AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Delethiel, fossoyeur et passeur d'âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Delethiel, fossoyeur et passeur d'âme   Jeu 29 Nov - 9:36

-----------------------------------------------



VOTRE FAEREEN

- nom : Delethiel

- Peuple : Banshee

- Age : 197 ans

- Jour, Mois et lieu de naissance : Buglosse de Floréal, Brumenuit.

- Situation familiale : Une soeur messagère tout aussi vagabonde que lui, à qui il est très attaché sans éprouver le besoin de la voir souvent. Ses parents, artisans du lin et du cuir, restés à Brumenuit, qu'il préfère eviter bien que toujours liés à eux par le sang et le coeur. Célibataire, sans enfants.

- Lieu de résidence : Il a un pied-à-terre perdu dans les bois des terres d'ombre, non loin de Forglocks et d'Hurlesonge.

- Métier : Fossoyeur

- Historique :
Il y a 197 années naquit Delethiel et sa soeur Arzuléa d'un couple de tisserands à la bonne réputation quoique modeste. Qu'y aurait-il à dire de l'enfance du jeune Banshee? Ses parents étaient aimants, sa soeur jumelle dont, ne manquait-il pas de lui rappeler, il était l'aîné de quelques secondes, était aussi proche de lui par le coeur et l'esprit que par le sang. Aussi n'y a t-il que peu de choses palpitantes à relater. La vie était rythmée par les jeux et les repas, les tâches faites avec application et les heures nocturnes de contemplation ou de longues discussions avec sa jumelle. Parfois l'un de ses parents disparaissait pour une journée, et Delethiel savait que c'était pour accomplir l'éternelle mission de son peuple, permettre le passage d'une âme d'un corps à la nature. Ceci le fascinait, plus que sa soeur, et il ne manquait pas de poser nombre de questions à ses aïnés, des interrogations gagnant en précision et en acuité avec l'âge. Il racontait avec un enthousiasme pensif dont il était coutumier ce qu'il avait appris à sa soeur qui, si elle n'y mettait pas la même passion, se montrait attentive et interessée.
Le temps passait sans heurts, et le caractère des jumeaux s'affirmait, se nuançait. Il n'avait fallu que quelques decennies pour que leurs tempéraments diffèrent de manière à la fois subtile et radicale. Arzulea se montrait agile, rapide et ingénieuse, sans tomber dans un comportement trop agité qui aurait à coup sur agacé son frêre. Delethiel, lui, affichait un calme inaltérable, ses sourires comme ses émotions ou ses gestes teintés d'un eternel air pensif et mélancolique. On craignit un temps qu'il ne sombre dans celle-ci, mais la mélancolie était chez lui plus le signe d'une âme sereine et contemplative plutôt que celui d'un morne ennui intérieur. Curieux de tout mais patient et méthodique, il aurait pu faire un Sage estimé s'il ne ressentait pas plus que beaucoup de ses pairs une ascination respectueuse pour la mort et ses mystères. Malgré ces différences, ou grâce à elle, les deux enfants de completaient admirablement et leur longues discussions nocturnes étaient devenues un rituel incoutournable, que leurs parents ne se souciaient plus d'abréger. Ils portèrent surtout leurs efforts à introduire dans leurs esprits si avides de découverte et de curiosité la notion de prudence, à l'aide des occasionelles visions induites par les brumes.
Leur Nuit des Lumières se rapprochant, l'excitation emportait même le songeur Delethiel dans de fugaces instants d'agitation intense. Quant à sa soeur, c'était de toutes façons habituel, et la maisonnée n'y preta guère d'attention. La veille, leurs parents les conduisirent à Hurlesonge, seul lieu où les banshees pouvaient laisser libre cours à leurs voix déchirantes, afin que les deux adolescents puissent affronter leur veillée avec plus de sérénité. Le hérault du mois de Germinal s'annonça enfin, et les deux enfants s'enfoncèrent main dans la main dans les bois obscurs. Une fois hors de vue, Delethiel fit don d'un baiser sur le front à sa soeur et il ses séparèrent.
Lorsque les lucioles s'élevèrent, seule Arzulea revint, annonçant bien haut son ambition de devenir messagère. Mais son avenir lui parut brusquement moins important lorsque, une heure après, Delethiel se faisait toujours attendre. Des battues furent organisées afin de le retrouver, avec tout le concours des habitants et des voyageurs présents, mais nulle trace de sa présence ne fut relevé, même par le plus habile des gardes forestiers...
Ce ne fut qu'à la tombée du jour qu'une corneille s'échappa des frondaisons des bois pour voler jusqu'à la demeure de pierre de la famille inquiète. Devant l'entrée, l'oiseau se mua en Delethiel, qui franchit le seuil avec son calme pensif habituel. Ce fut pleurs et joie dans le foyer, et il était nul besoin d'explications : Delethiel était toujours le même, mais son attitude était irrévocablement et subtilement altérée. De lui émanait l'aura de mort commue aux banshees ayant commencé leur oeuvre de passeurs des âmes. Durant sa veille, sans jamais l'avoir ressenti auparavent, il avait senti l'appel insidieux et curieusement apaisant, la voix de Morrigan. Seul, il avait traversé les brumes, trouvé son chemin, et retrouvé l'homme vivant sa dernière heure. Une nuit d'orage, sorti pour une raison qu'il ne chercha pas à comprendre, effrayé de ce monde étrange mais sur de lui et de sa tâche, il s'était montré à lui juste avant que la foudre ne s'abbatte, là, dans cette campagne deserte, où seule sa maison était visible. Puis il avait aidé l'âme du malheureux à trouver son chemin et la paix, avant de laisser sa voix s'élever dans le cri le plus déchirant qu'il ait jamais poussé jusqu'alors. La famille avait accouru, tourmentée, alors qu'il reprenait la forme d'une corneille. Et c'est à nouveau seul qu'il avait retrouvé le chemin de Faery, et franchi les brumes, desormais drapé de son aura morbide. Sa Nuit des Lumières avait été étrange, mais lui avait aussi permis de comprendre son rôle. Il deviendrait Fossoyeur, et accomplirait les rites permettant la paix des âmes défuntes et la continuité de la vie de ceux qui restaient.
Ses parents n'y trouvèrent rien à redire, et trouvèrent à leur fils plus mélancolique que jamais un maitre talentueux, qui lui apprit les us et coutumes de chaque peuple, et lui enseigna le sens particulier que prenait la mort aux yeux de leur peuple. Il vécut encore une decennie dans la demeure de ses parents. Au début, sa soeur y demeurait aussi, et leurs discussions ainsi que leur osmose ne subit aucune altération. Mais son maitre messager lui annonça trop vite aux yeux de son frère qu'elle devait parcourir le Petit Monde à ses côtés. Ils se rendirent une dernières fois ensemble à Hurlesonge, où ils crièrent leur peine et leur chagrin, ainsi que leurs espoirs, bien que cette dernière note n'eut sans doute guère été perçue par un éventuel observateur autre qu'un banshee.
Lorsque sa formation fut achevée, Delethiel quitta la maison de ses parents sans toutefois chercher d'épouse. Il choisit un endroit plutôt solitaire, convenant à son tempérament méditatif, dans les bois non loin d'Hurlesonge. Il rendait quelques visites à ses parents qu'il chérissait mais qui ne lui manquaient finalement que peu. Ceux-ci, le connaissant, l'acceptèrent sans en ressentir de rancoeur. Depuis Delethiel va et vient au gré de ses humeurs, accomplissant sa tâche de fossoyeur et de banshee. Il a accompli plusieurs voyages par delà les brumes à l'appel de Morrigan, et croisé parfois sa soeur fortuitement ou non.

- Caractère :
Delethiel est un banshee pensif et contemplatif, à l'eternelle mélancolie douce plutôt qu'amère. Il a un tempérament très calme, égal, et ouvert à toutes nouvelles connaissances. Songeur, il aime passer du temps uniquement consacré à la méditation, surtout la nuit. Nullement associal, il se montre à l'écoute de toute personne digne d'interet, courtois, et ne rechigne pas à partager ce qu'il a appris. Il voue à son métier et à la mort en général un profond respect, ne tolérant pas qu'on l'offense devant lui. Son tempérament un peu effacé peut faire oublier la profonde confiance qu'il a en lui-même et sa volonté non négligeable. Toutefois, il reste incapable de descendre de ses rêveries et montre parfois moins d'interet aux choses de ce monde que celles-ci ne le mériteraient. De même, il a du mal à comprendre l'attitude des êtres moins fascinés que lui par le trépas et leur crainte de la mort. Il lui arrive parfois d'être à court de ceci ou cela, et seule sa soeur peut véritablement le faire redescendre sur terre et lui arracher un sourire qui ne soit pas voilé par la mélancolie. Neanmmoins, il reste un membre du petit peuple qui apprécie les rires et les chants, ainsi que les danses, même si sa place préférée est le coin à quelques mètres du centre de l'animation et de l'attention.

- Aspirations :
Delethiel aspire à exceller dans sa profession si particulière, et à toujours mieux comprend les mystères troublant de la mort. Il ne brigue pas la position sociale ou la richesse. Enfin, il brule en lui un espoir encore mal défini de la rencontre d'une âme soeur.

- Relations sociales :
Solitaire, Delethiel ne peut se targuer de ses talents en société; Il est reconnu dans sa profession, aussi d'autres fossoyeurs peuvent avoir entendu parler de lui ou l'avoir rencontré. Ses parents et sa soeur Arzulea restent ses seuls véritables proches.

- Description physique :
Delethiel n'est pas un grand banshee, atteignant les 71 centimètres lorsqu'il relève la tête. Son visage et son corps sont tout particulièrement androgyne, et il est arrivé qu'on le confonde avec une femme, rarement toutefois. Des traits doux et réguliers mais empreints d'un curieux mélange de volonté et de douleur, de grands yeux noirs creusés et des cheveux noirs lui arrivant aux épaules à l'apparence hirsute se cumulent à son corps décharné vêtus de lambeaux de lin blanc pour lui conférer l'apparence qu'on attend d'un passeur d'âmes. Ses gestes sont déliés, souples, et empreint de ce calme qui est le sien. Enfin, l'aura de mort qu'il porte avec lui altère subtilement ce qu'il dégage, laissant une impression de malaise et d'angoisse.

- Autres éléments : Rien ne me vient à l'esprit....

-----------------------------------------------


VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Delethiel conviendra très bien

- Année de naissance : 1988

- Comment avez-vous connu Fairywoods : Une publicité sur un autre forum de jeux de rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Chêne
Admin
Admin
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Delethiel, fossoyeur et passeur d'âme   Jeu 29 Nov - 10:40

Parfait ! Vraiment ! Fiche acceptée. Tu pourras commencer à jouer dès que ton compte aura été placé dans le groupe des Banshee (d'ici quelques minutes).

Pour tous les nouveaux Faereens, le jeu commence à Noisepin pour le Festival du Macaron. Le sujet "Que nous réserve donc cette foire ?" comporte déja beaucoup de participant... Nous te conseillons plutôt de rejoindre celui intitulé "Deux macarons au milieu de la foule" ou de créer le tien.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Delethiel, fossoyeur et passeur d'âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question d'équipement : une forteresse sur le passeur !
» Dack le gentil fossoyeur
» [Undertaker] Le fossoyeur et la fille au coeur par trois fois brisé [PV: Undertaker & Calista Moon]
» Tetsuo Karasu, le Fossoyeur
» [BOURUSSIA DORTMUND] Classement passeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Banshees :: Fiches acceptées-
Sauter vers: