AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ook, Critique Culinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ook
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 18/11/2007
Localisation : Sur les sentiers de Faery

Feuille de personnage
Peuple: Gobelin
Métier: Critique Culinaire
Guilde: Fondateur de la Boussole

MessageSujet: Ook, Critique Culinaire   Dim 18 Nov - 1:25

VOTRE FAEREEN

- nom : Ook

- Peuple : Gobelin

- Age : 50 ans gobelins (environ 20 années des Hommes)

- Jour, Mois et lieu de naissance : Nèfle de Frimaire, Hoggle Gobble

- Situation familiale : Adulte célibataire

- Lieu de résidence : Chaque jour en lieu différent...

- Métier : Critique d'établissements de boisson, de nourriture et de nuitée

- Historique :
Ook est né de Virzaa fille de Koorz et de Varnz l'Abreuveur. A sa naissance, il était près de quatre fois plus petit que Eeka, sa soeur, mais ses parents ne considérèrent jamais qu'il était vraiment beau. Son premier cri fut si pitoyable que son père en hurla de rire, et qu'on lui donna le prénom qui retranscrivait son pour son cet objet d'hilarité. Eeka sifflait déja juste et bien, et fut montrée à toute la rangée crasseuse de maisons gobelines. On montra Ook, aussi, bien sur. Mais seulement pour dire "qu'il est rond" ou "Où donc est l'arrière ?". A quoi bon être petit, si on n'était pas assez pointu pour répondre aux critères familiaux ? Ook n'était même pas si rond. Il avait juste une bonne bouille, que beaucoup d'autres Faereens auraient considérée comme mignonne. Mais il était un Gobelin, et son nez n'était pas long comme celui de son père. C'était louche, d'ailleurs.

Ook grandit entre les pieds des clients de l'établissement d'Abreuvage de Koorz et Virzaa, que l'on nommait "Piquevin" dans tous les étages inférieurs d'Hoggle Gobble. C'était un lieu assez réputé pour son vin Satyre coupé d'eau du marais. Ook y goûta souvent en finissant les fonds de coupettes, et finit par y trouver un intéret certain. Il aimait aussi piocher dans les amuses-bouches, même si sa mère ne voyait pas la chose d'un bon oeil. Ces choses là étaient pour les clients. Lui avait sa bouillie de racine, et ça donnait bonne santé.

Sous les tonneaux, Ook développa un vif intéret pour les choses qui mouillaient le gosier. En cachette, il goûta à tous les nectars plus ou moins opaques de la taverne et s'intéressa de près aux techniques de brassage qu'employait son père. Le vieux Gobelin en tira finalement une certaine fierté et jugea que son braillard de fils était peut-être bon à quelque chose. Dès qu'il fut jugé assez grand, on mit entre ses mains quelques pichets et il fut autorisé à servir les clients. Il rencontra des maçons, des ménestrels, des devins, des artisans de tout et de rien. Mais de tous, ce furent les Restaurateurs qui attirèrent le plus son attention. Il aimait presque autant manger que boire, et ces hommes qui savaient titiller les papilles à l'aide d'épices ajoutés aux racines bouillies le laissaient rêveur. Il leur posa mille questions (en leur reservant parfois un petit coup) et griffonna les recettes entendues au détour d'une coupe dès qu'il apprit à maîtriser l'art difficile de l'écriture. Toujours en secret, il essaya quelques mélanges de baies et de sucres cuits. Le résultat fut si bon qu'il n'eut pas à le donner aux rats.

Pendant bien des années, Ook passa une bonne partie de son temps libre à aller d'Abreuveries et Restaurants. Il y goûta à tout et but presque de tout également. Il écouta les histoires de cuisines et les bruits de tavernes, et fut parfois autorisé à rester dormir dans l'un des lits profonds des établissements hôteliers. Ses parents n'étaient pas des gens agréables, et vieillir ne leur réussissait pas tellement. Mais il y avait tant de Gobelins joyeux et de voyageurs étonnants ! A Hoggle Gobble, autours de quelques boissons, on voyait toujours un Gnome à la longue barbe blanche, un Satyre à la barbiche frisée ou une étrange Banshee, belle et ténébreuse. Le monde devait être si grand, tout autour, et il devait y avoir tellement à manger, à boire et à dormir...

Lorsque vint pour Ook la nuit des Lumières, ce dernier quitta sa soeur sans mot dire. Elle était si douée en tout, si belle-gobeline et si pernicieuse qu'il ne pouvait que se sentir insignifiant. Partir en des sentiers opposés, pour une fois, lui serait sans doute bénéfique. Dans les Marais de la Pestilence, jusqu'à l'heure où s'envolèrent les quelques lucioles qui parvenaient à survivre au milieu des vapeurs de souffre, il réfléchit à ce qu'il souhaitait véritablement pour son existence. Bien sur, il aurait aimé abreuver ou nourrir son prochain. Mais celà manquait d'aventure. Ook avait la bougeotte, et une soif de découverte certaine. Au petit matin, il comprit enfin qu'il était fait pour poursuivre ce qu'il avait déja entreprit : goûter à tout, dormir partout. Il serait critique d'établissements de boisson, de nourriture et de nuitée, et irait en Faery armé d'un petit carnet.

Quelques jours après cette révélation, son balluchon fut fait. Avec une vie ainsi vagabonde, Ook ne trouverait peut-être pas l'âme soeur de si tôt, mais ses parents respectèrent sa décision. Il avait rencontré les Lumières, et ils accepteraient son départ.

Ainsi commença l'aventure de Ook, dont les jambes maigres vont partout en Faery, et dont les mains crochues s'accrochent sans cesse à un petit carnet couvert de tâches de myrtille.

- Caractère :

Ook est un Gobelin malin et curieux, parfois farceur, comme le sont les siens. Ses facéties sont toujours amicales, et il ne tentera pas de faire un mal réel. Son ouverture d'esprit est remarquable, et il s'intéresse de près aux cultures gustatives des autres Peuples de Faery. Chaque région est pour lui un lieu où mille trésors sont cachés, dans les tonneaux ou les glacières.

Il est porteur d'une grande passion pour son métier fraîchement acquis et choisit avec soin ses itinéraires et ses haltes. Faire route seul est quelque chose qui lui fait horreur, car il est porteur du même besoin de contexte social que les autres Faereens. Il se lie facilement, parle facilement et fait parler facilement. C'est un atout lorsque l'on aime grapiller quelques recettes entre deux histoires, et que l'on a la main assez rapide pour tout noter.

Ayant toujours été comparé à sa soeur, Ook possède un certain complexe d'infériorité, ce qui est un peu étonnant pour un Gobelin. D'ordinaire, ces être s'aiment beaucoup et le font entendre haut et fort. Pourtant, le jeune Gobelin a de bonnes traces de confiance en lui même et estime que son métier est au moins une chose qu'il sache faire comme il faut. Comme on le lui a souvent répété qu'il était vilain, Ook le croit sincèrement. Pourtant, malgré son éloignement croissant de l'enfance, il garde des airs juvéniles qui le rendent plutôt sympathique, même pour des Peuples peu amateurs de physiques gobelins.

Sa passion pour la nourriture, la boisson et les bons édredons est la première chose que l'on remarque en échangeant quelques mots avec lui. Difficile de croire que cet être malingre passe son temps à manger... Pourtant, quelques paroles suffiront à vous convaincre qu'il en connaît un rayon en terme de ripailles !

- Aspirations :Tout boire, tout manger, dormir dans tous les lits. C'est une chose qu'il a déja bien amorcée, mais une vie ne serait pas suffisante pour visiter tous les hauts lieux de Faery. Comme tous les Faereens, Ook espère aussi fonder un jour un foyer, en un point bien central de Faery qui lui permettrait de poursuivre ses pérégrinations professionnelles. Il est encore jeune, et du temps s'écoulera probablement avant que l'Autel de l'Automne ne salue son union.

- Relations sociales :Au début de son aventure, Ook n'est qu'un jeune Gobelin fraîchement revenu de la Nuit des Lumières. A Hoggle Gobble, il connaît bien sur l'ensemble des restaurateurs, des abreuveurs et des hôteliers, ainsi que toutes les grand-mères ayant un petit quelque chose de bon à manger derrière leur tablier. Sur les routes, cependant, tout lui est inconnu, et il voyage seul. Il a horreur de ça, bien sur, et tâchera certainement de discuter avec le premier venu.

- Description physique :Que dite encore, qui pourrait vous éclairer sur l'aspect physique du jeune Ook ? Ses traits sont ceux d'un Gobelin de trente-neuf centimères et de cinquante et une années. Son visage est rond, percé de deux petits yeux noirs et rieurs et encadré d'oreilles pointues. Son nez est petit et rond et sa bouche fine. Son corps est maigrelet mais endurant, surtout lorsqu'il s'agit de manger plusieurs fois. On se demande parfois comment un être si petit peut arriver à manger autant. Impossible n'est pas Gobelin. Le plus souvent, Ook porte des vêtements beiges ou ocres et un grand chapeau plein de piquants de ronces. Ses chausses sont pointues et rapiécées, mais il tente de les garder propres pour se faire accepter sans trop de mal dans les établissements qu'il fréquente.


-----------------------------------------------


VOUS, LE JOUEUR

- Prénom (ou pseudonyme) : Gab

- Année de naissance : 1982

- Comment avez-vous connu Fairywoods : En passant deux semaines à bosser dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faerywoods.activebb.net/
Le Saule Moussu
Admin
Admin
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Peuple:
Métier: Protecteur des sous-bois
Guilde: Sans guilde

MessageSujet: Re: Ook, Critique Culinaire   Dim 18 Nov - 13:56

Muf, muf, comment dit-on, déjà ? Ah oui : Ta fiche va être examinée par les modérateurs Razz

Puis-je te dire "bienvenue sur Faery Woods" ?

A propos, Ook, est-il référence à certain bibliothécaire anthropoïde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ook, Critique Culinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» Critique de la raison pure [essai]
» Cap coup critique
» Soirée Culinaire
» Brigade spéciale - Umberto Lenzi [Ciné/Critique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerywoods :: Administration :: Le Registre du Petit Peuple :: Les Gobelins :: Fiches acceptées-
Sauter vers: