AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Que nous réserve donc cette foire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mer 28 Nov - 22:57

Des Satyres, Ook en avait déja vu. Hoggle Gobble se trouvait fort prêt de la Forêt des Mirages et de nombreux voyageurs à cornes et sabots s'y arrêtaient souvent sur la route du Nord. Pour l'approvisionnement de sa Taverne, son père commerçait souvent avec ces créatures dont les voix profondes avaient souvent résonné sur les murs de crépit humide du petit commerce de boisson. Ook était bien petit et ces gens lui semblaient si grands ! C'était d'ailleurs encore le cas, et le jeune Gobelin regarda la ménestrel de haut en bas, avec un sourire qui traduisait son admiration.

Sans attendre, il tira un petit tabouret un peu bancal qui était resté libre à la table d'à côté, et invita la nouvelle venue à y prendre place d'un geste de la main. Ainsi, le nom de la Banshee était Hallystéria... Ce peuple était véritablement féru de noms sombres et élégants, à la hauteur de leurs personnes...

"Oh, je suis Ook", dit-il en réalisant qu'il ne s'était pas présenté.
"Je suis sûrement trop petit pour inspirer quelque chanson que ce soit... dâme satyre... Ou alors peut-être un motet, mais guère plus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Echron
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Apprenti-menuisier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mer 28 Nov - 23:16

Que de monde, par Obéron ! Echron n'avait jamais encore mis les pieds dans un endroit aussi surpeuplé. Partout, jusque dans les moindres recoins, fourmillait la vie dense et joyeuse du Petit Peuple. D'ailleurs les sabots du jeune satyre marchaient pour ainsi dire sur des oeufs, tant certains de ces petits êtres étaient minuscules. Emaillant son trajet de "pardon, excusez-moi, pardon...", Echron se frayait un chemin dans la foule bigarrée.

A dire vrai, il ne savait pas encore exactement ce qu'il faisait là. Son maître, Memnos, l'avait littéralement mis à la porte en lui enjoignant de se rendre à Noisepin pour la foire aux Macarons. Quels avaient été ses mots exacts, déjà... Ah, oui :

"Tu es déjà un excellent menuisier, Echron, et un ébéniste de talent ; mais il te faut diversifier tes sources d'inspiration. Vois, écoute, sens, goûte, et par dessus tout apprends de tout et de chacun."

A dire vrai, rien que ça était déjà troublant. Mais que penser des derniers mots de Memnos, prononcés sous cape afin de n'être pas entendus de son jeune apprenti ?

"Lumière, pourvu qu'il comprenne le message... Ce grand dadais est fichu de passer la foire à regarder les chaises, au lieu des jolies pommes assises dessus !"

De pommes sur une chaise, Echron n'en avait pas encore croisées. D'ailleurs, tout de respect pour son maître il n'osait vraiment s'interroger, mais cette image ne lui paraissait pas très logique.
Notre jeune satyre en était là de ses réflexions, flânant à travers la foire, quand une douce odeur attira son attention.

*Des macarons ! Oh Lumière, je n'en ai jamais senti d'aussi...*


Salivant par avance, Echron se précipitait déjà vers l'objet de ses désirs, quand il se figea. A quelques pas du stand, s'élevait une voix encore plus suave que n'importe quelle odeur de macaron -ce qui n'était pas peu dire ! Une voix dont les sonorités amples et charmeuses ne lui étaient pas étrangères, bien qu'il ne l'ait jamais entendue...

*Une satyre ?*


Se mêlant à la foule de petits être -il y avait même une Banshee, si sa vision ne le trompait pas-, il s'approcha discrètement, tendant attentivement l'oreille... et déjà le rouge aux joues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrah
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 30

Feuille de personnage
Peuple: Satyre femelle
Métier: Ménestrel(le)
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Jeu 29 Nov - 19:53

He bien, merci pour cet accueil!

Myrah s'installa avec enthousiasme sur le tabouret tiré par le petit gobelin, qui était un peu bancal et pas tout à fait à sa taille, mais qu'importe, cela lui permettait de se rapprocher du niveau des autres.

Hallystéria... Quel nom charmant! Ce qui est assez amusant, c'est que la consonnance en -i et -a est très semblable aux noms des satyres, mais pourtant l'effet rendu est totalement différent... Enfin bref, je ne vais pas vous ennuyer avec mes histoires de vocables qui n'intéresse probablement que moi!
Et, avant que je n'oublie toute règle de bienséance... Je me nomme Myrah.

Vous aimez les cerises j'espère?
fit-elle en déposant son sachet où subsistaient plusieurs macarons au centre de la table, car manger ses gâteaux seule dans son coin aurait paru très impoli.

Elle se tourna alors vers celui qui avait permis à son auguste postérieur de trouver le repos.

Détrompez-vous monsieur... La taille ne fait rien à l'affaire voyez-vous, tout est question d'individu! Myrah sourit, elle avait déjà sortit ce genre d'arguments en d'autres lieux et d'autres circonstances...
Et puis pour moi, qui a passé toute sa vie à Bacchus entourée de satyres, je dois dire que vous êtes à mes yeux une source d'inspiration infiniment plus grande que ceux de mon espèce!

D'ailleurs cette demoiselle lutine a raison, rien ne vaut un bon verre, et je lève le mien à la fantastique diversité du petit peuple!
fit-elle en levant sa chopine et en vidant ce qui y restait d'un seul coup.

Quand elle reposa son verre, sa tête pivota légèrement et elle aperçut non loin, dépassant comme elle de la foule environnante, un de ses semblables. Celui-ci les observait sans pour autant s'approcher de trop près.
Partagée entre la joie de se sentir moins gigantesque et moins poilue parmi les autres et l'envie de s'amuser, elle lui lança un clin d'oeil en lui faisant signe d'approcher de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallystéria
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 27
Localisation : Au milieu des brumes...

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeur Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Guilde des Passeurs

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Jeu 29 Nov - 22:54

Ecoutant en silence ce que les autres convives racontaients, elle n'enregistrait pas moins tout ce qu'il se disait, mémorisant les noms et les professions.

Quand la Satyre nouvellement venue tourner son regard vers la foule, elle suivit le geste et remarqua, avec un sourire, la tête d'un Satyre. Mais elle reporta bien vite son attention sur le petit groupe, essayant quand même, malgré tout, de repérer un ou une Banshee dans les environs... Quand la Satyre leva son verre, elle l'accompagna, entourany de ses longs doigts terminés par de fines griffes son verre de jus d'airelles, parlant de sa voix rauque et mélancolique.

-" A la santé des Peuples et aux rencontres fortuites !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louarnic
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Colporteur vagabond
Guilde: Maître de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Jeu 29 Nov - 23:40

L’arrivée d’une nouvelle faereen à leur table attira l’attention de Louarnic tandis que son lièvre était irrésistiblement capté par le sachet de macarons trônant au centre de la table. Le korrigan sentait le museau de son compagnon à poils pousser son épaule mais la politesse, que Gédéon ignorait totalement, voulait que tous soient confortablement installés avent de se servir.
Louarnic observa la nouvelle venue, une charmante satyre. Bien entendu il avait l’habitude de ce peuple puisque c’est l’un de ceux avec qui il commerçait le plus fréquemment et puis l’Orée des Mirages abritait un certain nombre d’individus, mais il était toujours heureux d’en croiser car cela rimait avec une fête à venir…
« Que de rencontres en ce jour de réjouissances… Et quelles rencontres ! Qu’il est bon de voir autant de talents ici rassemblés… »

Le korrigan saisit son gobelet et en observa le fond pendant un moment.
« Il semble que je ne puisse trinquer avec vous… Mon verre est vide et ce serait un sacrilège, même si mon cœur y est. Je vais attendre que notre conteuse revienne et je demanderais à ce que l’on remplisse l’ensemble des verres ! »

Il suivit le regard de la satyre pour apercevoir un autre représentant de ce peuple, se tenant un peu à l’écart et les observant. Voyant leur nouvelle compagne encourageant le semi-chèvre à s’approcher, Louarnic fit de même en agitant les bras d’un façon bien moins discrète.
« Hey ho compère ! Joins toi à nous ! Tu connais le dicton : Plus on est de fous… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 30 Nov - 22:16

La peau grisâtre de Ook rosit presque lorsque la Satyre glissa qu'il pouvait être le sujet d'une chanson. C'était pour lui l'incarnation même de la postérité. Faire l'objet d'une ballade était presque aussi fantastique que de donner son nom à une recette. Il saisit un macaron, tout flâté, et leva son verre vide de son autre main pour communier avec le toast alors lancé par la ménestrelle.

Ce fut à ce moment que Louarnic interpela quelqu'un. Ook ne l'avait pas remarqué dans la foule de passants qui défilait au devant de la file de modestes tablées, mais un Satyre plutôt discret les observait de loin. Voilà qui était étonnant ! Il s'apprétait peut-être à partager sa table avec deux enfants de la Forêt des Mirages, ce qui était une première incontestable dans sa maigre et gobeline existence. Il jeta un regard vers l'endroit où avait filé la lutine, puis se balança sur son siège pour tenter de tirer à lui un nouveau siège. Ce dernier était fort loin, et ses petits doigts ne firent que l'effleurer.

"Dame Banshee..." dit-il un peu navré, "Pouvez vous... approcher la chaise ?"

Etre petit était certainement un atout en terme de séduction, mais au quotidien, celà imposait un certain nombre de contraintes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Hallystéria
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 27
Localisation : Au milieu des brumes...

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeur Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Guilde des Passeurs

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 30 Nov - 22:25

Elle tourna son visage pâle, triste et fatigué et élargit son sourire étrange.

-" Bien sûr, noble Gobelin..."

Elle tendit le bras et ses longs doigts blancs se saisirent de la chaise, qu'elle ramena vers le petit groupe et laissa échapper un petit rire en voyant le comportement du Korrigan, ne pouvant s'empêcher d'ajouter, à l'adresse du Satyre silencieux dans son coin.

-" Nous ne vous mangerons pas !....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baie de Sureau
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Racontarde Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Dim 2 Déc - 23:40

Baie de Sureau avait fini sa nouvelle chope, et soupira bruyament, le gosier enfin désaltéré. C'était fantastique, cette foire virait à la rencontre mondaine. Voilà que des satyres arrivaient, et de magnifiques satyres, autant qu'elle puisse en juger, jeunes, pleins d'entrein, et sans doute avec une belle voix profonde pour chanter en coeur. Baie de Sureau pouvait en témoigner pour Myrrha, mais pas encore pour celui assis un peu à l'écart. Sentant poindre les éléments d'une belle histoire, Baie de Sureau se pencha un petit peu en arrière pour réfléchir à sa prochaine phrase. Qu'elle soit d'amour ou d'amitié, Baie de Sureau s'en fichait du moment que l'histoire était belle. Un lutin érudit lui avait dit un jour que les êtres de son espèce, une fois qu'ils avaient découvert ce pourquoi ils se pensaient faits dans la vie, devenaient souvent monomaniaque. Force était de constater que la jeune lutine était du lot.

Elevant la voix pour être entendu, elle attrapa un bout de macaron à la cerise, et piallia joyeusement.

-S'il vous plaît, s'il vous plaît, racontez-nous une histoire du coin du feu. Une histoire que les grands mères satyres racontes à leurs petits enfants. Je n'en ai encore jamais entendu...Et puis on dit qu'il y a autant de versions que de grands mères, ce serait amusant de voir les différences entre les votres.

Bon, ce n'était pas très fin, mais Baie de Sureau ne se rappelait pas qu'elle ait jamais été réputée parmi les siens pour sa délicatesse et son tact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echron
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Apprenti-menuisier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Lun 3 Déc - 21:01

La peau dorée du satyre vira à l'écarlate, une jolie couleur feuille morte. Ils étaient si gentils, tous... mais par la Lumière, pourquoi ne pas l'avoir laissé dans son coin ? Ce n'était pas qu'il était timide, non... Enfin pas plus qu'un autre... enfin, sauf si on considérait uniquement les satyres, mais...

Bref, il était temps de bouger.

Gauchement, il s'approcha en veillant soigneusement à ne pas écraser les pieds de quelqu'un -ou bien le "quelqu'un" tout entier ! Ce Petit Peuple était décidément bien menu- et chercha du regard un tabouret. Hélas pour lui, le seul à sa portée était occupé... par la plus charmante jeune satyre qu'il lui ait été donné de voir ! Elle était blonde, avec une chevelure somptueuse, encadrant de boucles épaisses son viage mutin. Un instant, il se fit la réflexion -le feu aux joues- que ce devait être chose céleste que d'y plonger le visage...

... et se cassa la figure !

Tant bien que mal, Echron tenta de faire passer sa chute pour une façon plus ou moins élégante de s'assoir par terre, douloureusement conscient que ça n'était en rien crédible. Mais il comprit vite que le pire était à venir, tant sa nouvelle position le plaçait sous le feu du regard vert mousse de sa congénère. Elle avait l'air si moqueuse !

Aussi, quand la lutine réclama une histoire, il eut un geste vague qui se voulait courtois pour laisser la parole à la demoiselle satyre.

*Il ne manquerait plus que je me mette à chevroter en plus, et...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrah
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 30

Feuille de personnage
Peuple: Satyre femelle
Métier: Ménestrel(le)
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Lun 3 Déc - 21:47

Myrah ne put s'empêcher de rire devant l'entrée en matière plutôt originale du satyre.

He bien monsieur, quelle entrée renversante! Elle tendit un macaron aux cerises au nouvel arrivant. Il semblait jeune et un peu perdu, comme tombé de la lune... Une expression qui ne lui avait jamais été donné de croiser parmi ses semblables, n'ayant fréquenté à ce jour que de robustes et braillards tanneurs. Mais qu'à cela ne tienne, cela attisait sa curiosité!

Tenez, pour reprendre des forces avant le combat de grand-mère!

Elle se tourna vers la lutine.

Ainsi donc vous voulez une histoire de satyre? Je crains que ça ne soit guère passionnant, celles de ma grand-mère finissent invariablement par "et c'est pour ça qu'il faut ranger sa hutte" ou encore "c'est pour ça qu'il faut travailler dur"... Mais comme notre ami me fait l'insigne honneur de commencer, je vais vous en narrer une que j'aimais beaucoup...

Quand j’étais haute comme trois glands, ma grand-mère m’a offert une espèce de statuette en bois représentant un lapin. Seulement, cette statuette était creuse et avait un trou sur le sommet du dos, et quand j’étais sage, autant dire pas souvent, il apparaissant à l’intérieur de la sculpture une noisette… En grandissant j’ai appris que la noisette provenait de ma grand-mère, mais voici ce qu’elle me racontait…



Myrah marqua une pause pour marquer le début de la narration et prendre une voix mystérieuse et enchanteresse.
C’est une histoire qui se passe il y a très longtemps, avant même le début du règne d’Obéron et Titania…
Au commencement du monde, les étoiles n’existaient pas, et dame Lune, là-haut, se sentait bien triste dans son ciel tout vide… Elle demanda donc aux animaux de la forêt, qui vivaient nombreux sur terre, si il y avait des volontaires pour venir lui tenir compagnie au ciel.

Plusieurs animaux acceptèrent, et notamment un petit lapin, qui était très orgueilleux et qui pensait qu’en rejoignant Dame lune au ciel, il pourrait se faire admirer par tous les autres lapins bêtement restés sur terre…

Dame Lune attrapa donc de son long bras le petit lapin et les autres animaux et les accrocha dans le ciel à l’aide de magnifiques épingles dorées et brillantes : les étoiles.
Chaque étoile faisait le tour d’un animal, et chaque animal devint une constellation.
Au début, le petit lapin était très heureux de briller de milles feux, mais très vite, il commença à s’ennuyer là-haut dans le ciel, et en plus on ne pouvait le voir que la nuit, là où les autres animaux dormaient… Pas très glorieux comme destinée !

Mais ce qui ne plaisait pas au lapin, c’est qu’il y avait une autre étoile, qui était plus brillante que toutes les autres, tellement plus brillante qu’on lui avait donné son propre nom : l’étoile du berger.
Jaloux de ne pas avoir la plus belle étoile, le lapin décida d’aller discrètement, la journée pendant que son propriétaire dormait, regarder cette étoile pour voir s’il n’y avait pas un moyen de rendre les siennes aussi belle.

Un jour il se décrocha donc, et s’approcha donc tout doucement de l’étoile, et la décrocha…


La satyre marqua une pause avant de reprendre d'un rythme effréné
Mais son propriétaire se réveilla et se mit à crier « Au voleur ! Au voleur ! »
Pris de panique, le petit lapin avala l’étoile pour ne plus l’avoir dans la main et se faire accuser les autres qui se réveillaient…
Mais l’étoile était si brillante qu’elle luisait à travers son petit bedon, et le lapin s’enfuit sur terre pour se cacher.

Dame Lune n’était pas contente du comportement du petit lapin, et décida d’envoyer les gens de la terre à sa recherche…
Le petit lapin se cachait bien, c’est pourquoi on ne le trouvait pas tout de suite, mais un jour, un vieux sage satyre réussit à mettre la main dessus.

Il emmena le petit lapin tout penaud devant Dame Lune qui lui dit qu’elle n’était pas fâchée, mais qu’elle voulait récupérer son étoile. Mais le lapin, lui, ne savait pas comment la récupérer… Dame Lune chargea alors le vieux sage de trouver une solution.

Il essaya toutes sortes de méthode pour récupérer l’étoile :
Attraper le lapin par les pattes arrière et le secouer pour faire tomber l’étoile, faire boire toutes sortes de décoctions de plantes pour la faire sortir par les voies naturelles d’un côté ou de l’autre… Rien n’y fit !
Finalement, le vieux satyre dut se résoudre à prendre son couteau et à faire une encoche dans le dos du lapin. Ainsi, il put glisser ses doigts dedans et récupérer l’étoile, et le petit lapin, tout honteux d’avoir un pareil trou dans sa si belle fourrure, décida de retourner se cacher sous terre.

La morale de cette histoire ? Désormais, nous savons pourquoi les lapins vivent dans des terriers, mais surtout, qu’il ne faut pas être orgueilleux et convoiter le bien d’autrui !


La ménestrelle s'arrêta, un peu essoufflée mais l'air satisfaite.

He bien, voilà qui m'a donné soif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louarnic
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Colporteur vagabond
Guilde: Maître de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mar 4 Déc - 0:36

Le compagnon satyre s’était enfin approché et de la plus remarquable façon qu’il soit. Louarnic explosa d’un grand rire, non pas moqueur, mais il aimait cette fraîcheur et cette ambiance joyeuse. Il en oubliait presque ses obligations de vendeur et il décidé d’ailleurs de remettre à plus tard ce genre besogne, bien moins amusante.
L’idée que proposa a lutine était excellente, que d’histoires passionnantes il allait entendre en ce jour de fête !
Il écouta attentivement, le regard fixé sur la conteuse, le récit de la jeune satyre… Les histoires des grands parents étaient souvent simples mais bourrées de petites morales et d’anecdotes croustillantes. Elle-ci était en plus emplie de poésie et, lorsque la chute arriva, le korrigan applaudit des deux mains.
« Formidable ! Formidable ! J’avais dit que j’irais remplir les coupes mais ce sera pour une double dose ! »

Et il s’enfuit immédiatement à la poursuite d’un serveur pour que ce dernier vienne emplir les récipients de chacun. Il savait que ce genre de geste plairait aux satyres puisqu’il avait l’habitude de les fréquenter.
Gédéon resta seul regarder les faereens rassemblés autour de la table le temps que son maître ne revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mar 4 Déc - 0:58

Le petit Gobeline sembla beaucoup s'inquiéter de la chûte que venait de faire le jeune Satyre. Il se pencha sur son siège, manquant de tomber lui aussi, mais s'accrocha au bord et put vérifier sans risque que le nouveau venu était sain et sauf. Au moins, il ne pouvait pas s'écorcher trop les genoux, c'était un atout incontestable. Ce furent alors que s'élevèrent les mots de la ménestrelle, et il releva ses petits yeux noirs, pleins de surprise et d'attention. Les mots le transportèrent, et il en oublia presque l'endroit où il se trouvait en cet instant et le morceau de macaron qui trônait encore devant lui.

Sur l'exemple du Korrigan, Ook applaudit lui aussi de ses petits mains crochues. C'était la seconde histoire qu'il entendait en quelques minutes, et il n'aurait su dire si la première l'avait plus enchanté que la seconde... Il éprouvait une grande admiration pour tous ces gens doués du don de raconter juste et de prononcer bien. Lui, avait le palais sûr et la cuillère habile, mais ne vallait rien lorsqu'il s'agissait de narrer quelques exploits. Il termina son gobelet, ravi de la perspective de le voir se remplir à nouveau. C'était un peu comme une corne d'abondance ! C'était fantastique !

"Pauvre lapin qui a du se cacher..." dit-il en y réfléchissant.
".. J'espère que l'encoche n'était pas trop douloureuse..."

Ook était un Gobelin très sensible. Particulièrement envers les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Hallystéria
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 27
Localisation : Au milieu des brumes...

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeur Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Guilde des Passeurs

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mar 4 Déc - 19:15

Ecoutant religieusement les paroles de la Ménestrelle, vidant son verre à petits traits, elle ne put qu'applaudir à la fin, esquissant de nouveau l'étrange sourire des Banshees.

Les histoires de grand-parents semblaient bien utiles et pleines de bon sens, ne put-elle s'empêcher de penser, mais aussi débordantes de poésie...Mais sa penserie fut bien vite interrompue par l'arrivée d'un serveur-remplisseur de verre.

-"Merci....Ah, que de belles histoires, cette fête semble propice à cela, n'est-ce-pas ?"

Dit-elle, d'un ton posé et mélancolique qui ne s'adressait à personne en particulier et à tout le monde. C'était la première fois qu'elle se retrouvait seule avec autant de monde et l'expérience ne lui était pas désagréable, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baie de Sureau
Lutin
Lutin
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Lutine
Métier: Racontarde Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 7 Déc - 18:25

A la fin de l'histoire, Baie de Sureau ne put s'empêcher de rire de bon coeur. Elle imaginai sans peine le lapin tout contrit avec son ventre luisant baisser les oreilles devant Dame Lune.

-C'est amusant, dit-elle enfin, parce que chez les lutins, nous avons aussi une histoire avec les lapins et la lune, mais c'est une histoire pour expliquer pourquoi la lune se lève la nuit.

Décidant que l'heure était venue de rendre histoire pour histoire, Baie de Sureau se mit en devoir de la conter, avec avoir vidé son verre avec délectation.

- C'était il y a très, très longtemps. En un temps que même nos grands parents ne peuvent imaginer et don ils n'ont entendu parler que par les grands parents de leurs grands parents.
En ce temps là, la lune et le soleil se levaient au matin, et se couchaient ensemble le soir. D'ailleurs, la lune était toute jaune et lisse, à cette époque. Seules les étoiles éclairaient la nuit, et ce n'était vraiment pas assez de l'avis des habitants de la forêt. Quand venait le soir, les gens du petit peuple se calfeutraient chez eux, et les animaux diurnes se terraient du mieux possible. Car quand la nuit venait, si eux y voyaient à peine et se cognaient sans cesse, les renards, les hiboux et les loups, y voyaient très bien et attaquaient les touffes de fourure blanche qu'ils repéraient de loin. Ils en profitaient pour régner en maîtres dans la forêt, tuant juste pour le plaisir.

Or un soir, un renard débusqua une mère lapine et ses deux petits. Il attrapa la mère, et l'avala d'un trait. Terrorisé, les deux lapereaux s'enfuirent droit devant eux, poursuivis par le renard. Ils avaient beau faire, la lumière des étoiles ne perçait pas les frondaisons, et le renard se rapprochait bien vite.

Quand soudain, les deux lapereaux sentirent le sol se dérober sous leurs pieds. Sans le savoir, ils venaient de tomber dans le terrier de Dame Lune. Le choc la réveilla, et elle les somma d'expliquer pourquoi ils venaient ainsi la déranger. En pleurs, les peits lapins la supplièrent de les cacher au moins jusqu'à la fin de la nuit, car le Renard était à l'entrée du terrier, et les chasser les condamnerait à une mort certaine.

Dame Lune ayant bon coeur, elle les cacha en elle. Néanmoins, elle ne pouvait pas se contenter de cacher juse deux lapereaux et laisser les autres animaux de la forêt et les gens du petit peuple continuer à craindre la nuit. Aussi, elle se leva, et monta le plus haut possible dans les cieux, éclairant les bois de sa lumière.

Le renard ne put attraper les lapereaux, et tous les animaux qu'il essaya d'attraper ensuie y voyaient suffisament bien grâce à la Lune pour le distancer dès qu'il les poursuivai. Depuis, la lune se lève toutes les nuits pour protéger les animaux de la forêt, e quand on la voit pleine, on distingue sur elle deux lapins qui jouent ensemble.

Cependant, éclairer ainsi la nuit est très fatiguant, alors régulièrement, la lune n'arrive pas à se lever la nuit, mais elle revient toujours. "

Baie de Sureau rougit légèrement, avant d'ajouter.

-Désolée, je me suis laissée emporter. Je crois que c'est au monsieur Satyre de raconter une histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echron
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Apprenti-menuisier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Sam 8 Déc - 20:27

Dès que la ménestrelle commença à parler, Echron sentit s'envoler son malaise et sa gène. La voix ample et musicale de la jeune satyre avait éveillé en lui un intérêt passionné : suspendu à chacune de ses inflexions, il était aussi ému que les autres par cette si belle congénère. Pour la première fois, le petit menuisier subissait l'envoutement de la parole des satyres. Et à voir les étoiles qui brillaient dans ses yeux, la chose lui était... féerique.

Quand elle acheva, Echron eut l'impression de s'éveiller d'un songe.

Réalisant qu'il était toujours étendu par terre -dans une attitude ma foi très enfantine-, il piqua un fard et s'assit plus dignement en tailleur. Puis, pour se donner une contenance, il accepta le verre que lui tendait gaiement le Korrigan, le remerciant d'un sourire. Puis la lutine prit la parole de sa petite voix flûtée, et le satyre repartit béatement au pays des contes et légendes...
Oui, bon, il le savait bien que croire que la lune était capable de parler et cachait des lapins en son sein ce n'était plus de son âge ! De même que tout bon satyre sait que les créatures bizarres des contes n'existent pas, pas plus que des êtres capables de voler sans corneilles, juste dans des boîtes de métal pourvues d'ailes...

Mais l'heure était grave : il était temps pour lui de leur offrir quelque chose en retour de leur gentillesse. Et quoi de plus apprécié, au royaume de Faery, qu'une belle histoire ?

Timidement, Echron s'éclaircit la gorge. Et quand il parla, sa voix, bien qu'hésitante et moins mélodieuse que celle de sa congénère ou de la petite lutine, était toutefois suffisamment chaude et bien timbrée pour n'être pas désagréable à entendre.

"Je n'ai pas le talent de conteur de ces demoiselles, mais peut-être l'histoire que j'ai à vous raconter vous plaira-t-elle. En tous cas, j'en serais très heureux.

Ma grand-mère la contait parfois quand elle trouvait mon père trop enthousiaste auprès des puissants, afin de lui rappeler que même le premier d'entre eux n'est pas dispensé de comprendre les plus humbles.

Or donc un hiver, un roi puissant d'une lointaine contrée reçut la visite d'un de ses sujets. C'était un petit gnome d'apparence modeste, qui semblait de toute évidence transi de froid. Il tenait sous son bras un petit paquet qu'il tendit au roi, avec une révérence maladroite. Celui-ci, le déballant, constata qu'il s'agissait de la plus belle et la plus grosse fraise qu'il eut jamais vu. Imaginez la peine de ce petit être, charriant avec effort un fruit plus gros que sa tête, dans la neige et sous le blizzard...

Le roi fut touché de l'offrande, et interrogea son interlocuteur avec bienveillance :

"Mais dis-moi, ce fruit est-il ton oeuvre ?
_ Oui Majesté, répondit le gnome d'un air timide.
_ Très bien, très bien ! Et tu l'as fait pousser comme cela, en plein hiver ?
_ Oui Majesté, fit le petit sujet en rougissant de fierté.
_ Très bien, cela, très bien ! Mais tu as dû travailler dur, non ?
_ Si Majesté, mais je tenais à vous en faire cadeau.
_ Très bien, mon sujet, très bien ! Et c'était en pensant à ton roi, tous ces efforts ?
_ Oui Majesté, et le gnome s'empourpra davantage en s'emmêlant les pieds dans une nouvelle révérence.
_ Eh bien c'est très bien, très bien ! Nous la mangerons dès ce soir, à notre royal souper. Tu peux te retirer, petit gnome."

Et le petit paysan, ébahi, fut doucement mais fermement poussé vers la sortie.
Il resta un moment devant le palais, trop consterné pour prendre le chemin du retour, ruminant de tristes pensées. C'est que cultiver une fraise en plein coeur de l'hiver, ça demande du temps et de l'attention ! Et à dire vrai, notre gnome n'avait guère fait autre chose de ses journées durant les derniers mois. Et sa petite tête tintait déjà des reproches que ne manquerait pas de lui adresser son épouse quand elle le verrait rentrer les mains vides, sans même une noisette pour nourrir leurs enfants... Aïe aïe aïe !

Le moral dans les chaussettes et l'estomac dans les talons, le petit gnome se mit tristement en marche. Or il advint que, croisant une auberge, il ne put résister aux délicieuses odeurs qui en sortaient... Quelques minutes plus tard, notre gnome était attablé devant un splendide assortiment de tartelettes dont il ne fit qu'une bouchée ! Son repas fini, il appela l'aubergiste :

"Dis, l'aubergiste, c'est toi qui as cuisiné ces tartelettes ?
_ Oui, bien sûr ! lui répondit l'homme en rosissant d'orgueil.
_ Très bien, très bien. Et les fruits délicieux, dedans, qu'est-ce que c'était ?
_ Eh bien il y en avait aux prunelles, d'autres aux nèfles, d'autres encore aux baies d'églantier...
_ Très bien, très bien ! Et donc tu es allé cueillir toi-même tous ces fruits pour cuisiner ces tartes ?
_ Non, c'est ma fille Amandine qui est allé à la récolte, mais je les ai préparés moi-même pour la cuisson.
_ Très bien cela, très bien !"

Et le petit gnome se leva et se disposa à sortir, sans plus de manières. Naturellement, l'hôte ne l'entendit pas de cette oreille : une verte altercation s'ensuivit, et il fut mené au roi à grands coups de tablier dans le bonnet !
Quand il vit reparaître le gnome devant lui, le souverain fronça les sourcils et l'interrogea d'un ton sévère :

"Eh bien, qu'est-ce que cela ? Moi qui te prenais pour un sujet honnête et travailleur, voilà que je te vois comparaître devant moi pour un larcin ? Crois-tu que tu puisses en être fier ?
_ Votre Majesté, je m'en excuse, fit le gnome en plongeant dans uen courbette, mais j'ai payé cet homme.
_ Comment, tu l'as payé ? fit le roi en regardant du coin de l'oeil l'aubergiste qui s'étouffait de rage. Mais de quelle monnaie au juste l'as-tu payé ?
_ Sire, je l'ai payé de la même monnaie que vous-même m'avez payé ma fraise : je l'ai payé de "très bien, très bien". Comme je n'avais reçu que cela en récompense de mon labeur, j'avais cru que chez notre bon roi on pouvait se nourrir de "très bien, très bien" !"

Et, honteux, le monarque qui au fond avait bon coeur paya les tartelettes ét récompensa richement le petit gnome."


Echron s'interrompit, une lueur de malice dans le regard.

"L'histoire ne dit pas si être devenu riche lui a épargné une scène de ménage, mais pour ma part je ne le jurerais pas..."


Et il eut un sourire espiègle en direction du petit attroupement provoqué à quelques pas d'eux par une matrone gnome, qui accablait d'injures son minuscule époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louarnic
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Colporteur vagabond
Guilde: Maître de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Lun 10 Déc - 12:10

Le korrigan était revenu de sa quête de boisson et avait rempli les verres de la petite troupe. Il avait écouté les différentes histoires avec passion et s’enthousiasmait d’une telle compagnie La fête était exceptionnelle et promettait de se finir bien tard…
Gédéon suivait son maître des yeux et faisait une tête étrange à l’évocation des lapins, même s’il ne comprenait sûrement pas. Le grand lièvre s’était allongé à côté du groupe et adressait à ceux qui tenait entre leurs mains un macaron, des yeux de biche alanguie.

Lorsque le jeune satyre finit son histoire, Louarnic tourna la tête en direction de la scène qui faisait sourire Echron. Il vit alors le couple gnome, sujet de l’intérêt de leurs voisins. Le korrigan explosa d’un grand rire à la vue de la petite bonne femme enguirlandant son époux.
« M’est avis que celui-là n’est pas allé donner une fraise à son roi ! »

Il continua de rire en avalant une longue gorgée du breuvage contenu par sa fiole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Lun 10 Déc - 22:24

En secret, Ook espéra vivement qu'on ne lui demanderait pas de raconter une histoire. Toutes celles qu'il entendit autour des bons verres de jus d'airelle lui semblaient tellement bien enlevée et si bien narrées qu'il craignait plus que tout de faire pâle figure avec ses récits gobelins. Ils n'étaient généralement pas d'aussi bon goût, pas aussi longs et porteurs d'une morale bien plus incertaine.

Quoi qu'il en fut, il se trouva très heureux d'avoir entendu l'histoire des lapins et de la lune. Il lui avait toujours semblé apercevoir semblables silhouettes sur la surface blanche de l'astre de nuit. En ce jour, il savait enfin pourquoi, histoire ou pas... Mais s'inquiétait un peu du lièvre de Louarnic. Et si ces histoires de maman lapine dévorée l'effrayaient ? Fort heureusement, le bel animal resta concentré sur les macarons de la tablée.

Les termes "fraise" et "géante" mis l'un à côté de l'autre par la voix profonde du satyre mâle captèrent à nouveau toute son attention. Pour un Gobelin aussi petit que lui, une fraise de taille classique était déja assez grosse pour constituer un repas de roi. Mais si elle était géante, alors là... C'était carrément la surabondance ! Comme Ook comprenait le petit Gnome... irrésistiblement attiré par les bons fumets de l'auberge... S'identifiant complètement au héros, il se laissa porter par les mots de la nouvelle histoire, son menton dans la paume de sa main anguleuse. Il se demanda simplement qui pouvait être le roi de cette lointaine contrée. Y avait-il donc eu d'autres roi, en des temps reculés de Faery, que leur bon monarque Obéron ? La chose lui semblait si étrange ! Même s'il savait que c'était impossible, il lui semblait qu'Obéron et Titania régnaient depuis la nuit des temps et pour l'éternité encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Myrah
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 30

Feuille de personnage
Peuple: Satyre femelle
Métier: Ménestrel(le)
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Jeu 13 Déc - 15:18

Myrah ne put s'empêcher d'applaudir les deux compteurs. Si elle tirait un plaisir particulier à être une oratrice de talent, elle savait également apprécier celui des autres en laissant de côté son caractère d'enfant orgueilleuse qui lui commandait de détester tout ce qui lui faisait de l'ombre.
Non, décidément elle était tombée sur une assemblée sympathique aux histoires plaisantes, qu'elle ne manquerait pas de réutiliser lors de ses prochains voyages en citant leurs auteurs, car elle était assez orgueilleuse pour croire qu'elle n'avait pas besoin de plagier d'autres conteurs pour se faire valoir et trop honnête sur son métier pour mentir sur la provenance de ce qu'elle narrait.

Elle sirotait son verre en observant le petit couple pittoresque ressemblant à celui de l'histoire, et se mit à rire en se disant que peu importe la différence de race, elle serait surement pareil avec son futur mari, le houspillant pour un rien et surtout en cas de disséminage de fraise intempestif, en effet la jeune satyre était assez lucide sur son mauvais caractère.

Ma foi, voilà de bien belles histoires! Il y aurait-il d'autres volontaires pour nous égayer les oreilles?

Elle se tourna alors vers son homologue à fourrure et lui demanda:
Corrigez-moi si je me trompe, mais il me semble que vous ne vous êtes pas présenté? Ce qui est fort dommage, car si je venais à raconter votre histoire un jour je ne pourrais pas vous en attribuer le mérite, et je suis sure que votre nom est infiniment plus mélodieux que "le mystérieux satyre de la foire aux macarons"!

Elle l'observait de son regard taquin tout en sirotant son breuvage. Pardi, elle n'allait pas laisser le premier satyre de son voyage, conteur malgré lui assez talentueux de surcroit s'en tirer de la sorte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echron
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Apprenti-menuisier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 14 Déc - 1:01

Echron, qui portait son gobelet à ses lèvres, faillit s'étouffer quand sa comparse lui adressa la parole. Du jus d'airelles au bout du nez et jusque dans les sourcils, il releva vers elle une mine penaude, tout en bafouillant quelque chose du genre :

"Dsolé, palhabitude... Trofor, cevin..."

Il n'avisa que trop tard le contenu de son verre. Effectivement, on avait déjà vu plus enivrant que ce jus de baies pour marmot à peine sevré...

*Elle, par exemple...*

Enfin -et pas trop tôt, à son avis- il réussit à reprendre un semblant de contenance. Essuyant le plus dignement possible le jus qui lui poissait le visage, il se redressa et prit une voix qu'il espérait ferme pour dire :

"Je m'appelle Echron. Echron Mainshabiles..."

Las, la voix de notre satyre s'étrangla dans sa gorge tandis qu'il réalisait qu'il était trop tard pour rattraper le surnom honni -et toutes les allusions graveleuses qui ne manqueraient pas de s'ensuivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrah
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 30

Feuille de personnage
Peuple: Satyre femelle
Métier: Ménestrel(le)
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 14 Déc - 20:01

La jeune satyre éclata de rire devant la façon très personelle de boire de son congénère.
Il marmonna ensuite quelque chose dans sa barbichette qu'elle ne comprit pas, puis énonça son nom.

*Echron Mainshabiles...*

La deuxième partie du nom avait été prononcée à peine plus audiblement que les bafouillages précédents, mais cette fois-ci Myrah comprit parfaitement. Audition sélective féminine, sans doute.

Echron Mainshabiles? En voilà un joli nom petit cachottier! Et plutôt élogieux je dirais...
Comme en général la particule suivant le nom provient d'une de nos aptitudes particulières, puis-je me permettre de vous demander laquelle de vos qualités vous a permis d'être ainsi baptisé?


Elle avait posé sa question l'air de rien, innocente comme l'agneau venant de naître tout en sirotant son jus de fruit. Naturellement, sa pensée première n'allait pas vers le travail du cuir ou de la cueillette, mais il était fort inconvenant (du moins en étant sobre) de faire des sous-entendus plus directs en présence de quasi-inconnus.
Toujours l'air de rien, elle alla farfouiller dans sa besace et en sortit une espèce hybride entre la serviette et le mouchoir de couleur bleu pâle qu'elle tendit au sire Mainshabiles.

Tenez, il vous en reste un peu, là... fit-elle en désignant l'ensemble de son visage d'un geste rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echron
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Satyre mâle
Métier: Apprenti-menuisier
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Ven 14 Déc - 21:03

Ecarlate, le benêt remercia rapidement la ménestrelle d'un bafouillage guère plus audible que le précédent et s'essuya le visage du bout de tissu si gentiment tendu. Quand il le lui rendit, l'objet n'avait plus forme humaine... enfin, disons encore moins ! Mais Echron, quant à lui, avait repris décente figure (bien qu'un chouïa empourprée par endroits).

Echron Mainshabiles? En voilà un joli nom petit cachottier! Et plutôt élogieux je dirais...
Comme en général la particule suivant le nom provient d'une de nos aptitudes particulières, puis-je me permettre de vous demander laquelle de vos qualités vous a permis d'être ainsi baptisé?


Instantanément, le jeune satyre reprit contenance, une lueur d'espoir dans les yeux. Quoi, elle ne se moquait pas ? Elle n'avait pas l'intention de se répandre en blagues graveleuses ? Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne manquait pas de candeur ; mais aussi, son interlocutrice était tout de même un tantinet plus subtile (pas beacoup, certes, mais un peu) que le reste de leur espèce.
Et il n'y avait rien qui mit notre héros plus à l'aise que de parler de son métier. Aussi, c'est un Echron rayonnant et à la voix rafermie qui rendit son sourire à la jeune satyre et lui répondit :

"En fait, je suis apprenti-menuisier. Le jour où je lui ai apporté mon premier meuble réalisé de ma main de bout en bout, mon maître a proposé à la guilde qu'on m'attribue déjà un surnom. En dépit du fait que je ne suis pas encore artisan de plein droit, les chefs de corporation ont bien voulu examiner mon travail. Et... bref, je crois que ça leur a plu.
Ce jour-là je suis devenu Echron Mainshabiles."


Le regard d'Echron s'était fait songeur. Les moqueries étaient une chose... Mais le plus dur à encaisser avait sans doute été l'absence totale d'intérêt de ses parents lorsqu'il leur avait annoncé la nouvelle. Cela il ne l'aurait pas dit à la ménestrelle, mais pareille chose ne s'était pas produite dans la forêt des Mirages -et même jusqu'à Bacchus, à sa connaissance- depuis près de 3 siècles...
Relevant la tête, Echron sourit à nouveau à son interlocutrice. Sa gène avait disparu, laissant place à un intérêt sincère.

"Et vous ? Comment vous appelez-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mar 18 Déc - 23:42

Sans un mot, Ook écouta la conversation qui était en train de se nouer entre les deux Satyres. Il s'en était immédiatement, que ces deux là laisseraient faire l'attrait irrésistible et naturel qui était celui d'un Faereen pour un autre représentant de son peuple. C'était là un phénomène tout à fait comparable à celui qui l'attirait lui même vers un beau friand aux oeufs.

Ce fut alors qu'il resentit un élan de courage. Peut-être, à bien y réfléchir, qu'il était capable de se souvenir d'une histoire... La seule qu'on lui avait raconté, en réalité : celle que sa mère racontait à sa soeur lorsqu'ils étaient enfants et que Ook écoutait en cachette. Il se leva sur son siège pour essayer (vainement) de se faire plus grand, et racla le fond de sa gorge.

"Hum hum. Je vais essaye de vous narrer quelque chose !" dit-il de sa voix aigrelette et amusante.

"Une belle pierre de lune, qui avait autrefois brillé au doigt de Titania, gisait dans un pré de l'orée des forêts cristallines, au milieu des pâquerettes. Juste au-dessus d'elle, brillait une goutte de rosée qui s'accrochait timidement à un brin d'herbe. Tout en haut, le brillant soleil du matin dardait ses rayons sur tous les deux, et les faisait étinceler. La modeste goutte de rosée regardait le diamant, mais sans oser s'adresser à une personne d'aussi noble origine".

Il s'arrêta, cherchant au fond de sa mémoire les détails de cette histoire. Il ne pouvait s'empêcher de se remémorer les mots de sa mère à chaque fois que sa route croisait celle de la plus petite des pierres de Lune. Puis les mots semblèrent lui revenir, et il reprit :

"Un gros scarabée, en promenade à travers les champs aperçut le diamant et reconnut en lui quelque haut personnage.
- Seigneur, dit-il en faisant une grande révérence, permettez à votre humble serviteur de vous offrir ses hommages.
- Merci, répondit le diamant avec hauteur.
En relevant la tête, le scarabée aperçut la goutte de rosée.
- Une de vos parentes, je présume, monseigneur ? demanda-t-il avec affabilité en dirigeant une de ses antennes vers la goutte de rosée.
Le diamant partit d'un éclat de rire méprisant.
- Quelle absurdité! déclara-t-il. Mais qu'attendre d'un grossier scarabée ? Passez votre chemin, monsieur. Me mettre, moi, sur le même rang, dans la même famille qu'un être vulgaire, sans valeur et le diamant s'esclaffait.
- Mais, monseigneur, il me semblait… sa beauté n’est-elle pas égale à la vôtre ? balbutia timidement le scarabée déconfit.
- Beauté, vraiment ? Imitation, vous voulez dire. En vérité, l'imitation est la plus sincère des flatteries, il y a quelque satisfaction à se le rappeler. Mais cette beauté factice même est ridicule si elle n'est pas accompagnée de la durée. Bateau sans rames, voiture sans chevaux, puits sans eau, voilà ce que c'est que la beauté sans la fortune. Aucune valeur réelle là où il n'y a ni rang ni richesse. Combinez beauté, rang et richesse, et le monde sera à vos pieds. A présent, vous savez pourquoi on m'adore.
Et le diamant lança de tels feux que le scarabée dut en détourner les yeux, pendant que la pauvre goutte de rosée se sentait à peine la force de vivre, tant elle était humiliée".


Son doigt crochu se leva, et sa voix tressailli de jubilation.

"Juste alors une alouette descendit comme une flèche, et vint donner du bec contre le diamant.
- Ah! fit-elle désappointée, ce que je prenais pour une goutte d'eau n'est qu'un misérable diamant. Mon gosier est desséché, je vais mourir de soif.
- En vérité! Le monde ne s'en consolera jamais, ricana le diamant.
Mais la goutte de rosée venait de prendre une soudaine et noble résolution.
- Puis-je vous être utile, moi ? demanda-t-elle.
L'alouette releva la tête.
- Oh! ma précieuse amie, vous me sauverez la vie.
- Venez, alors.
Et la goutte de rosée glissa du brin d'herbe dans le gosier altéré de l'alouette.
- Oh! oh! murmura le scarabée en reprenant sa promenade. Voilà une leçon que je n'oublierai pas. Le simple mérite vaut plus que le rang et la richesse".


Le petit Gobelin jugea que son propre gosier était aussi déssêché, et il descendit son verre jusqu'à la dernière goutte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Hallystéria
Banshee
Banshee
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 27
Localisation : Au milieu des brumes...

Feuille de personnage
Peuple: Banshee femelle
Métier: Fossoyeur Itinérante
Guilde: Fondatrice de la Guilde des Passeurs

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Mer 19 Déc - 0:03

Que de jolies histoires, si douces à ses oreilles ! Pour Hallystéria, ces histoirettes contées du bout des souvenirs étaient de petites perles de magie. Même très jeune, elle ne se souvenait pas d'histoires ou de contes racontés par ses grands-parents ou ses parents, trop occupés. Seuls quelques chants résonnants de la voix de sa mère lui venaient en tête, lorsqu'elle travaillait.

Ecoutant avec attention le Gobelin, trouvant dans son histoire une morale tout à fait adorable et surtout vraie, elle le complimenta d'une voix qu'elle voulait douce.

-"Qu'elle si belle et vraie histoire, messire Gobelin ! Je vais essayer de la retenir pour le jour où j'aurais moi-même des enfants, car elle me semble importante et pleine de bon-sens, cette vérité-là !"

Posant ensuite ses yeux sur les deux satyres qui semblaient faire connaissance et découvrir la sublime Alchimie, elle ne put s'empêcher de sentir son coeur se pincer et une question lui venir en tête : "Est-ce qu'un jour, moi aussi... ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrah
Satyre
Satyre
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 30

Feuille de personnage
Peuple: Satyre femelle
Métier: Ménestrel(le)
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Sam 29 Déc - 22:02

Myrah applaudit à la fin de l'histoire du petit gobelin. Encore une belle histoire pleine de bon sens... N'existait-il pas des contes dénués de tout but moral, uniquement destiné au plaisir des auditeurs?

Félicitations monsieur, je savais bien que vous aviez matière à inspirer de belles histoires...

Elle se tourna alors vers son congénère pour reprendre leur discussion et ne pas laisser sa question sans réponse, ce qui serait très grossier de sa part.

Mon nom? Myrah, Myrah tout court, je n'ai pas eu la chance que l'on m'attribue un nom...
Mon frère s'amusait à m'apeller Myrah Chanteclair, par rapport au métier de ménestrel, mais c'était uniquement dans le but de me mettre en rogne vu que Chanteclair est le nom du coq que possèdent mes parents... Donc je n'ai pas de particule derrière mon prénom, mais quand je vois à quoi j'ai échappé je ne me plains pas trop... J'ai bien le temps d'acquérir un nom qui me fera balbutier lorsqu'on me le demandera!
fit-elle en souriant au Sieur Mainshabiles.

Cependant vous devriez être fier d'avoir déjà un tel nom vu votre jeune âge, il reflète un vrai don dans votre activité... Bien que prêtant à confusion, il demeure élogieux quel que soit la façon dont on vous l'attribue!dit-elle en faisant un clin d'oeil. Il était évident que les sages qui lui avaient donné un tel nom avaient un esprit taquin, connaissant les penchants des satyres pour les blagues grivoises ils n'avaient pas pu passer à côté des diverses allusions que le satyre allait susciter...

Mais il était plutôt charmant, et Myrah n'avait pas vraiment la boutade en tête... Remarquant une hausse de self estime lorsqu'on abordait son métier, la satyre décida de continuer dans cette voie.

Ainsi donc vous êtes menuisier? C'est assez exotique à mes yeux vu que j'ai toujours vécu parmi les tanneurs... Vous confectionnez toutes sortes d'objets en bois ou vous spécialisez-vous dans les meubles? Ca peut paraître un peu stupide comme interrogation, mais chez moi tout était fait de cuir, des lits aux étagères... Donc j'avoue ne pas y connaître grand chose!

La vérité était qu'elle n'y connaissait effectivement rien, mais le but de cette manoeuvre n'était pas vraiment de combler ses lacunes en la matière... Se positionner en tant que jeune idiote et le mettre en position de supériorité par rapport à elle, voilà vraiment son objectif, flatter l'ego, voilà un beau moyen de donner confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louarnic
Korrigan
Korrigan
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2007

Feuille de personnage
Peuple: Korrigan
Métier: Colporteur vagabond
Guilde: Maître de la Boussole

MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   Lun 7 Jan - 21:41

Louarnic était affalé sur sa chaise et écoutait avec attention les différentes conversations. Il aimait étudier les comportements et les réactions de ceux qui pourraient se révéler de futurs clients.
Il suivit la discussion se tenant entre les deux satyres avec un amusement certain. D’un caractère qui semblait diamétralement opposé, les satyres arrivaient toujours à trouver un terrain d’entente et à tout retourner en une expression de joie de vivre et de fête. C’est pourquoi Louarnic aimait tant leur compagnie… Tout était toujours occasion à festoyer !
L’un des deux pattes-de-chèvres semblait plutôt mal à l’aise et timide, ce qui était plutôt rare parmis ce peuple, tandis que la demoiselle s’en amusait.

Le gobelin se décida alors à leur narrer une nouvelle histoire. Ook ne se disait pas grand conteur et pourtant son histoire toucha Louarnic. Elle était emplit de poésie et la morale de fin rappelait au korrigan les contes que lui racontaient son père au coin du feu, lors des veillées.
« Maître gobelin, c’est une fort belle histoire ! Mais… J’ai une question en rapport avec la morale… Que doit on déduire du sacrifice de la goutte d’eau ? »

Gédéon s’était assoupis derrière Louarnic et avait cesser de dresser les oreilles depuis que les histoires ne parlaient plus de lapins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que nous réserve donc cette foire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que nous réserve donc cette foire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» Ce que l'avenir nous réserve
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !
» La vie nous réserve des surprises
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ? Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Les Terres de Faery :: Le Bois de Chante-Brindilles :: Noisepin-
Sauter vers: