AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sickle - Apprentie alchimiste.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sickle
Fée
Fée
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/11/2007
Localisation : Loin, loin dans son Monde.

Feuille de personnage
Peuple: Fée femelle
Métier: Apprentie Alchimiste
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Sickle - Apprentie alchimiste.   Ven 30 Nov - 9:30

VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Julie.

- Année de naissance : 1991

- Comment avez-vous connu Fairywoods : Par un autre forum.

-----------------------------------------------



Sickle


- Nom : Sickle ( anciennement Scintillement d'Argent.. )

- Peuple : Fée de l'air.

- Age : 245 ans.

- Jour, Mois et lieu de naissance :

Sickle est née le jour de Belle-de-nuit d'il y a 245 ans dans les Brumes du Grand Sud dans les sous bois humides. Là où les fées ont tout intêret de s'installer car pour elles, la végétation abondante au sol n'est vraiment pas un problème. Telle est l'utilité des ailes.

- Situation familiale :

Sickle a une soeur au nom de Rayonnement Astral, une fée de feu. Mais évitons d'en parlez voulez vous. Les parents des deux petites ont toujours eu une préférence pour la fée de feu. Mais qui allait oser l'avouer ? Malgré tout, Sickle aime leur rendre visite de temps en temps, en évitant sa soeur dès que cela en est possible. Elle ne supporte vraiment pas son air supérieur. Enfin, elle ne pense encore pas au mariage, cela l'angoisse énormément. Comment pourrait-elle aller boire des verres de rosée si on la privait de sa liberté ? Non vraiment, la vie de famille n'est pas dans ses préocupations premières.

- Lieu de résidence :

La cité de Sylvebrise, la capitale des fées.

- Métier :

Apprentie Alchimiste.

- Caractère :

Chose étonnante que le caractère de notre petite fée de l'air. Avant tout , elle est très curieuse. Cela atteint même le summum de la curiosité ! Elle écoutait avec une attention particulière les histoires que lui racontait son père le soir avant de dormir. Tout ce qui l'entoure la fascine. «  Que de choses à savoir en ce monde ! » , pourrait-on l'entendre s'exclamer ici et là devant toutes les curiosités du monde. Et sa soif d'apprendre ne s'est toujours pas tarie. Elle espère que ça ne s'arrêtera pas de si tôt ! Allant de découvertes en découvertes, elle a très vite appris que la connaissance, c'était la puissance. Non pas qu'elle veuille diaboliquement posséder le monde, loin de là; mais cette sûreté lui a permis d'acquérir diverses choses en grandissant. Comme un esprit critique très développé et une capacité de réflexion hors du commun. Bien qu'elle ne s'en serve qu'en de très rares occasions.

Et oui, elle est une fainéante sans égale. Pour preuve, elle reste bien souvent à siroter des verres en se prélassant au soleil sur le dos de son escargot .. De même que les responsabilités l'exaspèrent.
Si des gens gouvernent, à quoi bon essayer de faire leur travail ? Ils le font assez bien ainsi. Mais restons sérieux. Sickle est quelqu'un qui ne se fatigue pas à rien. Ce qu'elle préfère, c'est parcourire les bois et les diverses contrées de Faery en compagnie de son escargot. Tout regarder, tout observer. Et tout noter. Car elle a dans un cahier ( un assemblage de feuilles, elle se sert de petits morceaux de grès ou autres pierres colorées pour écrire ), toutes ses découvertes, des plus futiles aux plus importantes.

Elle est quelqu'un qui malgré son prélassement quotidient, aime le rangement et l'ordre. Sa maison sera toujours rangée comme il se doit. Il est déshonorant que d'inviter des gens dans un endroit sale ou en désordre. Telle est sa politique de ménage. Car pour elle, la beauté et la propreté sont deux choses qui vont de paire, c'est indéniable ! Tenez, essayez de rendre un troll beau. Vous échouez ? Voilà bien la preuve ! C'est une fée aux valeurs sûres et elle a la tête sur les épaules. Elle sait ce qu'elle veut même si la flanerie est son occupation favorite. Elle ne baisse jamais les bras et donnera toujours tout ce qu'elle a ( en gardant, bien évidemment des réserves .. sait-on jamais ce qu'il pourrait arriver si elle restait concentrée trop longtemps .. ) pour obtenir ce qu'elle veut, surtout quand c'est quelque chose qu'elle apprécie particulièrement. Ainsi qu'elle aidera ses amis ou les gens qui ont besoin d'aide. Elle aime avoir des projets ( pas trop fatiguants quand même .. ) et boire des verres de rosée en écoutant les histoires des voyageurs.

Mais elle n'est pas toujours si joviale. Il lui arrive d'avoir le cafard. Mais cela passe relativement vite, une fleur ou une nouvelle découverte lui redonnera automatiquement le sourire .. Parce qu'imaginez que Flèche Dorée ( son escargot ) l'apprenne .. il en serait vexé .. Un cafard .. Non mais vraiment ..

- Aspirations :

Finir son apprentissage d'Alchimie est son plus profond désir. Ce métier la passionne au plus haut point. Elle ne voit vraiment pas comment elle pourrait laisser sa motivation au pas de la porte. Pour elle, ce métier vaut, et vaudra à jamais, de l'or. Sinon, faire la fête est pour elle une occupation plus qu'appréciable. Rien de tel qu'une discussion animée autour d'un verre de rosée. Sa curiosité grandissante à chaque instant, elle aimerait vraiment tout savoir, même si la tâche n'est pas des plus aisées. Pour cela, elle a un livre où elle inscrit tout ce qu'elle apprend de nouveau. Ah ! Si seulement il pouvait se compléter seul à l'infini ..

- Relations sociales :

Sickle fut très proche de son maître Alchimiste. Ce fut la seule personne en qui elle eut cette si grande confiance. A part lui, personne ne prit jamais autant de place dans son petit coeur de fée. Aujourd'hui, elle ne connaît encore personne en particulier et espère, en toute honnêteté, rencontrer une grande quantité de gens. Rien que pour faire tester toutes ses recettes d'Alchimie .. Non c'est une plaisanterie.. Mais tout compte fait ce ne serait pas une si mauvaise idée .. Car Flèche Dorée en a vraiment marre de devenir rouge ou orange à chaque nouvelle expérience ..

- Description physique :

Comme toutes les fées, Sickle est minuscule. Enfin, tout est relatif évidemment. Les fées sont l'un des plus petits peuple de Faery. Elle doit difficilement atteindre les douze centimètres de hauteur .. Cependant, sa beauté n'a d'égal que sa curiosité. Ne dit-on pas que les êtres les plus petits sont les plus beaux ? Sickle croit en cela, et si ça ne vous convient pas, c'est évidemment, la même chose.

Sa peau est d'une blancheur extrème, tout autant que les nuages qu'elle traverse si souvent. Elle a l'air très fragile et l'on pourrait croire pouvoir lui casser les bras rien qu'en l'effleurant. Mais heureusement, cela n'est qu'une impression. Acrobate hors paire, ses ailes aussi blanches qu'elle, à l'aspect cristallisé, lui servent à se mouvoir avec aisance dans les airs. C'est dans ces moments de pirouettes aériennes que l'on peut remarquer son abondante chevelure bouclée volant au gré du vent. Des cheveux, encore blancs, et oui. Elle prend un plaisir certain à les décorer à l'aide de petites fleurs jaunes et rosées pour donner un peu plus de couleur à son visage, même si ses joues roses montrent déjà toute la jovialité dont elle est remplie. C'est donc une jeune fée faite toute en souplesse et en grâce que nous avons là.

Lorsqu'elle sourit, ses yeux se plissent et une expression tout aussi amusante qu'attendrissante se peint sur son joli visage. Ses traits sont d'une agréable douceur et on pourra remarquer le soin qu'elle met à son paraître. Elle aime plaire, car la première impression est toujours la bonne n'est-ce pas ?

- Autres éléments :

Sickle possède un petit escargot qui l'emmène partout. Même si elle est une fée de l'air, elle aime vraiment parcourir les sous-bois à dos d'escargot. La vie en bas la fascine, il y a tellement d'animation ! Ah oui, et il s'appelle Flèche Dorée. Sickle aime vraiment ce nom, parce que bien évidemment, il ne correspond pas vraiment à son escargot... Mais chut ! .. Il est très susceptible ..

- Historique :

Le jour de Belle-de nuit de Vendémiaire d'il y a 245 années, deux cris distincts s'élevèrent dans la demeure d'un couple de fées. Deux nouveaux jumeaux avaient vu le jour. Ou plutôt deux jumelles. Ce furent deux magnifiques fées qui furent mises au monde ce jour là. L'une était de feu et l'autre d'air. On les appela respectivement Rayonnement Astral et Scintillement d'Argent.

La joie régnait dans ce foyer où ni la crainte de la faim, ni la peur du malheur n'avaient lieu d'être. Les parents des deux jeunes fées leur donnaient énormément d'amour à chacune. Mais ils firent un choix qui amena la discorde dans leur famille, ils préférèrent la petite fée de feu, soi-disant plus intéressante. En fait, celle-ci ne posait jamais de questions, se contentait d'écouter attentivement ses parents et de faire tout ce qu'ils lui demandaient. Elle utilisa ses ailes la première, Sickle se sentant toujours mieux au sol. Et quel était le déshonneur de parents ayant une fée de l'air qui préférait rester à terre .. Rayonnement Astral était la petite chouchoute et avait droit à tout. Sickle était plus indépendante, plus solitaire. Les seuls moments d'intimité qu'elle avait avec ses parents c'était lorsque son père lui racontait des histoires pour qu'elle s'endorme. Cet amour parental s'arrêta très vite à ce seul moment. En grandissant, la rivalité entre les deux soeurs était connue de tous.

Mais attachons nous plus particulièrement à notre principale intéressée, j'ai nommé Scintillement d'Argent. Celle-ci était très attristée de voir sa soeur la mettre de côté et d'essayer d'avoir toute l'attention de leurs parents. Un enfant doit vivre en harmonie avec sa famille et se sentir à sa place. Pourtant ce ne fut jamais le cas pour notre petite fée de l'air. Malheureusement pour elle, elle était trop gentille, trop sensible, trop ailleurs, trop différente. C'est toute petite déjà, qu'elle acquis sa curiosité inépuisable. La vue d'un magnifique papillon la fit tant rêver que ce fut seulement ce jour là qu'elle utilisa ses ailes pour la première fois. Elle ne se souvient pas vraiment de la date mais tous les détails sont encrés dans sa mémoire à jamais.


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 20:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sickle
Fée
Fée
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/11/2007
Localisation : Loin, loin dans son Monde.

Feuille de personnage
Peuple: Fée femelle
Métier: Apprentie Alchimiste
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Sickle - Apprentie alchimiste.   Ven 30 Nov - 19:44

Suite Historique :

Elle était encore une enfant à cette époque là. Elle était sortie jouer avec quelques feuilles à l'extérieur pendant que ses parents désespéraient de ne pas la voir voler avec sa soeur jumelle, qui, il faut bien le dire, faisait en sorte que tous les regards soient toujours tournés vers elle. Sickle avançait avec un grand air ébahis sur le visage comme chaque fois qu'elle découvrait l'extérieur de sa maison. Quel vaste monde ! De toutes petites bêtes s'aventuraient entre ses jambes et la rendaient folle de joie. Les sous-bois était un endroit rempli de toutes sortes de choses ! Des feuilles, de la terre, des animaux et même des fleurs ! De jolis fleurs que s'empressait de ramasser notre petite exploratrice dès qu'elle en voyait une. Ce fut lorsqu'elle se pencha pour en cueillir une, très jolie, il allait sans dire. Elle était rouge, Sickle s'en souvient parfaitement. C'est donc quand elle se baissa qu'elle entendit un bruissement de feuilles au-dessus d'elle. Un magnifique papillon aux couleurs chatoyantes battait lentement des ailes, il se préparait à voler. Sickle se releva et ouvrit de grands yeux devant sa découverte fantastique. Elle ne fut pas du tout effrayée et se dirigea vers l'animal qui la dépassait d'une bonne dizaine de centimètres. Mais le papillon s'envola précipitamment. Sickle arrêta alors sa course, déçue. Elle voulait vraiment connaître ce papille et voler sur son dos pour voir le ciel. Mais quelque chose manquait, il y avait un soucis ..
Des ailes ..
Mais bien sur ! Elle tourna la tête et vit un bout de l'une des siennes.

« Que suis-je bête .. »

Elle se mit à rire joyeusement et en se concentrant réussit à faire bouger son aile droite. Ce n'était vraiment pas une mince affaire. Elle la déplia doucement en essayant de rappeler de cette sensation pour pouvoir reproduire ce geste à volonté. Elle put alors voir la réelle beauté de ses ailes. Elles avaient l'air d'être faites de cristal. Un sourire admiratif se dessina sur ses lèvres et elle se concentra encore une fois pour déplier l'autre aile. L'affaire vu vite réglée. A peine y pensa-t-elle que son aile gauche fit son apparition elle aussi.

« Alors, c'est parti ! »

Elle fit une mine concentrée et souhaita de toutes ses forces être à côté du papillon, battre des ailes.. Battre des ailes ... et se retrouver quelques mètres plus loin, la tête en bas et les pieds en l'air, contre un arbre. Le vol, ce n'était vraiment pas une histoire d'enfants ! Pouvait se vanter sa soeur, pour une fois. Mais elle ne se découragea pas. Elle se releva, enlevant les poussière sur ses petits habits et refit un test. Cette fois, elle réussit tant bien que mal à tenir dix secondes au dessus du sol, avant de retomber lourdement sur le sol. Finalement, sa soeur la vit faire et ne tarda pas à faire savoir l'échec cuisant de sa soeur à ses parents. Sickle s'en trouva très contrariée. Ses parents lui rirent presque au nez et la traitèrent d'incapable. Jamais elle n'aurait osé faire une chose pareille .. Comment sa soeur osait-elle ?! Elle allait voir !

« Je volerai mieux qu'elle, qu'elle se le tienne pour dit ! »

Et à partir de se jour, Sickle décida de voler des qu'elle le pouvait pour atteindre le niveau de sa soeur et si possible, la dépasser. Ce qui ne tarda pas à arriver. A force d'entraînement et de chutes; parfois très dangereuses; Sickle atteignit un niveau de vol plus qu'excellent. L'amusement étant sa deuxième motivation, elle s'était amusée à créer des figures en vol et à faire des acrobaties. La sensation du vent contre sa peau, de traverser les nuages et de se retrouver au dessus de tout était splendide. Il lui arrivait de rencontrer des oiseaux étranges mais cela n'était que plus enrichissant. Même si la tête lui tournait parfois, ce n'était que meilleur. Sa soeur se mit à la jalouser et décida de la rejeter promptement. Elle monta la tête de ses parents. Un soir, Sickle l'entendit parler à ses parents.

« Il faut qu'elle parte ! »

- Mais ma puce, mon aile dorée, qu'a-t-elle fait ?

- Elle nuit à mon bonheur ! Regardez là, son air pédant de mademoiselle je sais tout, son goût pour la forêt et les sous-bois, ne trouvez-vous pas cela étrange ? Je l'ai toujours trouvé bizarre, et je suis sûre que vous aussi ! Je suis une fée qui a besoin de s'épanouir. Elle ..

- Bon et bien .. , la coupa sa mère, Nous l'enverrons chez un maître alchimiste bientôt, ne t'en fais pas, mais en attendant nous ne pouvons pas faire grand chose .. Juste attendre qu'elle atteigne l'âge adulte.

- Ouais .. »

Ce qui ne manqua d'ailleurs pas d'arriver. Le jour de leur 225ème anniversaire, on les emmena toutes les deux dans la forêt à la tombée de la nuit, comme il en est coutume. Cette Nuit des Lumières fut la plus belle nuit de Sickle.

« La nature est le berceau de la vie. »

Lorsque la nuit tomba sur la forêt, Sickle installa un petit duvet à même le sol près d'une souche d'un arbre. Elle entendait tous les bruits émanant de la forêt. Des petits êtres aux plus gros, rien ne lui échappa. Elle observait toute l'animation dont était remplie la nature. L'herbe dansait en un mouvement doux sous le commandement du vent chanteur. Un cours d'eau non loin pleurait la perte d'un être cher et la lune souriait à la beauté de la nuit. Les étoiles apparurent une à une, décorant le ciel de leur lumière bienfaitrice. Le spectacle auquel assistait notre jeune fée lui fit verser une larme qui décida de tout. Le lendemain, elle ne se montra pas surprise qu'on l'envoie à la capitale des fées pour faire son apprentissage alors que sa soeur resterait à la maison pour faire le sien au côté de leur père, cueilleur de fruits.

« Tu iras à travers la forêt et demandera ton chemin aux gens. La capitale est un peu loin mais nous ne pouvons t'accompagner. Tu demanderas l'alchimiste Pierre d'Azur et tu devras suivre son enseignement. »

A peine sa mère eut prononcé ces paroles que notre fée partit de chez elle, un simple petit baluchon avec elle. Elle pensait pouvoir se nourrir au gré des routes. Elle avait vu son père faire et il ne serait pas trop difficile de se nourrir de fruits. Vraiment, sa soeur avait choisi un piètre métier .. Non pas que la cueillette soit peu gratifiant, mais tout de même .. Les fées avaient des dons bien connu ! Même sa mère était une enchanteresse .. Bon peu performante, mais tout de même.

« La vrai intelligence réside dans le fait de savoir la cacher. »

Elle partit, avec un sourire amusé aux lèvres. Parce que sérieusement, si c'était le cas, sa soeur était vraiment la plus intelligente du monde..

Cependant, elle n'utilisa pas ses ailes pour se déplacer. Même si la route était longue, le plaisir de la marche à pied était certain. C'était le meilleur moyen de se sentir vivant, complet. Le vol était certes magique mais on perdait toutes les valeurs de la vrai vie. Rien de telle qu'une bonne fatigue pour mieux dormir la nuit. La fée de l'air n'eut pas trop de mal à trouver sa route, croisant quelques animaux étranges sur sa longue route. L'un devint d'ailleurs un ami qui maintenant est toujours à ses côtés. Un escargot. Sickle avait vu des traces d'un liquide visqueux sur le sol et s'était demandé ce que cela pouvait bien être. Elle ne connaissait aucun animal capable d'engendrer une telle matière. Sa curiosité l'emporta sur sa peur et elle suivit vivement les traces laissées par l'animal. De loin elle aperçut une sorte de coquille avec deux baguettes qui finissaient par des yeux globuleux.

« Mais qu'est-ce que.. »

Elle s'approcha doucement en faisant le tour de l'étrange monticule et se retrouva en face d'un être qui avait des yeux aux bout d'antennes et qui n'était pas composé de pattes. Il mâchouillait de l'herbe sans se soucier d'elle. Sickle craintive mais déterminée attrapa un morceau de feuille et le lui offrit. L'animal, aussi curieux qu'elle leva une antenne plus haut que l'autre et s'approcha d'elle. Alors il l'attrapa et le mangea goulûment. Sickle n'en croyait pas ses yeux. Elle resta alors plusieurs jours à côté de cet escargot, allant lui chercher à manger tous les jours. Elle restait souvent accroupie et le regardait vivre, se déplacer. Elle comprit que pour avancer, il produisait cet étrange mucus et qu'il glissait tout simplement dessus pour avancer.

« Quelle ingéniosité ! »

C'est à partir de ce moment qu'elle entreprit de tenir un livre où elle écrirait toutes ses découvertes. A force de patience, elle finit par acquérir la confiance de l'animal et il lui permit de grimper sur son dos. Sickle n'avait qu'à faire bouger un peu ses antennes pour qu'il change sa direction. Elle voyagea alors sur son dos en notant sur son petit carnet tout ce qu'elle pouvait voir de nouveau. Sa vie fut alors douce et oisive. Ce qu'elle préférait c'était laisser Flèche Dorée, son escargot, se diriger où il le voulait et elle s'allongeait alors sur le dos et regardait le ciel, admirative. Quelle sensation de liberté que d'être baladée sans réfléchir à la direction prise, en oubliant tout ce qui nous entoure .. Essayez, je vous assure.

Mais sa route finit par se terminer et elle arriva à Sylvebrise, la capitale des Fées. Cependant, cette ville était dans les hauteurs et Flèche Dorée ne voulait pas l'accompagner tout là haut . Elle lui trouva alors un coin tranquille où il prit l'habitude de s'installer dès qu'elle montait à la cime des arbres pour étudier.

La recherche de l'alchimiste fut peu délicate et elle le trouva rapidement. Cette fée était plutôt vieille, malgré que Sickle ne lui ait jamais demandé son âge par politesse. Elle se présenta le jour même à lui. Elle était entrée dans un petit atelier d'alchimie où on lui avait indiqué qu'il y résidait. Une petite clochette accompagna son entrée.

« Bonjour.. » Annonça-t-elle penaude.

Il n'y avait personne dans la pièce mais l'endroit était remplie de fioles, de parchemins de recettes, d'ingrédients .. On entra alors.

« Enchanté ma chère amie, mon nom est Pierre d'Azur, que puis-je faire pour vous rendre service ? »

La fée qui se trouvait devant Sickle était un peu plus grande qu'elle, elle dépassait facilement les quinze centimètres. Sickle ne répondit pas d'abord, ses yeux détaillant chaque partie du corps du vieille alchimiste. Puis quand elle se rendit compte que plusieurs secondes étaient passées déjà, elle se mit à rougir et répondit précipitamment :

« Je ..euh oui je viens pour mon apprentissage, ma mère Lueur Etoilée m'envoie vers vous .. »

La fée sembla attendrit devant la timidité de Sickle et s'approcha d'elle. Il passa une main frêle sur son épaule et la rassura.

« Allons donc ! Ta mère a bien raison de t'envoyer ici, je suis un très bon professeur. Commençons donc tout de suite veux tu ! J'ai besoin d'aide derrière, quelques recettes me font défaut, j'aurai besoin d'un avis ! Tu es de bonne augure ma chère .. ? »

« Scintillement d'Argent ... »

« Allons bon ! Je veux que tu m'appelles Pierrot dorénavant, d'accord ? Je trouve que Pierre d'Azur est bien trop long. Te choisirais-tu un pseudonyme toi aussi ? Choisis en un bien, pour ne pas le regretter ! Il doit refléter ta personnalité.. »

Même en réfléchissant longuement, la jeune fée ne sut que répondre. Elle trouvait cette fée complètement tordue. Elle devrait s'empresser de le note sur son carnet, c'était le plus étrange phénomène qu'elle avait vu jusque là ! Elle se mit à sourire et le Maître ajouta :

« Alors ce sera Sickle pour toi ! Dans une ancienne langue cela veut dire faucille. Parce que ton sourire a vraiment cette folie forme .. »

Sickle ferma les yeux. Oui, cela lui plaisait.

Alors commença l'apprentissage de Sickle. Pierre d'Azur était un excellent professeur très attentionné envers son élève. L'alchimie n'avait aucun secret pour lui, il semblait connaître les moindres détails de cette science difficile et répondait aux moindres questions de Sickle. Mise à part l'alchimiste, il avait une connaissance étendue de tout. Sickle puisait inlassablement dans chaque souvenir, chaque connaissance de la vieille fée, au bonheur de cette dernière. L'alchimiste avait rarement vu une si jeune fée avec une si grande soif de connaissance et une si grande assiduité. Sickle était une élève douée et passionnée. Elle écoutait avec attention tout ce qu'il lui apprenait et une grand complicité n'acquit entre les deux. Son Maître était devenu comme son deuxième père et avait pris une place importante dans son coeur. Sickle avait une affection sans limite pour cette fée qui comblait ses moindres désir de savoir.

Sa vie dans la capitale fut tout aussi mouvementée que son voyage. Lorsqu'elle n'étudiait pas, elle passait son temps dans les bars de la ville à boire des verres de rosée pour écouter toutes les histoires des aventuriers qui passaient dans le coin. Sickle était la plus heureuse dans ce monde de fantaisie et d'êtres fantastiques ..

Cependant, il y a cinq ans à peine, Pierre d'Azur décéda de vieillesse. Sickle était à son chevet depuis quelques jours. La vivacité de son Maître avait défailli et il était cloué au lit. Sickle veilla sur lui jusqu'à son dernier souffle et ne sut que pleurer lorsque la mort vint prendre la vie de son seul amour qu'elle ait eu jusqu'ici.

« Adieu. »

Elle déposa une baiser sur le front de son Maître et ferma la porte. Elle décida de porter le nom que lui avait donné son Maître en son honneur.

Depuis la mort de son Maître, elle est en permanence à l'extérieur à la recherche de nouvelles recettes d'alchimie et espère trouver un Maître digne de Pierre d'Azur afin de finir son apprentissage d'alchimie ..


[ Désolée du double post mais ma coccinnelle n'a plus de place pour porter tous les parchemins ..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Sickle - Apprentie alchimiste.   Ven 30 Nov - 20:54

Décidemment, tes coccinelles semblent avoir systématiquement des ennuis.^^

...

Désolé de cette digression.

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Sickle - Apprentie alchimiste.   Ven 30 Nov - 21:36

Voilà qui est parfait !

Fiche acceptée, petite fée... Bienvenue sur les terres de Faery ! Ta fiche va être déplacée dans le répertoire des fiches validées, et ton compte va être ajouté au groupe des fées. Tu pourras jouer dès que ce sera fait !

Pour tous les nouveaux Faereens, le début du jeu se fait maintenant à Sylvebrise, dans les Forêts Cristallines, pour la Fête du Champignon. Celà tombe bien Smile Tu seras la première à y poster, mais de nouveaux inscrits devraient te rejoindre assez vite !

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sickle - Apprentie alchimiste.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sickle - Apprentie alchimiste.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CATALOGUE d'Elessarion l'alchimiste
» Mentor/Apprentie Le Départ!
» Une apprentie bien mignionne [PV Nuage de l'Aube]
» A la recherche de l'alchimiste Todd Curaï (destin)
» Quête : Alchimiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Fées :: Fiches acceptées-
Sauter vers: