AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deux macarons au milieu de la foule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Deux macarons au milieu de la foule   Mer 28 Nov - 1:21

Par les racines du Grand Pin, que cette ville était grande ! Il y avait là tant de monde, tant de bonnes choses à manger et tant d'airs à écouter... La jeune Hermine avait parfois suivi Llöns, son père, dans les ruelles glacées de Nissering. La capitale des gnomes n'avait pourtant rien à voir avec la luxuriante ville lutine, nichée sous les beaux arbres du Bois de Chante-Brindille.

Le moment du Festival du Macaron était sans doute aucun l'un des meilleurs moments de l'année pour découvrir ce lieu coloré et animé. Le concept même de macaron était une pure merveille aux yeux mauves de la petite gnomette d'adoption, et en voir autant réunis sur les étals des marchands faisait sa plus grande joie. Elle avait obtenu de ses parents l'autorisation de fouiner par elle même au coeur de la ville, et c'était arrêtée pour troquer un petit bracelet d'herbes tressées contre deux beaux macarons à la châteigne.

Sous un épais manteau blanc fait de laine et d'une poignée de poils de lièvre variable, elle allait, son petit sac à la main, laissant trainer l'une ou l'autre miette de biscuit d'amande sur son chemin. Tout sentait bon, dans ce festival. Et chaque passant croisé dans la foule était incroyablement intéressant à ses yeux, pour elle qui n'était presque jamais descendue des Monts d'Argent.

Un instant, ses yeux trainèrent sur un grand alambique qui contenait un jus rouge sombre, au travers duquel la lumière filtrait comme à travers un rubis. Ce court instant suffit pour que ses pas croisent un peu trop brutalement ceux d'un passant, qu'elle frappa de toute la force que pouvait procurer son poids de brindille. Son sachet de macarons, fort heureusement, ne quitta pas sa main, mais elle se confondit en excuses, le nez dans le col de son manteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Jeu 29 Nov - 11:01

Du haut de ses huit centimètres, la jeune lutine ne pouvait effectivement guère provoquer plus qu'un choc doux et léger comme une caresse au bas de la jambe de Delethiel. Celui-ci, surpris, fit un rapide petit pas en arrière, craignant d'écraser la frêle créature. La mort était l'issue de toute vie, mais il lui aurait répugné de devoir ensevelir une si jeune personne... Conscient que son corps décharné à la peau pâle vêtu de loques de lin blanc et que ses grands yeux noirs creusés comme par la douleur des larmes pouvait effrayer une âme sensible, sans compter l'aura de malaise et d'angoisse que lui avait conféré sa première expérience de passeur d'âme, il posa lentement un genou à terre et fit don à Hermine d'un sourire voilé par une pensive tristesse mais à l'expression tout de même rassurante. Sa voix était à la fois aigue et rauque lorsqu'il parla, simple echo amoindri du terrifiant cri de son peuple, mais on pouvait y sentir la bienveillance sereine qui était la sienne.

"Inutile d'autant te mortifier, jeune lutine, il n'y a pas de mal. Ce serait plutôt à moi de te demander pardon de ma négligence."

Ainsi plus proche d'elle, il remarqua vite la blancheur de la peau d'Hermine. Il n'avait jamais vu de lutin albinos, et se doutait que cette particularité était rare. Cela lui rappelait le teint de son peuple, même si cette simple apparence ne pouvait imiter la spectralegrâce des banshees à ses yeux. Toutefois, la lutine si petite et si penaude lui inspirait une sympathie sincère. Sans doute était-ce sa première véritable sortie dans un lieu où les peuples se cotoyaient ainsi.

"Apaise-toi, ma jeune amie. Tu as l'air si affolée, t'es-tu perdue? As-tu besoin d'aide?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Jeu 29 Nov - 15:38

Navrée, la petite Hermine maudit son éternelle habitude à marcher le nez au vent. Celà lui avait parfois joué des tours au cours de quelques promenades sur les flancs escarpés des Monts, mais elle avait réussi à ne pas encore en périr.

Aux paroles qui tombèrent sur elle, la petite lutine retira son chapeau blanc de gnome - oh combien étrange sur la chevelure blanche d'une enfant d'un autre peuple - en signe d'excuses profondes, mais à présent maîtrisées. Ses yeux mauves remontèrent une jambe et quelques étoffes sombres pour venir s'accrocher sur le pâle visage d'un banshee.

Aussi étrange que celà puisse sembler, aucune expression de trouble ne passa sur son visage juvénile. D'un simple coup d'oeil, il était possible d'en comprendre la raison. Elle allait sous les traits d'une lutine albinos pourvue de vêtements de laine gnomes et d'un chapeau blanc pointu, et n'apposait jamais sur les gens le regard dont elle se voyait elle même gratifiée trop souvent. Elle n'avait jamais vu de Banshee d'aussi près, c'était un fait, et fut avant toute chose frappée par la haute stature de celui qui se baissa alors pour lui adresser des paroles rassurantes.

"Je ne suis pas perdue..." dit-elle de sa foix fultée en tortillant le bord de son chapeau.
Celui qui connaissait un peu les Gnomes savait à quel point ils quittaient rarement leur couvre-chef et Hermine ne dérogeait pas à son éducation.
"Il ne m'est pas habituel de marcher au milieu de tant de monde... Pardonnez ma maladresse ! Il y a tant de belles choses à voir que je ne regarde pas où je vais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Jeu 29 Nov - 18:49

La voix de la petite créature de neige qu'elle était à ses yeux était aussi fluette qu'elle, mais au moins ne bredouillait-elle plus maintenant. Toujours courbé pour mieux voir la lutine, les passants s'écartant autour d'eux par déférence, mais aussi en raison de l'aura de mort du passeur d'âmes, ils donnaient un bien étrange tableau, deux êtres si clairs au milieu de cette débauche de couleurs... L'apparence d'Hermine criait sa fragilité et sa jeunesse, pourtant Delethiel ne perçut rien du dégout ou de la crainte qu'il inspirait aux autres peuples et avait bon gré mal gré appris à comprendre et à accepter. Il était vrai qu'en fait d'étrangeté, le petit bout de flocon devant lui le surpassait de loin. Albinos, vêtue comme une gnome, la lutine excitait la curiosité. Etait-elle déguisée? Peu probable, au vu de l'assurance de ladite enfant... Une farce? Elle triturait son bonnet pointu avec des gestes très naturels, et tout observateur un tant soit peu attentif aurait deviné qu'elle ne le portait pas pour la première fois, loin de là... La voix tordue et plaintive du banshee s'éleva encore, plus doucement, s'adaptant au registre vocal de sa jeune amie.

"Le monde est plein de belles choses, mais ceux qui tentent de toutes les voir se laissent finalement moins de temps que les autres pour les contempler."

Delethiel ne parvenait pas à comprendre l'attitude des lutins ou des gnomes face à l'évocation de la mort, aussi l'évoquait-il souvent sans en mesurer l'impact sur son auditoire.

"Mais je t'ai déjà pardonné, comment pourrait-on garder rancune devant de tels yeux? Je vais sans doute me montrer maladroit à mon tour mais, par quel bizarrerie t'es-tu retrouvée avec un bonnet de gnome sur la tête?"

La voix du banshee restait très calme, maitrisée, malgré son timbre torturé. Les mots s'enchainaient lentement comme soigneusement mesurés avant d'être employés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fröde
Gnome
Gnome
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Gnome
Métier: Entremetteur et psychothérapeute animalier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Ven 30 Nov - 0:12

Il n’était pas tard et pourtant Fröde était déjà rond comme une queue de cerise. Il avait pris une fâcheuse habitude depuis la mort de sa chère et tendre qui était désormais tenace : celle de noyer ses instants de solitudes dans les boissons fermentées, fortes de préférence, pour oublier. Il avait bien entendu étudier le problème et s’était fait sa propre psychanalyse, il savait le pourquoi mais se refusait à affronter sa vie de veuf.
De toute façon il était tellement ennuyeux lorsqu’il n’était pas dans cette état secondaire que connaissent bien ceux qui ont un jour eu le malheur de regarder le fond d’une bouteille, que la plupart de ses amis avaient abandonné l’idée de le faire suivre une quelconque cure à base de plante.
Il était rarement aussi éméché et répétait sans cesse qu’il n’était pas alcoolique puisque qu’il ne se contentait que de deux ou trois verres… Par repas. La foire au Macaron avait été l’occasion idéale d’oublier ses soucis et surtout l'idée d’arrêter de boire, il s’était ainsi attablé avec quelques satyres en espérant pouvoir se mesurer à ces experts de la descente de jambe de pantalon. Expérience au combien intéressante pour la science puisqu’il avait découvert que la quantité d’alcool ingurgité par un faereen était proportionnelle, à quelques exceptions près, à la taille de celui-ci. Tandis que les satyres continuaient de rire et de chanter, le vieux gnome avait du quitter leur table pour s’isoler derrière un arbre, communiant avec l’humus et lui livrant ce qu’il avait sur le cœur.
Il était rapidement retourné jusqu’à sa roulotte où Gildwin, roulé en boule, avait levé sa tête fauve pour l’observer d’un accusateur. Fröde avait à peine réussit à articuler quelques mots ressemblant à « Oooooh c’est boooon… Je sais… » en entrant. Il était ressorti quelques minutes plus tard après s’être rafraîchit à l’aide d’une bassine d’eau, puis changé.

Il retournait vers la foule, le plus dignement possible, qu’en il tomba sur un tableau au combien intéressant : Un banshee discutait avec une petite lutine blanche comme la neige portant un bonnet de manufacture gnome. Il s’était toujours intéressé au mœurs étranges des banshee et la lutine semblait un sujet d’études à elle toute seule. L’alcool faisait oublier les règles de politesse et surtout, qu’il n’était que psychothérapeute animalier… Pas médecin…
Il s’approcha de l’insolite couple avec un grand sourire forcé par les vapeurs éthyliques.
« Ooooooooh Mais que vois-je ? Vous… Vous êtes splendides ! N’y aurait-il pas, dans vos gestes et paroles, un retour vers le cocon maternel ? Une infime part d’un complexe œdipien enfoui au plus profond de vous ? ‘fin moi j’dis çà…»
Il ne se rendit pas compte que ses paroles n’avaient aucune cohérence et qu’il s’apprêtait à passer pour un… Gnome saoûl…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Ven 30 Nov - 1:29

L'odeur entêtante de l'alcool prévint Delethiel de l'arrivée du gnome bien avant le son de sa voix. Etrange paradoxe de la situation, la voix torturée du passeur d'âmes, de par son calme et sa sérénité comme hors du monde, sonnait plus justement et agréablement aux oreilles que celle de Fröde, rendue hésitante et discordante par son excès de boisson. Restant agenouillé, le banshee tourna son regard creusé par sa nature morbide vers le nouvel arrivant, indulgent. Les fêtes étaient propices à ce genre de débordements, et la confusion des paroles de ce dernier étaient amusantes et non pas teintés de l'agressivité ou de la morosité que provoquait parfois l'abus d'une boisson fermentée. Delethiel inclina la tête pour saluer l'ivrogne, un sourire toujours voilé par la mélancolie dessiné sur ses lèvres si pâles.

"Je ne suis pas sur de prendre votre qualificatif de splendide comme un compliment si vous voyez en moi un sujet d'étude admirable, monsieur."

Tentant de trouver un sens aux étranges mots de Fröde, Delethiel eut une pensée pour ses parents mais surtout pour sa soeur, sans doute actuellement sous sa forme de corneille un message entre les pattes ou bien dans le bec. Mais à vrai dire, le sujet principal de ses songes méditatifs n'étaient guère portés sur la nature de ces liens du sang. Il était au service des défunts bien avant d'être un fils ou un frêre.

"Au risque de vous décevoir, j'ai peur de ne receler aucun trouble affectif de nature à vous interesser. Si vous aviez le courage d'entendre le cri d'un banshee, vous comprendriez que mes préoccupations sont toutes autres, et d'une nature plus obscure."

Il y avait une légère ironie dans les paroles de Delethiel, mais elle n'était aucunement insultante. En vérité, sa voix plaintive et déchirante exprimait une certaine amabilité.

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Ven 30 Nov - 2:33

La petite Hermine sembla ne pas remarquer les écarts que fit la foule, dans un rayon de quatre-vingts bons centimètres autour du sac de macarons qui était toujours coincé sous son bras, contre le feutre de son chapeau.

"Je suis une gnome", répondit-elle avec un brin d'espièglerie dans son regard doux. A cet instant précis, elle savait quelles interrogations planaient dans l'esprit du Banshee qui lui faisait face. Ses yeux se plantèrent dans ceux du grand Faereen, comme si ce simple contact lui permettrait de tout comprendre, puis elle replaça sur sa tête son chapeau blanc. Ce dernier vint se câler naturellement sur ses boucles blanches, comme s'il était le prolongement même de sa minuscule personne.

A ce moment précis, une odeur renversante de vinasse vint balayer le parfum subtil du macaron à la chateigne et quelques paroles d'une voix au timbre distordu par les vapeurs d'alcool s'élevèrent non loin. Hermine se retourna pour découvrir un vieux gnome dont le verbe était aussi incohérent que les mouvements. Elle avait beaucoup de respect pour ses anciens, et il lui vint un petit pincement au coeur en voyant ainsi son aîné se laisser aller à l'avilissement éthylique.

Dans sont dos, le Banshee répondit de sa voix profonde et déchirante. Son aplomb était assez remarquable, et elle risqua un regard mauve par dessus l'étoffe blanche qui couvrait son épaule.

"L'ancien..." dit-elle avec une bienveillance certaine.
"Vous devriez manger une baie de genevrier..."

Dans tout Faery, la baie de genevrier bleutée était consommée comme désinfectant et comme remêde efficace à la gueule-de-bois. Mais il y avait plus, dans cette modeste parole lancée par la lutine. Le plus souvent, c'était aux fossoyeurs qu'elle vendait sa récolte de baies bleues, car on en tirait la précieuse huile de cade, utilisée par les Gnomes pour le dernier Bain des Morts.

Sans un mot de plus, elle sortit l'un des deux macarons de son sachet le porta à ses lèvres pâles avec une candeur désarmante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Ven 30 Nov - 4:45

L'espièglerie de la voix de la petite lutine aux yeux mauves lui rappelait la note de jeu qu'il avait coutume d'entendre dans la trame de celle de sa soeur, avant qu'elle parte poursuivre son destin. Mais le regard de l'albinos si direct, et le naturel avec lequel elle replaça son couvre-chef gnomesque sur le duvet de sa fine chevelure de neige, étaient autant de signes que la plaisanterie était cette fois plus profonde... Elle n'était pas une gnome par le sang, cela au moins était évident... L'était-elle par l'esprit?

Ce fut la gentille remarque d'Hermine adressée à leur aîné à tous les deux qui acheva de lui rendre la vérité perceptible. Il se demandait si l'ivrogne devant eux parviendrait, au milieu des vapeurs ethyliques embrumant ses pensées, à saisir la morbide critique. L'humour sombre et cynique de la lutine ne choqua pas le banshee un seul instant. De par sa nature et de par son origine, cette manière de plaisanter lui était commune et familière. Néanmoins, l'entendre de la voix fluette de cette délicate créature était étrange. Sur le même ton de bienveillance qu'elle, il souffla une remarque laconique.


"Il n'est peut-être pas necessaire d'aller jusque là ma jeune amie..."

Le regard qu'il lui jeta ensuite s'avéra moins voilé que ceux dont elle avait été honorée jusque là. Sa curiosité avait été excitée. La lutine était bien trop jeune pour se montrer déjà aussi érudite, et les derniers soins dus aux défunts étaient depuis toujours la charge de ses frêres et soeurs. Aussi ne pouvait-elle connaitre cet usage de la baie de genevrier que par l'expérience. Quant à une coincidence, le ton d'Hermine avait sonné bien trop entendu pour qu'il y accorde crédit. Par quelle péripétie avait-elle été séparée de son peuple pour adopter celui des gnomes?

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fröde
Gnome
Gnome
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Gnome
Métier: Entremetteur et psychothérapeute animalier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Sam 1 Déc - 17:28

Perdu dans les brumes éthyliques de son esprit, Fröde avait du mal à connecter ses neurones noyés pour analyser les paroles des deux faereens. A vrai dire, il ne comprit pas la réponse du banshee pour la simple et bonne raison qu’il ne souvenait pas de sa propre question. Il essaya de réfléchir quelques instants mais le cours de ses non-pensées fut interrompu par la proposition de la blanche lutine aux allures de gnome.
La phrase était simple et il fut capable d’identifier tous les termes de celle-ci. Le qualificatif qu’elle employa le ramena soudain à sa condition d’ « ancien » et il sentit venir le poids des années aussi sûrement qu’un korrigan sent la pluie. Son regard vacilla tandis qu’il assimila cette condition au mot « genévrier » qu’il venait d’entendre… Il n’avait pas saisit une allusion dans cette phrase mais avait juste interprété à sa façon, pensant que la lutine voyait la Faucheuse approcher de ce gnome au grand âge.

Il se laissa tomber, les fesses sur le sol, dans un bruit sourd. Le regard vide, son sourire s’était effacé.
« Alors c’est ainsi… Je suis déjà si vieux qu’un jeune flocon me voit dans le sapin… »

Il leva les yeux à l’adresse du noble banshee.
« Et bien si vous le devez… faites votre œuvre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Sam 1 Déc - 17:59

Cette dernière réplique, rendue assez théâtrale par les distortions de l'alcool, laissa Hermine dans un silence un peu attéré. Sa petite main se posa sur son menton, et elle regarda un instant le vieux Gnome offrir ce qui lui restait de vie au premier venu. Après un bref moment, elle lança de sa petit voix :

"Votre heure n'a pas sonné, l'ancien... C'est dans la dignité que s'en va un gnome !".

Elle secoua la tête, faisant danser ses boucles blanches sur la laine de son manteau, puis ouvrit sa saccoche et se mit à en fouiller chaque recoin. Que donc allait encore penser la foule des beuveries gnomes ? Elle écarta une feuille de laurier roulée, deux pignons, un rameau de thym, une groseille enveloppée dans de la soie d'araignée, et finit par sortir une demie baie bleutée caractéristique du genévrier. Elle en détacha un morceau qui semblait déja bien grand dans sa petite main lutine. Ses doigts se teintèrent sans tarder du jus du fruit, mais elle sembla ne pas y préter la moindre importance.

"Ce n'était pas seulement pour plaisanter... Avalez ça".

Elle s'approcha du vieux gnome et lui tendit le morceau de baie. Son regard était amical, presque rassurant, et elle ne montrait pas la moindre trace d'effroi face à ce vieillard ivre. On aurait dit qu'elle s'adressait à son grand-père, ce qui n'était pas si loin de la vérité. Chaque ancien du peuple gnome était le grand-père de tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Sam 1 Déc - 18:40

Delethiel jeta un regard plus que surpris au gnome après sa théâtrale réplique. Inviter un fossoyeur à accomplir son oeuvre... Tenait-il donc tant que ça à ce que sa famille soit éveillée par le cauchemardesque cri d'un banshee? Il était bien sur conscient que l'alcool agissait étrangement sur l'esprit de ceux qui en abusaient, mais ignorait que cela pouvait aller jusque là. Son sourire, toujours voilé, lui revint lorsqu'il s'imagina crier ici, et maintenant. Le gnome en serait dégrisé plus surement que par l'action de n'importe quelle plante, sans doute. Mais l'idée n'était qu'une plaisanterie fugace faite à lui-même : il n'était pas question de jouer ainsi avec le rôle que Morrigan avait confié à son peuple... Il regarda un instant la lutine prendre soin de celle qu'elle nommait son aîné, avant de rebondir sur les paroles de cette dernière. Ivre ou pas, de son point de vue, toute dignité n'avait pas quitté cette âme.

"Tu parles trop durement, jeune et dévoué flocon gnomesque."

Il laissa son regard se plonger dans celui de Fröde, autant pour lui parler que pour qu'il saches bien à qui s'adressait ses prochaines paroles.

"Vous accueillez la mort de manière très digne, monsieur, lui ouvrant les bras lorsque vous estimez le moment venu. Mais rassurez-vous, tel n'est pas le cas."

Le silence regna à nouveau. Songeur, Delethiel contemplait avec quel soin Hermine prenait soin de ce pauvre vieil ivrogne, comme s'isl partageaient le même sang. C'était en quelque sorte...attendrissant, et une note de tendresse nuança l'éternelle mélancolie du banshee.

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fröde
Gnome
Gnome
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Gnome
Métier: Entremetteur et psychothérapeute animalier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Sam 1 Déc - 22:04

La tête lui tournait.
Il était assis sur le sol qui semblait se mouvoir, tel un navire en pleine tempête. Même si Fröde n’était jamais monté à bord d’une quelconque embarcation aquatique, il se doutais que le roulis devait voir un effet similaire. Il avait la nausée et se sentit soudain ridicule, comme si un éclat de conscience avait vacillé un instant dans le coin de son esprit, avant qu’une déferlante ne l’emporte à nouveau. Posant ses mains au sol pour contrer le mouvement de vagues imaginaires, il leva les yeux vers la jeune lutine, qui soudain semblait plus nombreuse, pour la voir, ou les voir il ne savait plus très bien, tendre quelque chose à son intention.
Il ne comprit pas et essaya de focaliser son regard sur l’une des petites boules bleutées qui dansaient devant ses yeux. Cela n’eut pas l’effet voulu et il ne parvint pas à savoir ce qu’étaient ces perles bleues, tachant la blanche main de la jeune fille, en revanche il capta la fin des paroles du banshee lui disant que son heure n’était pas venue.
Il dévisagea alors celle qui lui tendait cette denrée, semblant être comestible, et fut surpris d’y reconnaître une expression amicale qui rassura le vieux gnome. Il accepta alors le présent sans mot dire et, sans trop réfléchir non plus, il la mis en bouche.
Il mâcha lentement, sa bouche étant étrangement pâteuse, et avala la baie qu’il reconnut alors.
Le genévrier allait faire son effet petit à petit, libérant l’esprit de l’emprise éthylique, mais déjà Fröde sentait le poids de la honte remplacer celui de l’âge…
« Me… Merci »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Sam 1 Déc - 22:22

Aux yeux d'Hermine, le vieux gnome n'était pas tout à fait en état de peser ses mots. Quelqu'un qui n'avait ni conscience de l'endroit où il se trouvait ni du temps où résonnaient ses paroles ne pouvait guère être en mesure d'estimer que son heure était venue. C'était l'alcool qui parlait par dessus la barbe de l'ancien, et il était vraisemblable qu'il ne se souviendrait plus de rien après une bonne sieste.

Les paroles du Banshee s'élevèrent, calmes et profondes, et Hermine tourna la tête vers lui lorsqu'il la jugea trop dure. Elle n'avait pas imaginé un seul instant que le Banshee eut pris la demande du vieux gnome pour argent comptant. Il y avait quelque chose de trop profond dans le regard rongé de cette créature pour se rendre si simplement à la surface des choses.

Ses yeux mauves se posant à nouveau sur Fröde, elle s'acroupit, répendant un flot d'étoffe de laine blanche sur le sol terreux. Le vieux gnome saisit la baie et en mangea un morceau, au grand soulagement de son frèle médecin.

"Je suis Hermine", dit-elle à son aîné, entre les brouillards de l'alcool.
"La fille de Llöns, de la Fileclaire..."

Sa volonté était de raccrocher le vieillard à des éléments cohérents. Il semblait reprendre peu à peu ses esprits et réaliser la dégradante posture dans laquelle il s'était placée. Le nom d'un vieux gnome, les images de la Fileclaire... tout ceci l'aiderait sans doute à se replacer dans le contexte qui était le sien et à oublier les figures dansantes des mondes éthyliques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Lun 3 Déc - 16:52

Delethiel ne savait pas si le gnome avait saisi le sens de ses paroles, mais il semblait déjà moins résigné et lugubre. Avec détachement, sans intervenir, il contempla les mains blanches d'Hermine apporter, par le biais de la baie de genèvrier, le remède aux excès de celui qu'elle nommait avec naturel son aîné. La jeune fille allait au devant de grandes déconvenues si elle vivait véritablement au sein d'un peuple qui n'était pas celui de son sang. Qu'adviendrait-il lorsque, réagissant au cycle immuable et vertueux de la nature, le désir de prendre époux se ferait en elle? Jamais elle ne satisferait aux canons gnomes, et il était malheureux de constater que ces détails avaient une telle importance. Lui-même savait que seule une banshee pourrait se voir offrir son coeur, aussi eut-il pitié de la petite lutine.

De ces contemplations intérieures, rien ne vont effleurer la surface de son visage, sauf peut-être une mélancolie plus profonde qu'il y a peu. Accroupie, l'ancien à genoux, lui-même paraissant encore plus grand, une image silencieuse observant de haut sans interférer. Cette pensée amena un sourire amer sur ses lèvres, où se mêlait étrangement de la douceur.


"Vos soins vont bientôt le ramener parmi nous, Hermine fille de Llöns. Vous lui êtes d'une aide précieuse."

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fröde
Gnome
Gnome
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Gnome
Métier: Entremetteur et psychothérapeute animalier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Lun 3 Déc - 17:47

L’ouragan tournait toujours dans sa tête mais, parmis les nuages, la douce voix de la lutine lui parvint. Elle se présenta et, dans ces quelques mots, Fröde perçu des sonorités qu’il connaissait bien : celles de son pays. Il orienta ses pensées vers ces quelques mots, tentant de stabiliser le bateau, et redressa la tête vers Hermine, puisque tel était son nom. La pâle lutine aux cheveux blancs le regardait et il nota le chapeau gnome qu’elle portait. Comment se pouvait-il qu’elle soit fille de gnome ?
Il se rendit compte qu’en réfléchissant la tête lui tournait de moins en moins et qu’il retrouvait une certaine consistance, ainsi que la conscience de sa situation…
« De la Fileclaire dites vous ? Vous êtes bien fine pour une jeune gnomette… Mais quoiqu’il en soit je vous dois un peu de ma dignité… Enfin, ce qu’il en reste…»

Fröde essaya alors de se relever pour retrouver une position plus convenable, mais il eut bien des difficultés en raison de l’âge et de l’alcool combinés. Le seul continuait de se mouvoir mais le roulis était plus supportable. Il afficha à la lutine et au banshee une tentative de sourire qui se mua en expression de gène et de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Lun 3 Déc - 23:56

Toujours accroupie près du vieux Gnome, Hermine resta un moment sans bouger, attendant de percevoir les premiers effets de sa baie. Le genévrier était un remède efficace et il ne tarderait pas à remettre d'aplomb l'ancien, elle n'en doutait pas. Les paroles que prononça alors le Banshee finirent d'appaiser son jeune coeur, et ses mouvements se firent plus lents. Sur la laine blanche, ses doigts colorés du bleu de la baie se dessinaient comme de petis batonnets d'azur.

Une chose était certaine : Hermine n'avait pas la moindre conscience des tourments qui l'attendaient peut-être. A la voir ainsi s'occuper du Gnome barbu avec une bienveillance un peu maladroite mais néanmoins réelle, on devinait sa candeur face aux long périple qu'était l'existance. Après tout, elle venait à peine de passer ses quatre-vingts ans...

Enfin, les brûmes de l'alcool semblèrent se dissiper, en tous cas suffisamment pour que le vieux Gnome articule une phrase cohérente. A ses paroles, elle lui fit un sourire pâle mais heureux : le premier qui lui vint depuis leur rencontre. Elle essuya en hate ses doigts sur son mouchoir, répendant des trainées bleutées sur la surface diaphane du tissu brodé de motifs gnomes. Après l'avoir rangé sans grandes précautions dans sa besace, elle aida Fröde à se relever. Il sembla tenir debout, même si le sol se dérobait encore un peu sous ses pieds.

"Il n'y a pas de mal, Grand-père", dit-elle en usant amicalement de ce terme familier.
"Le sieur Banshee ici présent s'est également beaucoup inquiété de vous..."

Elle lança un regard mauve à la grande et sombre créature, et n'avait pas perdu son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delethiel
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2007
Age : 29
Localisation : A la croisée des mondes

Feuille de personnage
Peuple: Banshee mâle
Métier: Fossoyeur et passeur d'âmes
Guilde: Maitre de la guilde des Passeurs.

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Jeu 13 Déc - 17:49

Un sourire plus distant et ironique se dessina sur les lèvres de Delethiel lorsque ses yeux sombres croisèrent le mauve des yeux de la lutine, en réponse à sa dernière phrase. Inclinant subtilement sa tête vers elle, il lui répondit d'une voix retenue, afin d'attenuer son timbre aigu et sa raucité, dont les accords déchirants auraient pu assombrir le coeur des deux créatures.

"Inutile de vous décharger du mérite qui vous revient jeune Hermine. La baie de genèvrier ne me serait pas venu à l'esprit. Lorsque ce sont mes doigts qui administrent ce fruit..."

Il leva une de ses mains aux longs et fins doigts devant son visage, la contemplant, méditatif, sous l'emprise des images que seuls connaissaient les fossoyeurs, dans ces heures passées et partagées avec le corps froid de ce qui avait été un Faéréen.

"Il revêt une toute autre signification." acheva-t-il en laissant retomber son bras.

Le vieux gnome se dressait plus stablement à présent, même si l'alcool devait encore conserver une partie de son emprise.

"Il n'y a aucun mal en effet, ancien. J'avoue que vos paroles, ayant apparemment trait à nos esprits, m'ont particulièrement intrigué."

Il ne s'agissait pas d'une question, mais une nuance interrogative perçait dans la voix froide de Delethiel.

_________________
Ne craignez pas mon cri, car il est le signe que Morrigan veille sur vos âmes et leur épargne le tourment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fröde
Gnome
Gnome
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Gnome
Métier: Entremetteur et psychothérapeute animalier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Jeu 13 Déc - 20:41

Le brouillard se levait petit à petit de devant ses yeux brillants. Il ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois constatant à quel point il était étrange que les litres de liquides ingurgités puisse ainsi devenir une pâte lourde, collant la langue au palais.
La jeune Hermine l’avait aidé à se relever et… Tiens, il arrivait à se souvenir du prénom de la lutine, son esprit devait alors lui revenir. Bref… Il était maintenant entièrement debout et son champ vision s’agrandissait peu à peu, découvrant le voile qui enveloppait jusqu’alors la foule bigarrée qui déambulait dans le festival. Il se rendit compte, aux regards des passants, que sa personne devait ressembler à une attraction de foire. Pathétique vieux gnome imbibé d’alcool…

Il sentait toujours le poids de la culpabilité peser sur sa petite personne mais la voix douce de la blanche lutine calmait son vieux cœur desséché (Nous parlons ici du cœur, pas du foie…). A l’évocation de leur sombre compagnon, Fröde tourna un visage presque aussi blême que le banshee vers ce dernier. Il l’observa quelques secondes et un sourire vint éclairer son visage.
« Je vous en remercie Passeur… »

Il s’étira et essaya de reprendre consistance tandis que les effets de l’alcool finissaient de se dissiper. La question du banshee surpris le vieux gnome qui fouilla sa mémoire pour essayer de se souvenir de ce qu’il avait bien pu dire. Il ne se souvenait pas vraiment de la phrase exacte mais il se doutait que, comme à chaque fois qu’il était ivre, il avait tenté de cerner la psychologie des personnes présentes.
La honte s’appuya encore un peu plus sur ses épaules… Il savait qu’il n’était pas apte à évaluer le mental des faereens, son travail consistant à psychanalyser les animaux et non les gens. Il ne comprenait d’ailleurs quasiment jamais ces derniers. L’esprit des animaux était plus simple mais surtout plus sain et intéressant, mais comme à chaque fois il n’avait pu s’empêcher d’essayer… Sûrement pour finir par dire une quelconque ânerie.
« Veuillez m’excuser sieur banshee si j’ai pu dire quelque chose qui vous ait froissé… C’est une déformation professionnelle… Elle-même déformée par les effets des boissons alcoolisées… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   Mar 18 Déc - 22:48

La jeune Hermine ne sembla pas s'étonner de la remarque du Banshee concernant la baie de genévrier. Plus encore, elle esquissa un sourire de ses lèvres pâles, alors même que la dualité de la baie bleue prenait des aspects de métaphoré filée. Elle se rendit compte, bien sur, que le vieux gnome ne se souvenait pas des paroles téméraires (ou courageuses, selon les points de vue) qu'il avait prononcées sous l'emprise de l'alcool. Après tout, c'était peut-être mieux ainsi.

Ce fut alors que le vieux gnome évoqua une déformation professionnelle, alors qu'Hermine faisait toujours de son mieux pour lui assurer un appui à peu près stable.

"Quel est donc votre métier, l'ancien ? Et votre nom ?" demanda-t-elle avec un brin de curiosité dans sa voix de flûte.

Autour d'eux, la foule s'était remise à défiler avec un air beaucoup plus indifférent. Il intriguait grandement la jeune lutine d'adoption gnome d'en savoir plus sur son vieux semblable. Comme tous les jeunes de son âge, qui n'avaient pas encore passé la Nuit des Lumières, l'expérience d'un vénérable était un bien précieux qu'il fallait respecter et dont il y avait fort à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux macarons au milieu de la foule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux macarons au milieu de la foule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu es le seul que je vois, au milieu de la foule, foule je n'attends que toi...[Pv Shanty.]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Les Terres de Faery :: Le Bois de Chante-Brindilles :: Noisepin-
Sauter vers: