AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hermine, apprentie cueilleuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermine
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Apprentie Cueilleuse
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Hermine, apprentie cueilleuse   Sam 24 Nov - 1:38

VOTRE FAEREEN

- nom : Hermine

- Peuple : Lutine d'adoption gnome

- Age : 81 ans

- Jour, Mois et lieu de naissance : Perce-neige de Pluviôse, Figue-Lune.

- Situation familiale :

- Lieu de résidence : Village de Nivegivres, près des Sources de la Fileclaire

- Métier : Cueilleuse de baies en apprentissage

- Historique :

Le lac des Amandiers avait gelé, cette année là, lorsque naquirent Hermine et Vison sous le toit de Glycine et Renard, leurs parents. Leur surprise fut grande en découvrant leurs enfants, car Hermine était aussi blanche que Vison était brun, et il ne fallut que quelques heures pour que l'homme-médecine du village révèle que la petite était née albinos. Chez les lutins, c'était un phénomène d'une extrême rareté, et il provoqua des "ooooh" et des "aaaaah" tout au long de l'hiver. On eut écho de la nouvelle jusqu'à Bacchus, dit-on, mais un phénomène extraordinaire ne le reste jamais longtemps, vous vous en doutez. Peu à peu, les villageois s'habituèrent à voir grandir la petite Hermine, qui gagna peu en taille mais beaucoup en joie de vivre. C'était un bébé lutin enjoué qui aimait tirer les boucles noires de Vison, son frère, et qui braillait plus fort que la fouine apprivoisée de Mr Houx.

Pour les quatre ans des petits, Glycine et Renard emmitouflèrent leurs jumeaux dans une couverture blanche et une couverture noire, comme ils en avaient l'habitude, et chargèrent leur charette qui prit la route de Nissering. On fêtait, comme tous les cinq ans, le festival des sculpteurs sur glace, et des Faereens de tout le continent convergeaient vers la ville gnome pour admirer les oeuvres cristallines des plus grands maîtres. Ce voyage devait marquer un triste tournant dans la vie de ces honnêtes lutins. Non loin des Sources de la Fileclaire, un faucon gerfaut affamé fondit sur le convoit qu'il avait pris pour un gros rongeur. Le bois vola en éclats, les couffins furent projetés dans la neige et le rat de la famille s'en fut à tire de pattes. Silhouettes noires sur la neige, Glycine, Renard et Vison furent emportés par le grand oiseau. La petite Hermine, invisible aux yeux du rapace, resta seule au milieu des débris...

Ce fut un gnome rabelais du nom Llöns qui trouva la petite, endormie dans sa couverture, de la neige dans ses cheveux blanc. Il la rapporta sans tarder au terrier et la posa entre les mains d'Eylä, son épouse, qui découvrit qu'il s'agissait d'une étrange petite lutine enroulée dans une étoffe qui portait un simple nom brodé, celui de l'hermine. Llöns s'en fut chercher l'un des vieux berceaux de ses propres enfants, qui avaient quitté le foyer plusieurs années auparavant. On installa l'enfant, on la langea, et ce fut sur les berges gelées de la Fileclaire qu'elle fit ses premiers pas.

Ainsi grandit Hermine, plus gnome que lutine malgré ses attaches fines et ses longues oreilles effilées. Elle apprit à s'exprimer comme il se devait, à aider à la maison et à soigner les animaux qui s'approchaient du terrier lorsque le froid devenait trop mordant. On l'habilla de vêtements blancs confectionnés par Eylä, et elle s'en fut souvent sur les chemins des Monts d'Argent, presque invisible sur la poudreuse dont elle ne déplaçait aucun flocon.

- Caractère :
A 81 hivers, Hermine n'est encore qu'une enfant. Sa vie s'écoule paisiblement sous le toit du terrier, et elle apprend peu à peu les gestes du métier de Llöns, pour lequel elle a très tôt montré un grand intéret. Depuis son plus jeune âge, elle le suit dans les sous-bois et sur le flanc des montagnes à la recherche de baies juteuses dont se nourrissent essentiellement les gens du village. Avec le temps, elle a appris à les reconnaître et à les choisir à point. Eylä lui a appris à en faire quelques bonnes tartes, mais la cuisson reste encore quelque chose de délicat.
C'est une petite joyeuse et enthousiaste, qui a soif d'apprendre et de lier connaissance. Le monde lui semble bien vaste et elle ne sait rien du peuple qui l'a vue naître. Des interrogations commencent à naître dans son jeune coeur, mais y apporter des réponses ne changerait rien à un fait : en gnome elle avait grandi, en gnome elle vivrait. Le seul regret de son existence est de ne pas posséder le Don de son Peuple d'adoption. Légère, elle peut aller sur la neige sans que son pied n'y fasse de trace. Elle ne peut cependant pas parler aux animaux, comme son père, sa mère et ses deux soeurs, ce qui lui procurent autant de frustration que de tristesse.

- Aspirations :
Hermine est encore trop jeune pour se projeter réellement dans l'avenir. Comme toutes les petites filles gnomes, elle espère trouver un mari pourvu d'une belle barbe et fonder un foyer chaleureux. Elle fera de son mieux pour parfaire sa connaissance des baies et aimerait monter un commerce de tartes. Il y a encore du travail à fournir, mais elle ne désespèrera pas.

- Relations sociales :
Au village, sur les bords de la Fileclaire, Hermine connaît et est connue de tous. Elle est souvent accueillie avec des confitures ou quelques pignons, écoute les histoires des anciens et joue avec les jeunes gnomes de son âge. Sa famille est composée de Llöns, son père, d'Eylä, sa mère, et de Keyaä et Lyaä, ses soeurs aînées qui vivent à Nissering. Elle ne sait rien de sa famille biologique, et nul ne sait ce que ces pauvres Lutins sont devenus.

- Description physique :
Du haut de ses huit centimètres, Hermine n'est pas bien grande, pour une Lutine. Elle n'a pas fini de grandir, bien sur, mais ne devrait pas atteindre les quinze centimères. Sa peau est aussi blanche que ses cheveux et ses yeux sont d'un violet étrange et profond. Sa silhouette est gracieuse et fragile, et il est impossible de la confondre réellement avec une fillette gnome. Elle porte le plus souvent un grand chapeau pointu de feutrine blanche et des vêtments blancs brodés d'un liseré d'argent.

- Autres éléments :
Llöns a apprivoisé pour Hermine un jeune mulot blanc des Monts, qu'elle a nommé Fjörd.

-----------------------------------------------


VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Gabrielle

- Année de naissance : 1982

- Comment avez-vous connu Fairywoods : En bossant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Doux Tilleul
Admin
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 16/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Hermine, apprentie cueilleuse   Sam 24 Nov - 12:37

Hum...

"Merci d'avoir posté votre fiche sur Faerywoods ! Elle va être examinée sous peu par les modérateurs"

Héhéhé...
Bon et bien... Je pense pouvoir dire, sans trop m'avancer, que ta fiche est acceptée!
J'ai beau lire et relire, il n'y a rien à redire... Et en plus çà rime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hermine, apprentie cueilleuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mentor/Apprentie Le Départ!
» Une apprentie bien mignionne [PV Nuage de l'Aube]
» L'oursin et l'hermine. [Pv Annie.]
» [Vicomté] Sainte-Hermine - Choupi22
» 2 lunes, demi-apprentie (PV : Flamme Noire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Lutins :: Fiches acceptées-
Sauter vers: