crique, située au sud de la plage des Bigorneaux, est exposée, en permanence, aux caprices du vent. La navigation étant impossible sur ces eaux sans cesse agitées, seuls quelques pêcheurs à la ligne viennent y chercher des poissons que l’on ne trouve que dans ces milieux.

9 - L'Orée des Mirages
A l’entrée de la forêt des mirages, se trouve un petit village de bois, de mousse et de tentes. On y retrouve des représentants de la nation korrigane mais également de nombreux membres du peuple satyre. Il est né du mélange des deux cultures et est une zone de commerce importante sur la route de la forêt des Mirages et du territoire des satyres. Ici s’échangent les produits de la mer contre le vin ou les objets en cuir que les korrigans utilisent énormément.

10 - Les Trous aux Ormeaux
Au milieu des rochers situés à l’Est de l’Orée des Mirages, se trouve un immense trou d’eau. Des nombreuses histoires parlent de ce puit regorgeant de trésors marins mais également des monstres qui s’y cache, entraînant dans les profondeurs celui qui aurait le malheur de vouloir tenter sa chance.

11 - Roparzh
Dernière ville Korrigane avant les Terres de Cendre, Roparzh a été aménagée dans une zone de roches et de falaises. Profitant les anfractuosités et des cavités naturelles, les korrigans ont, petit à petit, sculpté la roche pour faire de cette ville, battue par les vents et soumise aux tempête, un endroit accueillant. Vivant de la collecte des produits de la mer dans les rochers environnant, elle commerce régulièrement avec les satyres proches.

12 - La Baie aux Mouettes
Les Korrigans étant, comme les autres faereens, des êtres soucieux de leur environnement, ils ont trouvé le moyen idéal au retraitement de leurs déchets ménagers. Ils apportent jusque cette baies les restes de poissons, de coquillages et autres denrées périmées ou immangeable par eux pour nourrir les centaines d’oiseaux de mer vivant dans la Baie aux Mouettes. Ces oiseaux se regroupent en colonies sur les falaises environnantes, emplissant l’air, déjà chargé des odeurs de fruits de mer et de guano, de leurs cris retentissants.





Dernière édition par le Sam 17 Nov - 23:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:20

La Forêt des Mirages

A l'Est de Faery, se trouve les bois des Satyres, que beaucoup appellent la Forêt des Mirages. Ce nom fait certainement référence aux merveilles que peuvent faire danser devant les yeux du voyageur chaque parole prononcée par l'un des hommes boucs. De leurs voix enjoleuses, ils sauront trainer un inconnu à une table et lui conter mille histoires qui le mèneront jusqu'au petit matin et jusqu'à une bonne cuite. Pas de mauvaises intentions là dedans ! Les Satyres cherchent juste mille prétextes pour raconter des histoires et consommer du bon vin.



1 - Les Escaliers de Myron
De la sortie de Bacchus au sommet de la colline de Myronos, serpentent des escaliers de bois, accrochés à la roche et aux tronc d'arbre. Sur ce chemin de planches long de plus de deux kilomètres (ce qui est long pour un Faereen, toutes proportions gardées), on peut marcher à deux côte à côte et croiser un autre voyageur sans risquer de tomber. Lorsque le chemin est coupé par les intempérie, les activités commerciales de la région souffent de façon notoire.

2 - La Colline de Myronos
Reliée à Bacchus par l'escalier de Myron, la colline de Myronos est partagée entre forêts et vignes abondantes. A son sommet, se trouve un village d'Abreuveurs, où les Satyres ont creusé des caves où laisser vieillir leur nectar. C'est un endroit de grande importance pour toute la vie de la Forêt, car Myronos approvisionne en spiritueux l'ensemble des débits de boissons.

3 - La source de l'Aspasia
Point de vin, sur les roches de cette source, mais une eau fraîche et rapide serpentant sous des fougères et entre les rochers moussus. L'endroit est luxuriant, incontestablement, et les satyres aiment venir s'y retrouver pour conter quelques histoires. Les voyageurs s'arrêtent parfois pour écouter leurs récits, et finissent le plus souvent quelque part aux alentours à trinquer avec leurs conteurs.

4 - Hauts-pins
Au nord du cour de l'Aspasia, s'étend une forêt de pin sur un sol acide. Là, rien ne pousse, mais les pommes-de-pin sont abondante. De nombreux villages Satyres peuplent cette forêt, et l'on entend parfois leurs rires profonds résonner au passage des voyageurs. Ponctuellement, on croise l'un ou l'autre des chateau-de-vin installés par les maîtres des lieux. Si vous visualisez ce qu'est un chateau d'eau, vous n'aurez aucun mal à imaginer ce qu'est un chateau de vin.

5 - Les rives de l'Aspasia
Paisiblement, l'Aspasia suit son cour vers le Sud. Ses rives sont fraîches et des lianes y poussent au dessus d'herbes grasses. Les Satyres creusent de petites barques qu'ils doublent de cuir pour une meilleur étanchéité. Pour une poignée de campanules ou deux noix, vous pourrez vous laisser porter par l'une de ces embarcations.

6 - L'Autel d'Isaura
Au beau milieu du sous-bois dense, se trouve un autel de pierre blanche sur lequel les Satyre déposent des offrandes de nourriture et de vin. Les Satyres sont en effet les seuls Faereens à ne pas véréer la Nature, mais un panthéon de Dieux immenses aux formes imprécises. Grâce à leurs offrandes, ils assurent une bonne récolte de raisin pour l'année à venir.

7 - Le sous-bois dense
Les sous-bois de la Forêt des Mirages sont luxuriants. Parfois, la végétation devient tellement dense qu'il est impossible de faire un pas sans sortir sa petite machette, outil indispensable pour les promenades hors de sentiers. De très nombreuses clairières parsèment néanmoins les bois, et des villages de tentes y sont presque systématiquement installés, surtout si un ruisseau est proche.

8 - Le marché aux champignons de Xanthe
Au nord de la Forêt des Mirages, en direction du Marais des Pestilences, se trouve une étendue immense de champignons colossaux. A l'aide d'un couteau, il n'est pas difficile d'en prélever un morceau, voire de cueillir à la main les plus petits d'entre eux. Dans le village de Xanthe, s'est installé un marché de toile sur les étalages duquel sont vendus des champignons de toutes sortes. Faites confiance aux Satyres, ils savent lesquels sont vénéneux.

9 - Les Chutes de Zenaide
En descendant vers le volcan, on ne peut manquer les chutes alimentées par les eaux de l'Aspasia. A cet endroit, juste après les chutes, la rivières contourne la haute silhouette du volcan et file vers les mers du Sud. Autour de la cascade, des embruns virevoltent jusqu'au haut de fougères arborescentes.

10 - Les Ruines de Tabitha
Les ruines de Tabitha sont l'un des plus grands mystères de Faery. Pour les Satyres, il ne fait aucun doute qu'elles sont l'oeuvre de la main des Dieux. Pour les autres Faereens, c'est certainement là l'oeuvre d'un peuple ancien des leurs passé maître en la maîtrise de la pierre de taille. Une seule chose est certaine : les ruines sont magnifiques et accueillent de nombreux visiteurs.

11 - L'Etang des Mirages
L'étang des mirages est un trou d'eau, finalement pas bien grand, perdu au milieu des sous-bois denses. A sa surface, on raconte que l'on peut voir ce qui se passe à l'autre bout de Faery. C'est un lieu paisible, peuplé de nombreux oiseaux, mais nombreux sont les voyageurs à effectuer un détour de peur d'entrevoir dans les eaux du lac quelque chose de mauvais.

12 - Orin
Non loin de l'Etang des Mirages, se trouve le petit village d'Orin, où siège la plus importante guilde d'artisans du cuir de toute la Forêt. Dans toute la clairière, sous les tentes tendues, on entend le bruit des brosses et des marteaux. Dans de grandes fioles posées à terre, se trouvent des pigments gobelins dont l'odeur est infecte mais dont l'usage est précieux. N'hésitez pas à troquer quelques fruits ou une pierre de Lune, les Satyres sont toujours heureux de voir leur ouvrage apprécié.

13 - L'Abreuvoir
A l'Est, en direction des Montagnes Blanches, se trouve un abreuvoir de bois destiné aux oiseaux et rongeurs de monture. Cette étape est bien connue des voyageurs, qui en profitent eux même pour se reposer un moment, et pour converser entre eux lorsqu'ils s'y retrouvent. C'est là qu'on estime la route qui s'étend au devant, que l'on spécule sur le temps, que l'on vide le sachet de pain de route.

14 - Le Piémont
Le Piémont est une belle région, au bas des Montagnes Blanches. Les Satyres y sont aussi nombreux que les Gnomes qui affectionnent ces sous-bois de conifères. L'endroit s'est rendu célèbre pour le miel doré qui coule de ses ruches toute l'année et pour les frais pignons que l'on peut acheter contre une gorgée d'eau au détour d'une route.





Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:21

Les Montagnes Blanches

Les Montagnes Blanches sont la dernière bouffée d'air frais avant les Terres de Cendres et les Brumes du Grand Sud. Beaucoup de Faereens affirment que ce sont les plus jolies montagnes de Faery, plus encore que les Monts d'Argent, et ils n'ont pas tort. Les Montagnes Blanches sont protégées des odeurs nauséabondes des Marais tous proches par les courants des vents et bénéficient d'un ensoleillement inégalable accompagnant des température fort basses. De nombreux villages ont fleuri au milieu des neiges et accueillent des Faereens de tous les peuples.



1 - Le cours de la Chanteneige
La Chanteneige prend sa source au plus haut des Montagnes blanche. Ses eaux sont limpides et glaciales, et descendent paisiblement des hauteurs en direction des Marais où elles se mèlent aux ondes croupies. On y trouve de petits poissons transparents, et de nombreux martins des neiges se posent sur les branches givrées pour pêcher.

2 - L'Arbre Blanc
Accroché au flanc des montagnes, se trouve un petit bosquet d'arbres isolés. Leur étrangeté frappe tout de suite l'oeil : ces arbres là portent des feuilles malgré les températures glaciales qui régnent en altitude. Encore plus étrange, l'un d'eux est entièrement couvert de feuilles blanches et fragiles, comme si des flocons étaient poussés au bout des rameaux. De nombreuses maisons de fées sont installées dans l'arbre, abritées des vents froids.

3 - Le Pont des Glaces
Ce vieux pont fut taillé à même la roche avec l'aide des Trolls en des temps reculés. Il est le lien entre le village féérique de l'Arbre Blanc et la Porte de Nivenisse, bien connue des voyageurs. Sa solidité n'est plus à démontrer, et il a résisté à bien des blizzards.

4 - Le Piton Poudreux
Le Piton Poudreux est l'un des plus fameux sommets des Montagnes Blanches. Il abrite plusieurs villages Gnomes au bord de sources d'eaux chaudes, qui sont - dit-on - rendues brûlantes par la proximité du Volcan. Beaucoup de Faereens se rendent aux Bains et y passent d'agréables jours.

5 - La Porte de Nivenisse
La Porte de Nivenisse est le plus ancien portail magique de Faery. Il fut créé en des temps anciens par les Fées, les Gnomes et les Trolls, et permet le passage immédiat des Montagnes Blanches au coeur de la cité de Nissering. Très nombreux sont les voyageurs à emprunter ce chemin magique pour voyager vers le Sud.

6 - Ecailles-de-Givre
Dans un creu au milieu des montagnes, se trouve un lac gelé dont la surface a développé de grandes brisures donnant à l'endroit un aspect de peau écaillée. En faisant des trous dans la couche de glace, on peut pêcher là l'un des meilleur poisson de Faery, qui est souvent vendu sur le marché de Nissering après un transport par la Porte de Nivenisse.

7 - Edelweiss
En redescendant un peu des hauteurs, on rencontre rapidement une belle forêt enneigée. C'est là, après Bois-Flocon, que l'on rencontre le village d'Edelweiss, accroché aux tronc des hauts arbres. Ses plateforme finement ciselées par des mains lutines sont reliés par de petits ponts suspendus et abritent des feux chaleureux.

8 - Les Pentes de Verglace
Au sud, les pentes des Montagnes Blanches plongent dans la Forêt des Mirages en un lieu portant le nom de Verglace. Là, se mèle la glace et le vert des feuillages des bois satyres, et de très nombreux champignons poussent sur les souches gelées.




Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:21

Les Terres de Cendres

Situées à l'extrême Sud-Ouest de Faery, les Terres de Cendres sont continuellement baignées dans la lumière rougeoyante d'un éternel crépuscule. L'influence du Volcan, situé au coeur de ces terres et parfois nommé "Flammebraise" par les Faereens, est palpable. Les forêts semblent plongées dans un sempiternel automne, et les terres deviennent plus arides à mesure que l'on se rapproche du pied du volcan. Ces terres se distinguent par leur abondante production de courges, dans lesquels les Faereens creusent pour obtenir de la chair succulente. A la pointe sud-ouest de ces terres, demeurent les ruines d'une très ancienne cité lutine abandonnée aux ronces.



1 - Les Ruines de la Cité d'Estepointe
A la pointe sud-ouest des Terres de Cendres, demeurent les ruines d'une très ancienne cité lutine abandonnée aux ronces. On dit qu'ils la quittèrent à cause d'un grand péril venu des eaux, mais la cité ne porte aucune trace d'innondations ou d'intrusion de bêtes. Les Lutins semblent simplement avoir pris leurs cliques et leurs claques et être allés voir dans le bois de Chante-Brindilles si les noisettes étaient plus tendres.

2 - Les Plages de l'Ouest
Les plages de L'ouest de Faery sont faites de sable fin, et on y trouve de nombreux coquillage. Une seule coque peut faire le repas d'une famille de Gnomes, ce qui est appréciable avec un bon vin Satyre. La lumière rousse des Terres de Cendres rend le paysage encore plus beau, et on en oublierait presque la proximité des Marais de la Pestilence.

3 - Les rives de l'Onderousse
L'Onderousse est une belle rivière qui serpente sous les arbres dense des forêts rousses de la région. Elle ne sort que rarement du sous-bois, et de longues feuilles oranges, jaunes et rouges voguent à sa surface. Ses eaux sont poissonneuses, et beaucoup de Satyre poussent la promenade jusque là avant de rentrer avec une friture en poche.

4 - Les Sentiers ardents
Le sous-bois des Terres de Cendres est baigné de la lumière d'un crépuscule éternel, qui vaut à ses chemins le nom de Sentiers ardents. On les emprunte pour contourner par le volcan et rejoindre les récifs de Grenats, et se sentir un peu au bout du monde. De très nombreux écureuils vivent là et convoitent les mêmes noix que le voyageur. Si vous n'êtes pas Gnome, vous aurez du mal à leur faire entendre raison.

5 - La Clairière des Chênes Creux
Dans la Clairière des Chênes Creux, se tient en permanence un petit marché de vente à la courge. On peut y déguster du jus de potimaron, de la confiture de coloquinte et des tartes à la graine de citrouille. Certains commerçants et Restaurateurs viennent s'y fournir et repartent avec une charette chargée.

6 - Les Terres de Braise
Les terres de Braise se trouvent au pied du volcan, et rien ne peut y pousser. Le sol basaltique est d'un rouge vif et menaçant, et forme parfois des trous ou des Trolls ont élu domicile. Les Trolls des Nuées, comme on les nomme, ne parlent plus que rarement à leurs homologues du Nord. Leurs habitudes sont quelques peu différentes, et ils ne mangent que de la pierre chaude.

7 - Bois-sifflant
A l'ouest du Volcan, se trouve un bosquet perché sur des roches volcaniques très finement découpées. Le vent s'engouffre dans ces fentes naturelles et provoque un sifflement strident et continu, que le permier venu jugera insupportable. Un village Satyre est établi là, et ses habitants prétendre ne rien entendre. Lorsqu'on leur en parle, il répondent que les Gobelins ne sentent plus l'odeur de leurs Marais.

8 - Les récifs de Grenat
Tout au sud de Faery, se trouve un récif de roche rouche clairsemée de petits grenats brillants. Parfois, la pierre précieuse se rassemble en un gros massif brillant dans les rayons du crépuscule qui baigne toujours la région. Les joaillers connaissent bien cet endroit et sont capable de venir de l'autre bout de Faery remplir leur bourse de matière première. L'endroit est également simplement magnifique, et mérite d'être vu dans une vie de Faereen.

9 - Mille-courges
Si vous aimez les cucurbitacés, la prairie de Mille-courge vous émerveillera. Lorsque l'on sait qu'une citrouille à mâturité peut nourrir deux familles de Gobelins pendant trois semaines, on évalue avec un air intéressé ces belles courges luisantes. Les Trolls des Nuées vivent non loin et mettent leurs forces à l'oeuvre pour la récolte. On vient de loin pour un morceau de potiron, et on repart heureux.

10 - Le Volcan
Le Volcan est le seul endroit de Faery où aucun courageux Faereen ne viendra s'établir. La zone est dangereuse, car le cratère entre souvent en activité et explose en de noires nuées brûlants. Respirer est difficile, sur les pentes de basalte, et la chaleur est étouffante. Voyageurs, préférez faire un détour, si vous le pouvez...




Dernière édition par le Ven 16 Nov - 0:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   Mer 14 Nov - 0:21

Les Brumes du Grand Sud

Perdues tout au sud de Faery, les Brumes du Grand Sud sont la seule véritable région tropicale de Faery. Les Brumes y nagent au milieu des fougères arborescentes et des grands Sang-Dragons, et les Banshee y vivent encore malgré la forte saturation en humidité et la lumière d'un soleil chaud qui filtre au travers des brouillards. Là, se cache l'ancienne capitale des Banshee, où l'on raconte que vivent encore certains d'entre eux.



1 - Le Mont Brumes-Cieux
Situé tout au Nord des Brumes du Grand Sud, le Mont de Brumes-Cieux se dresse au dessus d'une mer de Brume comme un grand vaisseau noir. Ses bois sont denses et abritent l'entrée de milliers de galeries creusées par les banshees.

2 - Les Mangroves
Au coeur de la Baie de Brumelagon, s'étent une forêt de mangrove qui est un véritable nichoir à Banshee. Là, ce peuple construit des nids d'herbes humides qui possèdent parfois de nombreuses alcoves. La lumière n'y est pas trop forte et l'air est respiable, les palétuviers absorbant une partie de la vapeur d'eau ambiante.

3 - Les Marches Glissantes
Montant vers les Forêts des Mirages, les Marches Glissantes sont en réalité une formation naturelle due à l'entrelac des racines des arbres. La végétation est dense, tout autours, et de très nombreux animaux emplissent l'air de cris parfois inquiétants. La Brume est parfois quelque peu balayée par les vents, mais il vaut mieux être prudent pour ne pas trébucher.

4 - La Baie de Brumelagon
La Baie de Brumelagon aurait tout d'une destination paradisiaque si l'air ni était pas autant chargée en humidité et si la brume n'empêchait pas de voir les eaux transparentes et turquoises du lagon. Ici, les apparitions des étranges géants sont fréquentes et adviennent souvent lorsque l'un ou l'autre Faereen tente de ramasser des noix au bon lait blanc et sucré.

5 - Les sous-bois humides
Les forêts brumeuses du Grand Sud sont de type tropical humide. On y trouve beaucoup de fougères dont un certain nombre de variétés arborescentes, de grands arbres Sand-Dragons ainsi que toute sorte de lianes vivaces. Mettre un pas devant l'autre n'est pas toujours aisé, mais on sera étonné de toutes les traces de vie Faereenes qui existent dans les endroits les plus inattendus. Tout recoin est bon pour nicher, et l'abondance en fruit de l'endroit en fait un assez bon habitat. Attention cependant aux mauvaises rencontre. Ici, la nuit, les Mondes Jumeaux se croisent sans cesse.

6 - Les Brumes Rousses
A l'Ouest de la Région, à la limite des Terres de Cendres, se répend encore la lumière crépusculaire des terres occidentales. Là, les Brumes se mèlent aux rayons orangés au milieu de hauts sapins, et quelques trous Banshees en laissent entrer quelques lambeaux. La Route du Sud passe par ces terres et y rencontre quelques auberges troglodytes.

7 - Brumeponte
Etonnez-vous, voyageurs. Des créatures immenses nagent dans les Eaux du Sud et sont dotées d'une carapace épaisse. A l'aide de leurs pattes semblables à des rames, elles se jouent des courants et rejoignent les plages du Grand Sud où elles viennent pondre dans la Brume. Ne les dérangez pas, minuscules Faereens, car elles donnent la vie !

8 - Le Grand Sang-Dragon
Cet arbre légendaire, perdu dans les Brumes du Grand Sud de Faery, abrite l'une des plus grosses communeautés Banshees après Brumenuit elle même. L'entrée de la cité est secrète et se fait par les étages supérieurs de l'arbre. Les Banshees parviennent sans mal à y grimper en se changeant en oiseau, mais le voyageur de passage devra jouer des pieds et des mains pour se hisser jusqu'en haut.

9 - Le Pontont
Un grand pontont de bois a été batit là avec l'aide d'une poignée de Gnomes courageux, il y a fort lontemps. Il permet aux Banshee de parcourir la Mangrove où ils ne peuvent voler et de ne pas se mouiller dans les eaux du lagon. Ainsi, ils ramassent les herbes et brindilles utiles à la construction de leurs nids, et cherchent leur nourriture.

10 - Largefeuilles
Tout au Sud des Brumes, se trouve une forêt d'étrange plantes à larges feuilles. On peut en découper un morceau et le presser pour obtenir de l'eau, ce qui est un atout précieux lors de longues marches dans le Brouillard. Méfiance, cependant, car s'arrêter trop longtemps pourrait vous jouer des tours. Vous êtes au milieu des Brumes, souvenez-vous en...

11 - La Plaine des Doigts Banshees
Effrayant est cet endroit. La Plaine des Doigts Banshee est une ancienne mangrove, aujourd'hui assêchée. Les restes des palétuviers se dressent, tels les longs doigts de Banshee, au milieu du brouillard. Peu de monde passe par là, si ce n'est les habitants de la cité de Sellarea, qui pressent en général le tir de leurs ailes...

12 - La Cascade des Jackiers
En s'engageant dans les contrées de la Pointe du Grand Sud, on rencontre rapidement un petit cour d'eau que les Banshee nomment l'Allorea. Le point le plus remarquable en est la Cascade des Jackiers, petite chûte tombant dans de l'eau saumâtre au milieu de grands Jackiers aux fruits abondants. Les Faereens de tous peuples apprécient sa chair crue ou cuite.

13 - Les Orchidées des Brouillards
Rares sont les courageux Faereens à mener leurs bottes et sabots aussi loin au Sud. Et pour cause : Les Orchidées des Brouillards sont un endroit magnifiquement dangereux. Ici, des miliers d'orchidées blanches poussent toujours plus belles, et laissent entrevoir entre leurs calices les images fugaces du monde d'au delà des brumes. Ne vous laissez pas charmer par leur beauté, car elle pourrait vous perdre.

14 - L'ancienne cité de Sellarea
En des temps anciens, les Banshee avaient coutûme de tailler la roche des montagnes dans lesquelles ils nichaient. Sellarea fut un jour leur capitale, avant qu'ils ne prennent la route du nord pour rejoindre les régions plus clémentes des terres d'ombre. Certains sont néanmoins restés, et une petite communeauté Banshee vit encore ici, dans ces galeries sculptées. L'air chaud ne leur est pas très favorable, mais ils sont attachés à leurs traditions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Terres de Faery   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Terres de Faery
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce qu'on va s'ennuyer en Terres Immortelles...
» Carte des Terres du Milieu
» Annulation des sessions Terres Balafrées du 25 et 27 mai.
» Editions Icare : Les Terres Suspendues
» Partages de terres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: L'univers de Faerywoods :: Faery-
Sauter vers: